Sautel (apéritif)

Le Sautel est un vin de liqueur aromatisé issu du grenache dont la recette date de 1796. Il est élaboré dans le Vaucluse par la « Cave des vignerons de Canteperdrix » à Mazan.

Pour les articles homonymes, voir Sautel (homonymie).

Sautel

Pays d’origine France Vaucluse
Société Cave des vignerons de Canteperdrix à Mazan
Date de création 1796
Type Apéritif
Principaux ingrédients Vin de grenache et écorces
Site web http://vin-attitude.com/uploads/fiche_vin/sautel.pdf

Historique

Affiche pour le Sautel par David Dellepiane en 1920[1]

Sa première fabrication commerciale est due à Nicolas Sautel qui, en 1796, s'était porté acquéreur d'un couvent de Mazan. Dans celui-ci, fondé par les Récollets en 1611 et dirigé à l'origine par Françoise et Sybille d'Astouaud, il découvrit le secret de ce vin apéritif[2].

Ce vin devint très populaire au cours du XIXe siècle. Présenté lors des grandes expositions internationales, il remporta de nombreuses récompenses et médailles, en particulier, à Londres[2] et à Paris[3].

Composition

Vin Sautel au grenache vieux

Le terroir viticole de Mazan est particulièrement propice au grenache. Le vin qui en est issu fut remarqué, dès 1832, par André Jullien, auteur du monumental ouvrage Topographie de tous les vignobles connus. Dans son chapitre vins de liqueur, il classa en première catégorie le vin de paille de l'Hermitage, et en seconde, le Muscat de Beaumes-de-Venise ainsi que le grenache vieux de Mazan[4].

Ce grenache vieux devint un vin de cour sous la Monarchie de juillet grâce à Louis-Philippe Ier qui l'appréciait particulièrement et servait de base depuis la Révolution à l'élaboration du Sautel[4]. Le vin de grenache est aromatisé avec une décoction de cannelle et des écorces d'orange[5].

Déclin et renaissance

Cave des vignerons de Canteperdrix à Mazan

Au cours des années 1960, la marque périclita à la suite du désintérêt porté par ses propriétaires respectifs. La commercialisation fut abandonnée mais des herboristes continuèrent à vendre des sachets prêts à l'emploi pour une fabrication familiale[2].

Depuis 1997, son élaboration et sa commercialisation ont été reprises, à la suite d'une décision de son conseil d'administration, par la cave des vignerons de Canteperdrix à Mazan[2].

Notes et références

Bibliographie

  • Jean-Pierre Saltarelli, Les Côtes du Ventoux, origines et originalités d'un terroir de la vallée du Rhône, A. Barthélemy, Avignon, (ISBN 2879230411)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de la vigne et du vin
  • Alimentation et gastronomie
  • Portail de Vaucluse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.