Sergejs Žoltoks

Sergejs Žoltoks (également appelé Sergei Zholtok) — né le à Riga en République socialiste soviétique de Lettonie ; mort le — est un joueur professionnel letton de hockey sur glace[1].

Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Sergejs Žoltoks
Nationalité Lettonie
Naissance ,
Riga (RSSL)
Décès ,
(Biélorussie)
Joueur décédé
Position centre
Tirait de la droite
A joué pour LNH
Bruins de Boston
Sénateurs d'Ottawa
Canadiens de Montréal
Oilers d'Edmonton
Wild du Minnesota
Predators de Nashville
LAH
Bruins de Providence
Canadiens de Fredericton
Citadelles de Québec
LIH
Thunder de Las Vegas
Bélarus
HK Riga 2000
Repêc. LNH 55e choix au total, 1992
Bruins de Boston
Carrière pro. 1992-2004

Carrière de joueur

Il joua 10 saisons dans la Ligue nationale de hockey pour les Bruins de Boston, les Sénateurs d'Ottawa, les Canadiens de Montréal, les Oilers d'Edmonton, le Wild du Minnesota et les Predators de Nashville. Žoltoks fut repêché par les Bruins 55e au total au repêchage d'entrée dans la LNH 1992. Avant cette sélection, il remporta avec l'Équipe d'URSS de hockey sur glace le Championnat du monde junior de hockey sur glace de 1992.

Après 27 matchs pour les Bruins en 1992-1993 et en 1993-1994, il passe quelques saisons dans les ligues mineures avant de revenir à la LNH pour de bon en 1996-1997.

Pendant le lock-out de 2004-2005, Žoltoks retourna en Lettonie pour endosser l'uniforme du HK Riga 2000 du Championnat de Lettonie de hockey sur glace et du Championnat de Biélorussie de hockey sur glace.

En janvier 2003, il dut quitter un match à cause d'une arythmie cardiaque. Il fut gardé sous observation par les médecins pendant la nuit et après avoir raté 7 matchs, on lui permit de revenir au jeu.

Le 3 novembre 2004, son arythmie cardiaque refait surface pendant un match entre le Rīga 2000 et le Dinamo Minsk. Žoltoks quitte la glace avec 5 minutes à faire dans le match, s'effondrant et mourant en entrant dans le vestiaire. Les médecins biélorusses annoncèrent que son décès fut causé par un infarctus du myocarde majeur.

En 588 matchs de saison régulière, Žoltoks amassa 111 buts et 147 passes.

Il laisse derrière lui sa femme Anna et ses fils Edgar et Nikita. Sergejs Žoltoks est enterré au cimetière orthodoxe Ivana kapi [Cemetière d'Ivan] à Riga[2].

Statistiques

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[3]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1990-1991Dinamo RigaSuperliga3940416-----
1991-1992Riga PardaugavaSuperliga276396-----
1992-1993Bruins de ProvidenceLAH643135665763584
1992-1993Bruins de BostonLNH10110-----
1993-1994Bruins de ProvidenceLAH5429336216-----
1993-1994Bruins de BostonLNH242132-----
1994-1995Bruins de ProvidenceLAH78233558421385136
1995-1996Thunder de Las VegasLIH8251501013015713206
1996-1997Thunder de Las VegasLIH1913142720-----
1996-1997Sénateurs d'OttawaLNH571216281971120
1997-1998Sénateurs d'OttawaLNH7810132316110220
1998-1999Canadiens de MontréalLNH70715226-----
1998-1999Canadiens de FrédérictonLAH73470-----
1999-2000Citadelles de QuébecLAH10112-----
1999-2000Canadiens de MontréalLNH6826123828-----
2000-2001Canadiens de MontréalLNH32110118-----
2000-2001Oilers d'EdmontonLNH37416202230000
2001-2002Wild du MinnesotaLNH7319203928-----
2002-2003Wild du MinnesotaLNH781626421818211130
2003-2004Wild du MinnesotaLNH5913162919-----
2003-2004Predators de NashvilleLNH11112061010
2004-2005HK Riga 2000Bélarus643712-----
Totaux LNH 58811114725816645414180

Notes et références

  1. (en) Fiche de carrière sur www.eurohockey.com
  2. (lv) « Hokeja izlase pirms izlidošanas uz pasaules čempionātu apmeklē Žoltoka kapu », sur diena.lv, (consulté le 8 août 2017)
  3. (en) « Sergei Zholtok hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database .

Liens externes

  • Portail du hockey sur glace
  • Portail de la Lettonie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.