Simone Leigh

Simone Leigh est une artiste américaine de Chicago née en 1968 de parents jamaïcains[1]. Elle travaille à New York, aux États-Unis[2]. Elle utilise différents disciplines artistiques dont la sculpture, l'installation vidéo et la pratique sociale. Elle enseigne au département de céramique de l'école de design de Rhode Island[3]. Leigh décrit son travail comme étant « auto-ethnographique » et ses intérêts incluent l'art africain, les objets vernaculaires, la performance et le féminisme[4]. Son travail s'intéresse à la marginalisation des femmes de couleur et considère leur expérience comme un élément central de la société américaine.

Pour les articles homonymes, voir Leigh.
Simone Leigh
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Creative Capital Award (d) ()
Bourse Guggenheim ()
Prix Anonymous Was A Woman ()

Travail artistique

Simone Leigh a créé la Free People's Medical Clinic, un projet de pratique sociale développé avec le collectif Creative Time en 2014[5]. L'installation était située dans le quartier Bedford-Stuyvesant au cœur de Brooklyn à New York dans un bâtiment datant de 1914, propriété du célèbre médecin afro-américain Josephine English (1920–2011). En hommage à cette histoire, Leigh a créé un centre de santé sans rendez-vous proposant des séances de yoga, de nutrition et de massage, animé par des bénévoles en uniforme d'infirmière du XIXe siècle[6].

Prix et distinctions

En 2016, elle reçoit le prix Anonymous Was A Woman. En octobre 2018, le prix Hugo Boss 2018 lui est décerné au Musée Guggenheim de New-York qui va exposer son travail en avril 2019. L’artiste américaine reçoit une dotation de 100 000 dollars (87 000 euros)[7].

Exposition

  • 2016 : Hammer Projects: Simone Leigh, Hammer Museum, Los Angeles[8]
  • 2016 : Psychic Friends Network, Tate Modern, London[9]
  • 2016 : The Waiting Room, The New Museum, New York, New York[2]

Notes et références

  1. (en) « An Artist Ascendant: Simone Leigh Moves Into the Mainstream », sur The New York Times, (consulté le 16 décembre 2018)
  2. (en) « Simone Leigh: The Waiting Room » (consulté le 16 décembre 2018)
  3. (en) « Faculty | Ceramics | Academics », sur RISD (consulté le 16 décembre 2018)
  4. (en-US) William Grimes, « Distinct Prisms in an Ever-Shifting Kaleidoscope », The New York Times, (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 16 décembre 2018)
  5. Davis, Samara, « "Room for Care." », TDR: The Drama Review 59, no. 4, , p. 169–176
  6. (en-US) Holland Cotter, « Time-Traveling to a Corner of Brooklyn’s Past », The New York Times, (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 16 décembre 2018)
  7. « Simone Leigh remporte le prix Hugo Boss 2018 - 22 octobre 2018 - lejournaldesarts.fr », sur Le Journal Des Arts (consulté le 16 décembre 2018)
  8. (en) « Hammer Projects: Simone Leigh », sur https://hammer.ucla.edu (consulté le 16 décembre 2018)
  9. (en) « Psychic Friends Network with Simone Leigh », sur www.tate.org.uk (consulté le 16 décembre 2018)

Liens externes

  • Portail de l’art contemporain
  • Portail des femmes et du féminisme
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.