Sean Rayhall

Sean Rayhall, né le à Winston (en) aux États-Unis, est un pilote automobile américain.

Sean Rayhall
Sean Rayhall en Mars 2017
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Winston (en) (États-Unis)
Nationalité  Américain
Site web www.seanrayhall.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2004
Qualité Pilote automobile en endurance


Il a remporté le championnat pilote European Le Mans Series en 2017 dans la catégorie LMP3.

Carrière

En 2013, Sean Rayhall a réalisé ses premiers pas dans la catégorie LMPC en participant aux Petit Le Mans avec l'écurie 8Star Motorsports aux mains d'une Oreca FLM09[1]. Après avoir longtemps mené l'épreuve avec son co-équipier Oswaldo Negri Jr., il a dû laisser filer la victoire pour 11 petites secondes[2].

En 2014, avec la fusion des championnats American Le Mans Series et Rolex Sports Car Series, Sean Rayhall s'engage dans le nouveau championnat United SportsCar Championship dans la catégorie LMPC. Alors que tout semblait indiquer qu'il allait rester fidèle à l'écurie 8Star Motorsports, il s'engagea aux 24 Heures de Daytona avec l'écurie BAR1 Motorsports car 8Star Motorsports ne pouvait pas lui assurer d’un contrat à plein temps[3],[4]. 8Star Motorsports annonça alors qu'il était confirmé pour l’intégralité de la saison avec comme co-pilote James Kovacic[5].Il finira les 24 Heures de Daytona en 7e position dans sa catégorie. Pour la seconde épreuve du championnat, les 12 Heures de Sebring, Sean Rayhall changea de nouveau d'écurie pour revenir aux 8Star Motorsports[6]. Suite à cela , Il participera à l'intégralité du championnat dans cette écurie. La saison se soldera par deux victoires, une aux Oak Tree Grand Prix[7] et une aux Lone Star Le Mans[8] ainsi que trois autres podiums. Il finira le championnat piloté en 6e position avec 244 points.

En 2015, l'écurie 8Star Motorsports diversifie ses activités et s'engage dans le championnat Indy Lights[9]. Sean Rayhall fera donc sa première apparition dans ce championnat au Barber Motorsports Park. Sur un total de 9 courses, il en gagna deux et monta également deux fois sur la seconde marche du podium. En endurance, Sean Rayhall ne participa qu'à 4 manches du championnat United SportsCar Championship, toujours dans la catégorie LMPC. Il participa ainsi à deux manches avec le BAR1 Motorsports et deux autres manches avec le 8Star Motorsports. Comme meilleure résultat, il monta sur la deuxième marche du podium aux Grand Prix de Mosport. La saison sera également être agrémentée par une première participation aux 24 Heures de Spa[10], mais cela ne se fera finalement pas.

Podium de la catégorie LMP3 des 4 Heures de Silverstone 2017

En 2016, la saison de Sean Rayhall a été particulièrement chargée avec une participation à l'intégralité du championnat United SportsCar Championship avec l'écurie Panoz DeltaWing Racing[11] dans la catégorie Prototype ainsi que la participation à l'intégralité du championnat European Le Mans Series avec l'écurie Graff[12] dans la catégorie LMP3. Pour l'une des manches ou les prototypes nétaient pas éligible dans championnat United SportsCar Championship, Il a profité pour agrémenter sa saison d'une épreuve en dans la catégorie LMPC avec l'écurie 8Star Motorsports[13]. Malgré cette grande activité, il ne remporta pas d'épreuves cette année-la.

En 2017, Sean Rayhall diminue son implication dans le championnat United SportsCar Championship où il ne participe qu'aux 24 Heures de Daytona et aux 12 Heures de Sebring pour se concentrer sur European Le Mans Series avec l'écurie United Autosports[14]. Il réalisa alors l'une de ses meilleures saisons en gagnant les 4 Heures de Silverstone[15] et les 4 Heures du Castellet[16]. Il monta également sur le podium en trois autres occasions. Il finira le championnat piloté en 1re position avec 103 points.

En 2018, Sean Rayhall continue son engagement en European Le Mans Series avec l'écurie United Autosports et remet son titre en jeu[17]. Pour agrémenter sa saison, il participa également à trois manches du United SportsCar Championship, les 24 Heures de Daytona avec HART[18] et les 12 Heures de Sebring et Petit Le Mans avec 3GT Racing[19]. Les résultats obtenus durant la saison ont été en retrait par rapport à la saison précédente.

En décembre 2018, Sean Rayhall annonce qu'il met un terme à sa carrière de pilote[20]. Quelques mois plus tard, il annonça qu'il participerait à "15-20 courses" dans une voiture de sprint car avec le Michael Racing Group comme passe-temps tout en poursuivant sa licence immobilière[21].

