Soldatenheim

Un Soldatenheim, terme allemand signifiant « foyer du soldat », était un établissement réservé à la détente des hommes de troupes de la Wehrmacht dans les territoires occupés. Il existait plusieurs types de ces établissements, le plus courant étant le Soldatenheim destiné au plus grand nombre car aux hommes de troupe. L'Offizierkasino, comme son nom l'indique, était destiné aux hauts-gradés. Il existait également des établissements de moindres dimensions, les Soldatenkaffee.

Ces établissements s'apparentaient à un mess au sein duquel les soldats pouvaient également se détendre devant des spectacles ou jouer à des jeux de société, lire la presse et regarder les actualités.

Organisation

Ces établissements étaient soit construits de toutes pièces, soit installés dans des lieux réquisitionnés. Ce fut par exemple le cas de la Brasserie Georges, à Lyon[1].

Notes et références

  1. Schaul 2000, p. 29.

Annexes

Bibliographie

  • Dora Schaul, « « Renée Fabre » dans la Résistance », Le Monde juif, revue d'histoire de la Shoah, no 170, ; propos recueillis en 1998 ; entretien reproduit dans Claude Collin, Le « Travail Allemand », une organisation de résistance au sein de la Wehrmacht : Articles et témoignages, Les Indes savantes, 131 p. (ISBN 978-2-84654-352-1), p. 23-32
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Alimentation et gastronomie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.