Saut à ski aux Jeux olympiques

Le saut à ski a fait son entrée aux Jeux olympiques en 1924 lors de la première édition des JO d'hiver disputés à Chamonix. C'était une discipline exclusivement masculine, jusqu'à ce que le CIO accepte d'ajouter une épreuve féminine pour les Jeux olympiques de 2014 à Sotchi. La candidature du saut à ski féminin a au préalable été refusée en 2006 pour les Jeux olympiques de 2010 par manque de haut niveau dans ce sport[1].

Saut à ski aux Jeux olympiques
Généralités
Sport Saut à ski
1re apparition Chamonix, 1924
Organisateur(s) CIO
Éditions 23e en 2018
Périodicité Tous les 4 ans
Nations 38
Participants 1 320 athlètes
Disciplines Tremplin normal • Grand tremplin • Par équipes
Épreuves 4 en 2018

Palmarès
Plus titré(s) Simon Ammann (4)
Matti Nykänen (4)
Plus médaillés Matti Nykänen (5)
Meilleure nation Finlande(10 titres)
Norvège (30 médailles)
Pour la compétition à venir voir :
Saut à ski aux Jeux olympiques de 2018

Tableau des médailles

Le tableau ci-dessous présente le bilan, par nations, des médailles obtenues en saut à ski lors des Jeux olympiques d'hiver, de 1924 à 2018. Le rang est obtenu par le décompte des médailles d'or, puis en cas d'ex æquo, des médailles d'argent, puis de bronze.

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Norvège11101435
2 Finlande108422
3 Autriche691025
4 Allemagne66113
5 Pologne4329
6 Suisse4105
7 Japon35412
8 Allemagne de l'Est2327
9 Tchécoslovaquie1247
10 Équipe unifiée d'Allemagne1012
11 Union soviétique1001
12 Slovénie0123
13 Suède0112
Yougoslavie0112
15 États-Unis0011
France0011
Total495048147

Saut masculin

Tremplin normal

Le saut à ski aux jeux olympiques n'a lieu que sur un seul tremplin jusqu'en 1960 à Squaw Valley. Dès les jeux de 1964 à Innsbruck une deuxième compétition apparaît, sur tremplin K 70 dit « normal », par opposition aux « gros tremplins ». Pour les jeux 2014 de Sochi, le « tremplin normal » a une taille de 105 mètres, pour un PK de 95 mètres.

Épreuves Or Argent Bronze
1964 Veikko Kankkonen Toralf Engan Torgeir Brandtzaeg
1968 Jiri Raska Reinhold Bachler Baldur Preiml
1972 Yukio Kasaya Akitsugu Konno Seiji Aochi
1976 Hans-Georg Aschenbach Jochen Danneberg Karl Schnabl
1980 Anton Innauer Manfred Deckert
Hirokazu Yagi
1984 Jens Weissflog Matti Nykänen Jari Puikkonen
1988 Matti Nykänen Pavel Ploc Jiri Malec
1992 Ernst Vettori Martin Hoellwarth Toni Nieminen
1994 Espen Bredesen Lasse Ottesen Dieter Thoma
1998 Jani Soininen Kazuyoshi Funaki Andreas Widhoelzl
2002 Simon Ammann Sven Hannawald Adam Małysz
2006 Lars Bystoel Matti Hautamaeki Roar Ljoekelsoey
2010 Simon Ammann Adam Małysz Gregor Schlierenzauer
2014 Kamil Stoch Peter Prevc Anders Bardal
2018 Andreas Wellinger Johann André Forfang Robert Johansson

Gros tremplin

Avant 1964, les tremplins olympiques sont uniques pour chaque jeux ; le premier à Chamonix a une taille qui apparaît maintenant modeste puisque le vainqueur Jacob Tullin Thams gagne avec un saut de moins de 50 mètres. Ensuite, les tremplins olympiques varient d'une taille de K61 en 1932 à Lake Placid[2], à K80 en 1960 à Squaw Valley[3],

Ce n'est qu'à partir de 1964 à Innsbruck que les concours olympiques ont lieu non seulement sur un tremplin « normal », mais également sur tremplin alors dit « gros tremplin ».

Le « gros tremplin » de 1964 est un K90, ce sera également le cas du tremplin du Dauphiné pour les jeux de Grenoble en 1968, et de celui des jeux de Sapporo en 1972. Ensuite, de 1976 à 2002, les gros tremplins olympiques sont des K120 (environ). La taille est sensiblement la même ensuite, mais les normes officielles les désignent désormais par leur taille dite « HS » : les tremplins des jeux de Turin en 2006, Vancouver en 2010, Sotchi en 2014 et Pyeongchang en 2018 sont des HS 140, pour un PK d'environ 125 mètres.

