Scandinavian Airlines System

Scandinavian Airlines System, en suédois SAS AB, (code AITA : SK, code OACI : SAS) est une compagnie aérienne scandinave.

Scandinavian Airlines System
AITAOACIIndicatif d'appel
SKSASSCANDINAVIAN
Repères historiques
Date de création 1er août 1946
Généralités
Basée à Stockholm-Arlanda
Copenhague-Kastrup
Autres bases Oslo-Gardermoen
Programme de fidélité EuroBonus
Alliance Star Alliance
Taille de la flotte 166
Nombre de destinations 123
Siège social Stockholm
Société mère SAS Group
Site web https://www.flysas.com/fr-fr/
Données financières
Chiffre d'affaires SEK 44,718 millions

Le groupe SAS possédait auparavant la compagnie aérienne régionale Widerøe et les compagnies aériennes disparues Aerovias Guest, Spanair, Braathens, Flyveselskap, bmi (40 %) et Blue1. Elle détient aussi 37,5 % d'Air Greenland et 2,66 % d'Estonian Air.

Histoire

  • 1918 : fondation de la compagnie danoise DDL.
  • 1924 : fondation de la compagnie suédoise ABA.
  • 1927 : fondation de la compagnie norvégienne DNL.
  • 1939 : négociations entre DDL, DNL et ABA pour effectuer des services transatlantiques communs : projets suspendus par la guerre imminente.
  • 1943 : fondation de Swedish Intercontinental Air Lines (SILA) (Suède).
  • 1945 : SILA effectue le premier vol commercial transatlantique d’après-guerre avec un B-17 adapté, Stockholm-New York les 27 et 29 juin.
  • 1946 : DDL, DNL et SILA créent SAS le 1er août pour les vols intercontinentaux. Les premiers DC-4 sont livrés. Premier vol vers New York le 17 septembre et premier vol vers l’Amérique du Sud le 30 novembre. Per A. Norlin devient le premier président de la SAS.
  • 1948 : DDL, DNL et ABA créent l’European SAS le 18 avril pour coordonner les services européens. ABA et SILA fusionnent le 1er juillet. Les premiers DC-6 sont livrés.
  • 1949 : la route vers l’Extrême-Orient est ouverte sur Bangkok.

Le 9 novembre 2010, la Commission européenne condamne SAS ainsi que dix autres compagnies aériennes pour entente illicite qui viole les règles des traités européens. Ces entreprises s'étaient secrètement entendues pour exiger des surtaxes sur le transport de fret à partir de ou vers l'Union européenne. SAS est condamnée à verser une amende de 70 millions d'euros au budget européen[1].

Le , SAS Scandinavian Airlines et Blue1 ont annoncé l’intégration des opérations de Blue1 dans celles de sa maison-mère. À partir du 1er novembre 2012, Blue1 opèrera sous le codes de SAS, SK (et non plus KF). De plus, la vente et le marketing se feront désormais au nom de SAS Scandinavian Airlines[2].

Le 30 juin 2016, SAS se sépare de la totalité de ses actions dans la compagnie Widerøes. Ce processus avait commencé en septembre 2013 avec la vente de 80 % de ses actions dans la compagnie[3].

En octobre 2016, la Norvège et la Suède vendent une partie de leur participation dans SAS. La Suède vend une participation de 4,2 % et la Norvège une participation de 2,7 %. La Suède possède après cela une participation de 17,2 % et la Norvège de 11,5 %[4].

En février 2020, une campagne publicitaire de la compagnie aérienne mettant en avant que toutes les traditions ont été importées est retirée puis modifiée du fait de l'embrasement des réseaux sociaux et des protestations des hommes politiques d'extrême droite, Démocrates de Suède ou Parti populaire danois (DF)[5]. Le film promotionnel proclamait : « Qu'est-ce qui est vraiment scandinave ? Absolument rien. Tout est copié ». Il souligne que les boulettes de viande suédoises viennent de Turquie, les pâtisseries danoises d'Autriche, la réglisse de Chine et la politique progressiste de Grèce[6]. Richard Jomshof, député et secrétaire national des Démocrates de Suède s'est ainsi insurgé de ces « absurdités » et de cette « haine de soi »[5].

Le groupe SAS

La compagnie SAS est actuellement le premier transporteur aérien dans les pays nordiques et également un membre fondateur de Star Alliance. Elle met en service deux hubs principaux, l’aéroport Arlanda à Stockholm et l’aéroport Kastrup à Copenhague. L’aéroport d’Oslo est desservi principalement par des connexions avec les deux autres hubs suédois et danois. La flotte comprend 130 aéronefs.

La compagnie possédait auparavant plusieurs filiales : Braathens (disparue en 2004), et Wideroe en Norvège (revendue en 2016), et Blue1 (revendue et disparue en 2015) en Finlande. Elle détenait aussi 94,9 % de Spanair jusqu'en 2009 (et encore 20 % jusqu'à sa faillite en 2012), 25 % de Skyways Express jusqu'à sa disparition en 2012 et 40 % de BMI jusqu'en 1999 (encore 20 % jusqu'en 2007).

Elle détient toujours 37,5 % de Air Greenland et 2,66 % d’Estonian Air.

En 2005, le groupe SAS a transporté environ 36,2 millions de passagers.

Organigramme : SAS GROUP

  • SAS Scandinavian Airlines
    • Scandinavian Airlines Danmark
    • Scandinavian Airlines Norge
    • Scandinavian Airlines Sverige
    • Scandinavian Airlines International
  • SAS Aviation Services
    • SAS Ground Services
    • SAS Technical Services
    • SAS Cargo

Flotte

Airbus A340-300 au décollage à Stockholm.

Au 28 décembre 2017, les appareils suivants sont en service au sein de la flotte de Scandinavian Airlines[7] :

AvionEn serviceCommandesSiègesRemarque
Airbus A319-1004141
Airbus A320-20012168
Airbus A320neo2753174Livraison dès 2016, première commande portant sur 30 modèles, seconde portant sur 50 modèles (dont 15 en leasing)
Airbus A321-2008198
Airbus A330-3009262/2668 des A330-300 / A340-300 remplacés par l'A350-900
Airbus A340-3007234/247
Airbus A350-90035300 (228 ECO / 40 BUS / 32 PREM)Premier appareil livré le 28/11/19[8]
ATR 72-600970Exploités par Jet Time (8) et Flybe (4)
Boeing 737-6003120
Boeing 737-70026141Dont 1 exploité par PrivatAir
Boeing 737-80029181
Bombardier CRJ900291288/90Exploités par Cimber (11) et CityJet (10)
Total 166 70

Galerie

Notes et références

  1. Communiqué de presse de la Commission européenne, 9 novembre 2010
  2. Air Journal, Finlande : SAS Scandinavian intègre Blue1, 18 octobre 2012
  3. (en) « SAS sells minority holding in Widerøe », sur aviationtribune.com, (consulté le 27 septembre 2016)
  4. Suède et Norvège:désengagement partiel de SAS, Le Figaro, 13 octobre 2016
  5. La compagnie scandinave SAS attaquée par l'extrême droite à cause d'une pub jugée anti-patriotique
  6. (en) 'What is truly Scandinavian? Nothing' Airline clarifies ad after far-right criticism, theguardian.com, 13 février 2020
  7. « SAS Scandinavian Airlines Fleet Details », sur planespotters.net (consulté le 6 mars 2017)
  8. « La compagnie scandinave SAS réceptionne son premier Airbus A350 XWB », sur airbus.com

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Portail de l’aéronautique
  • Portail de la Norvège
  • Portail du Danemark
  • Portail de la Suède
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.