Société salariale

La société salariale est une notion sociologique développée par le sociologue Robert Castel pour caractériser une société dans laquelle la population active est à majorité salariée[1].

Définition

Robert Castel [2]définit la société salariale comme "une société dans laquelle l'identité sociale se fonde sur le travail salarié plutôt que sur la propriété"[3]

Michel Aglietta et Anton Brender ajoutent que dans la société salariale, "les différenciations principales se trouvent à l'intérieur du salariat"[4]

Droits et propriété sociale

A la société salariale, lui est attachée la propriété sociale qui confère des droits aux salariés. Ces droits sociaux sont constitutifs de la condition salariale.

Crise de la société salariale

_ l’instabilité de l'emploie et le recours accru aux contrats a durée déterminée CDD . _ la tendance a l'individualisation dans la gestion du personnel (l'individualisation du salaire) . _ l'externalisation par les entreprises d'un nombre croissant de travaux .

Notes et références

  1. Robert Castel sur education.francetv.fr
  2. Les métamorphoses de la question sociale : une chronique du salariat Robert Castel sur www.alternatives-economiques.fr
  3. Robert Castel, les métamorphoses de la question sociale, p. 483, folio, folio essais, 3 septembre 1999, (ISBN 978-2070409945)
  4. Michel Aglietta, Les métamorphoses de la société salariale,

Articles connexes

  • Portail de la sociologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.