Épreuves Or Argent Bronze
1924 Jacob Tullin Thams Narve Bonna Anders Haugen
1928 Alf Andersen Sigmund Ruud Rudolf Purkert
1932 Birger Ruud Hans Beck Kaare Wahlberg
1936 Birger Ruud Sven Eriksson Reidar Andersen
1948 Petter Hugstedt Birger Ruud Thorleif Schjelderup
1952 Arnfinn Bergmann Torbjoern Falkanger Karl Holmström
1956 Antti Hyvärinen Aulis Kallakorpi Harry Glass
1960 Helmut Recknagel Niilo Halonen Otto Leodolter
1964 Toralf Engan Veikko Kankkonen Torgeir Brandtzaeg
1968 Vladimir Belussov Jiri Raska Lars Grini
1972 Wojciech Fortuna Walter Steiner Rainer Schmidt
1976 Karl Schnabl Anton Innauer Henry Glass
1980 Jouko Törmänen Hubert Neuper Jari Puikkonen
1984 Matti Nykänen Jens Weissflog Pavel Ploc
1988 Matti Nykänen Erik Johnsen Matjaz Debelak
1992 Toni Nieminen Martin Hoellwarth Heinz Kuttin
1994 Jens Weissflog Espen Bredesen Andreas Goldberger
1998 Kazuyoshi Funaki Jani Soininen Masahiko Harada
2002 Simon Ammann Adam Małysz Matti Hautamaeki
2006 Thomas Morgenstern Andreas Kofler Lars Bystoel
2010 Simon Ammann Adam Małysz Gregor Schlierenzauer
2014 Kamil Stoch Noriaki Kasai Peter Prevc
2018[4] Kamil Stoch Andreas Wellinger Robert Johansson

Concours par équipes

Le concours par équipes a fait son entrée aux Jeux olympiques en 1988 à Calgary. Il a depuis lieu sur « gros tremplin ».

Épreuves Or Argent Bronze
1988 Finlande
- Ari-Pekka Nikkola
- Matti Nykänen
- Tuomo Ylipulli
- Jari Puikkonen
Yougoslavie
- Primoz Ulaga
- Matjaz Zupan
- Matjaz Debelak
- Miran Tepes
Norvège
- Ole Christian Eidhammer
- Jon Inge Kjørum
- Ole Gunnar Fidjestøl
- Erik Johnsen
1992 Finlande
- Ari-Pekka Nikkola
- Mika Antero Laitinen
- Risto Laakonen
- Toni Nieminen
Autriche
- Heinz Kuttin
- Ernst Vettori
- Martin Hoellwarth
- Andreas Felder
Tchécoslovaquie
- Frantisek Jez
- Tomas Goder
- Jaroslav Sakala
- Jiri Parma
1994 Allemagne
- Hansjörg Jäkle
- Christof Duffner
- Dieter Thoma
- Jens Weissflog
Japon
- Jinya Nishikata
- Takanobu Okabe
- Noriaki Kasai
- Masahiko Harada
Autriche
- Heinz Kuttin
- Christian Moser
- Stefan Horngacher
- Andreas Goldberger
1998 Japon
- Takanobu Okabe
- Hiroya Saito
- Masahiko Harada
- Kazuyoshi Funaki
Allemagne
- Sven Hannawald
- Martin Schmitt
- Hansjörg Jäkle
- Dieter Thoma
Autriche
- Reinhard Schwarzenberger
- Martin Hoellwarth
- Stefan Horngacher
- Andreas Widhoelzl
2002 Allemagne
- Sven Hannawald
- Stephan Hocke
- Michael Uhrmann
- Martin Schmitt
Finlande
- Matti Hautamaeki
- Veli-Matti Lindstroem
- Risto Jussilainen
- Janne Ahonen
Slovénie
- Damjan Fras
- Primoz Peterka
- Robert Kranjec
- Peter Zonta
2006 Autriche
- Andreas Widhoelzl
- Andreas Kofler
- Martin Koch
- Thomas Morgenstern
Finlande
- Tami Kiuru
- Janne Happonen
- Janne Ahonen
- Matti Hautamaeki
Norvège
- Lars Bystoel
- Bjoern Einar Romoeren
- Tommy Ingebrigtsen
- Roar Ljoekelsoey
2010 Autriche
- Wolfgang Loitzl
- Andreas Kofler
- Thomas Morgenstern
- Gregor Schlierenzauer
Allemagne
- Michael Neumayer
- Andreas Wank
- Martin Schmitt
- Michael Uhrmann
Norvège
- Anders Bardal
- Tom Hilde
- Johan Remen Evensen
- Anders Jacobsen
2014 Allemagne
- Andreas Wank
- Marinus Kraus
- Andreas Wellinger
- Severin Freund
Autriche
- Michael Hayböck
- Thomas Morgenstern
- Thomas Diethart
- Gregor Schlierenzauer
Japon
- Reruhi Shimizu
- Taku Takeuchi
- Daiki Ito
- Noriaki Kasai
2018[5] Norvège
- Robert Johansson
- Daniel Andre Tande
- Johann Andre Forfang
- Andreas Stjernen
Allemagne
- Andreas Wellinger
- Richard Freitag
- Karl Geiger
- Stephan Leyhe
Pologne
- Maciej Kot
- Dawid Kubacki
- Kamil Stoch
- Stefan Hula

Saut féminin, tremplin normal

Épreuves Or Argent Bronze
2014 Carina Vogt Daniela Iraschko Coline Mattel
2018 Maren Lundby Katharina Althaus Sara Takanashi

Références

Articles connexes


  • Portail du saut à ski
  • Portail des Jeux olympiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.