Site archéologique Cartier-Roberval

Le site archéologique Cartier-Roberval est le site d'un ancien établissement colonial français occupé entre 1541 et 1543 situé sur un promontoire à Cap-Rouge, près de la confluence entre le fleuve Saint-Laurent et de la rivière du Cap Rouge. Le site de 324 m2 renferme les vestiges d'au moins trois bâtiments. Il a été classé comme site patrimonial en 2018. Une collection de 6000 artéfacts retrouvés sur le site a aussi été classée[1].

Site archéologique Cartier-Roberval

Fragment de faïence italienne, découvert au cours de l'inventaire fait par Yves Chrétien en 2005.
Localisation
Pays Canada
Province  Québec
Ville Québec
Protection Site patrimonial classé (2018)
Coordonnées 46° 44′ 57″ nord, 71° 20′ 21″ ouest
Superficie 0,0324 hectares
Géolocalisation sur la carte : Canada
Site archéologique Cartier-Roberval
Géolocalisation sur la carte : Québec
Site archéologique Cartier-Roberval
Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec
Site archéologique Cartier-Roberval
Histoire
Époque Régime français


Découverte

En 2005, des vestiges de la colonie installée par Cartier et Roberval à partir de 1541 sont mis au jour. Devant l'importance de la découverte, le gouvernement, par l'entremise de la Commission de la capitale nationale du Québec, lance un vaste programme de fouilles archéologiques afin de protéger ce lieu historique unique et de permettre aux générations actuelles et futures d'en bénéficier pleinement[2].

Des résultats préliminaires

À ce jour, plus de 6 000 artefacts du XVIe siècle ont été mis au jour ainsi que les vestiges d'au moins cinq aires de construction. Des objets et des restes d'aliments de luxe laissent supposer qu'un secteur était réservé à l'élite. La présence de poterie iroquoienne et de restes de plantes autochtones attestent d'échanges entre Français et Amérindiens.

D'autres objets révèlent par ailleurs qu'on cherchait activement des métaux précieux. Mais le site recèle encore bien des mystères que les spécialistes d'une vingtaine de disciplines tentent d'éclaircir.

Travaux

Au parc Cartier-Roberval existant, propriété de la Ville de Québec, la Commission a aménagé au sud de la voie ferrée des sentiers et des éléments d'interprétation.

Les visiteurs peuvent y contempler le fleuve Saint-Laurent et sa rive sud, mettre à jour leurs connaissances de cet épisode marquant de l'histoire nationale et fouler le sol qu'a foulé, il y a près de cinq siècles, celui qui fut longtemps appelé le découvreur du Canada, le navigateur malouin Jacques Cartier.

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’archéologie
  • Portail de la Nouvelle-France
  • Portail de la Capitale-Nationale
  • Portail des lieux patrimoniaux du Canada
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.