Palmarès

European Le Mans Series

Année Ecurie Châssis Moteur Classe 1 2 3 4 5 6 Position Points
2016 Graff Ligier JS P3 Nissan VK50VE 5,0 l V8 Atmo LMP3 SIL
13
IMO
Abd
RBR
7
LEC
Abd.
SPA
7
EST
4
11e 24.5
2017 United Autosports Ligier JS P3 Nissan VK50VE 5,0 l V8 Atmo LMP3 SIL
1
MON
9
RBR
2
LEC
1
SPA
3
POR
2
1re 103
2018 United Autosports Ligier JS P3 Nissan VK50VE 5,0 l V8 Atmo LMP3 LEC
5
MON
5
RBR
Abd.
SIL
7
SPA POR 12e 26

Championnat WeatherTech SportsCar

Année Ecurie Châssis Moteur Classe 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Position Points
2014 BAR1 Motorsports Oreca FLM09 Chevrolet 6,2 l V8 Atmo PC DAY
7
6e 244
8Star Motorsports SEB
5
LGA
2
KAN
3
WGL
10
IMS
6
ELK
2
VIR
1
AUS
1
ATL
7
2015 BAR1 Motorsports Oreca FLM09 Chevrolet 6,2 l V8 Atmo PC DAY SEB LBH LGA WGL MOS
2
ELK
5
VIR 18e 85
8Star Motorsports AUS
Np.
ATL
7
2016 Panoz DeltaWing Racing DeltaWing DWC13 Élan 1,9 l I4 Turbo P DAY
12
SEB
9
LBH LGA
5
BEL WGL
7
MOS
7
ELK
7
AUS
5
ATL
8
11e 196
Starworks Motorsport Oreca FLM09 Chevrolet 6,2 l V8 Atmo PC LIM
7
28e 25
2017 Starworks Motorsport Oreca FLM09 Chevrolet 6,2 l V8 Atmo PC DAY
7
SEB
5
AUS BEL WGL MOS ELK ATL 13e 60
2018 HART Acura NSX GT3 Acura 3,5 l Turbo V6 GTD DAY
16
35e 62
3GT Racing Lexus RC F GT3 Lexus V8 Atmo SEB
5
MOH BEL WGL MOS LIM ELK VIR LGA ATL
10

Notes et références

  1. Laurent Mercier, « PLM : Negri/Rayhall chez 8Star Motorsports », sur endurance-info.com, (consulté le 5 mars 2019)
  2. Laurent Mercier, « Le Rebellion Racing fait la passe de deux au Petit Le Mans », sur endurance-info.com, (consulté le 5 mars 2019)
  3. John Dagys, « Essais Daytona : Les premières brèves by Sportscar365 », sur endurance-info.com, (consulté le 5 mars 2019)
  4. John Dagys, « Sean Rayhall passe de 8Star Motorsports à BAR1 Motorsports », sur endurance-info.com, (consulté le 5 mars 2019)
  5. Laurent Mercier, « 24H Daytona : BAR1 Motorsports dévoile sa livrée et son équipage », sur endurance-info.com, (consulté le 5 mars 2019)
  6. John Dagys, « 12H Sebring : Sean Rayhall retrouve 8Star Motorsports », sur endurance-info.com, (consulté le 5 mars 2019)
  7. Claude Foubert, « VIR, PC course 1 : Sean Rayhall (Oreca FLM09 8Star Motorsports) vainqueur », sur endurance-info.com, (consulté le 5 mars 2019)
  8. Claude Foubert, « Austin : La Ligier du OAK Racing brille, mais Pruett/Rojas (Riley Ford Ganassi) s’imposent », sur endurance-info.com, (consulté le 5 mars 2019)
  9. Laurent Mercier, « 8Star Motorsports se diversifie en 2015 avec l’Indy Lights », sur endurance-info.com, (consulté le 5 mars 2019)
  10. Laurent Mercier, « Journée Test 24H Spa : Les brèves de la matinée… », endurance-info.com, (consulté le 5 avril 2019)
  11. Laurent Mercier, « La DeltaWing rempile pour une saison complète », endurance-info.com, (consulté le 5 avril 2019)
  12. Laurent Mercier, « Graff confirme le deuxième équipage de sa Ligier JS P3 », endurance-info.com, (consulté le 5 avril 2019)
  13. Laurent Mercier, « Une 3ème auto pour Starworks Motorsport », endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2019)
  14. Laurent Mercier, « United Autosports confirme son 1er équipage pour 2017 », endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2019)
  15. Pierre-Louis Le Mouëllic, « Vidéo – Retour sur le doublé du team United Autosports à Silverstone », endurance24.fr, (consulté le 30 mars 2019)
  16. Samuel Gremaud, « SMP Racing remporte avec stupeur les 4 Heures du Castellet ! », endurance24.fr, (consulté le 30 mars 2019)
  17. Samuel Gremaud, « Falb/Rayhall remettront leur titre en jeu chez United Autosports », endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2019)
  18. Samuel Gremaud, « 24H Daytona : Falb et Rayhall sur l’Acura NSX GT3/HART », endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2019)
  19. Pierre-Louis Le Mouëllic, « Sean Rayhall sur une Lexus RC F GT3 du 3GT Racing à Sebring », endurance24.fr, (consulté le 30 mars 2019)
  20. Laurent Mercier, « Sean Rayhall met un terme à sa carrière », endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2019)
  21. (en) Marshall Pruett, « Rayhall to make racing return – in sprint cars », racer.com, (consulté le 30 mars 2019)

Liens externes

  • Portail de l'endurance automobile
  • Portail de la Géorgie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.