Simon de Montfort (mort en 1188)

Simon (IV)[1] de Montfort († 1188) fut seigneur de Montfort-l'Amaury de 1181 à 1188. Il était fils de Simon III de Montfort, comte d'Évreux et seigneur de Montfort-l'Amaury, et de Mathilde.

Pour l’article homonyme, voir Simon de Montfort.
Simon de Montfort
Titre de noblesse
Seigneur de Montfort
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Décès
Activité
Aristocrate
Famille
Père
Mère
Mathilde (d)
Fratrie
Amaury V de Montfort
Bertrade de Montfort (d)
Conjointe
Amicie de Beaumont (d)
Enfants
Simon IV de Montfort
Pétronille de Montfort (d)
Guy de Montfort
Robert de Montfort, 4th Earl of Leicester (d)
blason

Biographie

Son père et son grand-père étaient tous les deux vassaux du roi de France pour Montfort et du duc de Normandie, c'est-à-dire du roi d'Angleterre pour Évreux. Comme ces deux rois étaient régulièrement en guerre, les Montfort se retrouvaient souvent dans une situation inconfortable, devant soutenir un de leurs suzerains et trahir l'autre. Simon III résolut le problème en léguant ses biens normands, dont le comté d'Évreux à son fils aîné Amaury V et ses biens français (Montfort-l'Amaury, Bréthencourt, Rochefort-en-Yvelines) à son second fils Simon. Mais le roi d'Angleterre garde une certaine influence, lui faisant épouser une noble anglaise.

Mariage et enfants

Il épousa donc avant 1170, Amicie, fille de Robert III de Beaumont, comte de Leicester, et de Pernelle de Grandmesnil, et qui donnera naissance à:

Ce mariage apportera le comté de Leceister dans la famille, manquant de reproduire le problème de double suzeraineté.

Sources

  • Pierre Bauduin, La Première Normandie (Xe-XIe siècles), Caen, Presses Universitaires de Caen, , 474 p. [détail des éditions] (ISBN 2-84133-145-8)
  • Simon IV de Montfort, sur le site de la Foundation for Medieval Genealogy.

Notes et références

  1. Pendant longtemps, il a été confondu avec son père, et son fils est également numéroté Simon IV de Montfort.
  2. E. de Lépinois et Lucien Merlet (Éditeur scientifique), Cartulaire de Notre-Dame de Chartres, Chartres, Garnier, coll. « Société archéologique d'Eure-et-Loir », 1862-1865, 3 vol. (CCLII-263-XXXII, 429, 438 p.) ; 28 cm (notice BnF no FRBNF36483645), Table des noms, page 376
    Cartulaire de Notre-Dame de Chartres, Vol 1 disponible sur Gallica
    Cartulaire de Notre-Dame de Chartres, Vol. 2 disponible sur Gallica
    Cartulaire de Notre-Dame de Chartres, Vol. 3 disponible sur Gallica
  • Portail du Moyen Âge
  • Portail de la Normandie
  • Portail du royaume de France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.