Secteur secondaire

En économie, le secteur secondaire est le second secteur défini dans la loi des trois secteurs. Il est parmi les trois secteurs économiques définis dans la comptabilité nationale et regroupe les activités liées à la transformation des matières premières issues du secteur primaire (industrie manufacturière, construction)[2]

Pour les articles homonymes, voir Secondaire.
Hypothèse des 3 secteurs : les productions industrielles en 2005[1].

Composition (branches)

Poids économique

Ce secteur, même s’il représente une part relativement modeste du PIB des pays développés (par exemple 13,2 % aux États-Unis en 2006[3], 20,6 % en France en 2006[4] et 26,3 % en Suisse en 2005[5]), est considéré comme stratégique ; il fournit des emplois d’ingénieur et fournit du travail de recherche et développement à des entreprises du secteur tertiaire. Selon la CIA, le secteur industriel représentait 30,7 % de l'économie mondiale en 2012[6]. Mais, selon Fortune, le secteur industriel représenterait 13,2 % de l'économie mondiale en 2012 si l'on intègre les activités d'extraction au secteur primaire[7].

Notes et références

  1. (en) Estimation des secteurs par pays selon la CIA
  2. définition, site de l'Insee.
  3. Où va l'industrie européenne ?, Fondation Robert Schuman, 3 décembre 2007
  4. source : « France sur CIA factbook » (consulté le 14 octobre 2007).
  5. Le pays le plus industrialisé à l’échelle mondiale, Avenir Suisse, consulté le 13 novembre 2015.
  6. (en) World : agriculture: 5.9% ; industry: 30.7% ; services: 63.4% (2012 est.)
  7. L'extraction, un secteur en or, Leaders League (magazine Décideurs stratégie finance et droit), juillet-août 2013, page 20.

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de l’économie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.