Semeuse camée

Le type Semeuse camée (ou à fond plein) est un timbre d'usage courant français émis à partir de 1906.

Pour les articles homonymes, voir Semeuse.
Ne doit pas être confondu avec Semeuse lignée.
Type Semeuse camée
Affranchissement d'une carte postale avec deux seumeuses camées de 10 c de couleur différentes.
Pays
France et colonies (avec surcharges)
Année d'émission
1906
Année de retrait
1941
Description
Allégorie de la France agricole
Impression

Description

Ce timbre appartient à la famille plus générale des types Semeuses destinés aux envois postaux, dessinés par Oscar Roty : le motif représente une allégorie agraire, une femme appelée « La Semeuse », qui sème du grain à contre-vent. Cette allégorie était utilisée sur le revers des pièces de monnaies en argent françaises depuis 1897 (50 centimes, 1 et 2 francs) et sur le type Semeuse lignée dès 1903.

On qualifie cette Semeuse de « camée », et parfois d'« à fond plein » du fait que le motif de la Semeuse apparaît sur un fond uni (et non plus ligné), comme sur un camée.

La gravure du poinçon était censée être exécutée par Louis-Eugène Mouchon, mais celui-ci est remercié avant la finalisation de la version de 1907 et remplacé par Jean-Baptiste Lhomme : cependant, les mentions « O. Roty » et « L. Mouchon » restèrent imprimées au bas du timbre, sous le motif. Par la suite, la gravure est assurée, entre autres, par François Guillemain.

La Semeuse camée avec sol (1906)

Le 10 centimes rouge 1906 : un timbre contrariant, à cause d'un petit détail...

La première Semeuse camée fut émise le 16 avril 1906 : l'allégorie repose sur un sol. Elle remplace le 15 centimes Semeuse lignée car le tarif lettre est abaissé de 5 centimes.

  • 10 centimes rouge[1], avec sol

Le sol fut supprimé le 28 juillet 1906, ainsi que l'armature du sac qui dépassait au niveau de la poitrine (certains y virent un téton !) et deux nouveaux timbres furent émis, au type dit à « inscription maigre » qui ne donna toujours pas satisfaction au ministre des Postes[2] :

  • 10 centimes rouge
  • 35 centimes violet

L'émission de 1907

Le 5 centimes vert oblitéré au 6 avril 1908 sur une carte postale.

L'impression de cette série est faite par typographie à plat et rotative et est dite à « inscription grasse ». La décision d'émettre ce type de timbre fut prise le 15 janvier 1907.

  • 5 centimes vert : émis pour la première fois le 6 mars 1907 en carnet de 40 timbres[3]. Il est destiné aux envois sous forme de carte postale, illustrée ou non.
  • 10 centimes orange, pour les lettres (max. 15 g)
  • 20 centimes brun
  • 25 centimes bleu
  • 30 centimes jaune
  • 35 centimes violet
  • Émission spéciale 1914-1918 : 10 centimes orange Croix Rouge + 5 centimes.
  • Pré-oblitéré : 5 centimes vert contremarqué « Postes Paris 1920 »

Deuxième série : émission de 1922

  • 5 centimes jaune, existe en pré-oblitéré « Postes Paris 1920 »
  • 10 centimes vert
  • 30 centimes orange

Troisième et quatrième série : émission de 1925

  • 15 centimes marron
  • 30 centimes lilas
  • 30 centimes bleu clair
  • 40 centimes brun-olive
  • 1,05 franc orange

Cinquième série : émission de 1926

Le 10 centimes vert clair avec bandelette publicitaire « Minéraline » (1927).
  • 10 centimes vert clair à inscription maigre
  • 20 centimes lilas-rose
  • 40 centimes orange
  • 1,40 franc rose

Sixième série : émission de 1927

  • 25 centimes jaune-brun
  • 40 centimes violet
  • 1,10 franc rose
  • Carnet 5 centimes + 10 centimes « Strasbourg 1927 »

Septième série : émissions de 1928-1931

Huitième série : émissions de 1932-1937

  • 1 centime bistre-olive (on trouve la surcharge « 1/2 centime »)
  • 1 centime marron clair (et beige)
  • 2 centimes vert foncé
  • 3 centimes orange
  • 5 centimes rose
  • 10 centimes outremer
  • 30 centimes rouge brique
  • 35 centimes vert (on trouve la surcharge « 30 c » en rouge jusqu’au 22 septembre 1941)

Les émissions s'arrêtent en décembre 1940.

Notes et références

  1. La teinte tire sur l'orange foncé mais elle est bien dite « rouge » dans les catalogues.
  2. « La Semeuse : Échecs et réussite », sur Mag'Timbre, site de collectionneur illustré en ligne.
  3. Storch & Françon, op.cit., introduction, cité par Semeuse22, site de collectionneur illustré.

Voir aussi

Bibliographie

  • Jean Storch et Robert Françon, Le Timbre-poste au type Semeuse camée de 1907. Tome 1 - 5 à 20 centimes, préfacé par Jean-François Brun, Paris, Spécialisé France, 1981.



  • Portail de la philatélie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.