Sombor

Sombor (en serbe cyrillique : Сомбор ; en hongrois : Zombor ; en allemand : Zombor ; en ruthène pannonien : Зомбор) est une ville de Serbie située dans la province autonome de Voïvodine. Au recensement de 2011, la ville intra muros comptait 47 485 habitants et son territoire métropolitain, appelé Ville de Sombor (Град Сомбор et Grad Sombor), 85 569[1].

Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Pour les articles homonymes, voir Sombor huppée.

Sombor
Сомбор

Héraldique

Le centre ville de Sombor
Administration
Pays Serbie
Province Voïvodine
Région Bačka
District Bačka occidentale
Ville Sombor
Code postal 25 000
Démographie
Population 47 485 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 45° 46′ 27″ nord, 19° 06′ 44″ est
Altitude 89 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Serbie
Sombor
Géolocalisation sur la carte : Serbie
Sombor

    Municipalité de Sombor
    Administration
    Maire
    Mandat
    Nemanja Delić (DS)
    2012-2016
    Démographie
    Population 85 569 hab. (2011)
    Densité 73 hab./km2
    Géographie
    Superficie 117 800 ha = 1 178 km2
    Liens
    Site web Site officiel

      Sombor est le centre administratif du district de Bačka occidentale.

      Géographie

      Climat

      La station météorologique de Sombor, située à 88 m d'altitude, enregistre des données depuis 1884 (coordonnées 45° 46′ N, 19° 09′ E )[2].

      La température maximale jamais enregistrée à la station a été de 40,3 °C le et la température la plus basse a été de −27,2 °C le [2]. Le record de précipitations enregistré en une journée a été de 83,3 mm le . La couverture neigeuse la plus importante a été de 48 cm le [2].

      Pour la période de 1961 à 1990, les moyennes de températures et de précipitations s'établissaient de la manière suivante[3] :

        Relevés à la station météorologique de Sombor (88 m)
      MoisJanvFévMarsAvrMaiJuinJuilAoûtSeptOctNovDécAnnée
      Températures maximales moyennes (°C) 2,1 5,5 11,4 17,1 22,1 25,1 27,1 26,9 23,4 17,8 9,7 4,1
      16,0
      Températures moyennes (°C) -1,3 1,3 5,7 11,1 16,3 19,3 20,7 20,0 16,2 10,9 5,3 0,9
      10,5
      Températures minimales moyennes (°C) -4,8 -2,4 0,8 5,4 10,1 13,2 14,2 13,6 10,2 5,4 1,6 -2,2
      5,4
      Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 37,1 37,7 35,8 51,0 56,9 79,0 60,7 51,8 37,4 36,8 51,8 43,5
      573,5

      Nom de la ville

      L'ancien nom hongrois de la ville était Czoborszentmihály. Le nom actuel provient de la famille Czobor, qui posséda cette région au XIVe siècle ; il est mentionné pour la première fois en 1543. Dans les documents historiques, la ville apparaît sous diverses appellations : Samobor, Sambor, Sambir, Sonbor, Sanbur, Zibor et Zombar.

      Histoire

      La première mention de la ville de Sombor remonte à 1340. La ville appartint au Royaume de Hongrie jusqu'au XVIe siècle, période à laquelle elle fut conquise par l'Empire ottoman. En 1687, Sombor devint autrichienne et la ville fut intégrée dans la province de la Frontière Militaire. En 1745, elle fit partie du comitat de Bács-Bodrog et, en 1749, elle obtint le statut de « ville royale libre ». En 1786, la ville devint la capitale du comté de Bács-Bodrog ; elle comptait alors 11 420 habitants, en majorité des Serbes. En 1843 Sombor comptait 21 086 habitants. La principale langue parlée dans la ville était le serbe et, venant en seconde place, l'allemand.

      En 1848-1849, Sombor fit partie de la Voïvodine de Serbie, une province autonome à l'intérieur de l'Empire d'Autriche et, entre 1849 et 1860, elle fit partie du Voïvodat de Serbie et du Banat de Tamiš. Au recensement de 1910, Sombor comptait 30 593 habitants ; 11 881 d'entre eux parlaient serbe, 10 078 parlaient hongrois, 2 181 parlaient allemand etc.

      Après 1918, Sombor fit partie du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, qui, en 1929, prit le nom de Royaume de Yougoslavie.

      In 1941, la ville fut occupée par les puissances de l'Axe et annexée par la Hongrie. Libérée en 1944, Sombor fit partie de la République fédérative socialiste de Yougoslavie. Depuis 1945, elle fait partie de la province autonome de Voïvodine.

      Organisation administrative de la Ville de Sombor

      Sombor fait partie des 23 « villes » (au singulier : Град / Grad ; au pluriel : Градови / Gradovi) qui, en plus de Belgrade, sont officiellement définies par la loi sur l'organisation territoriale de la République de Serbie votée par l'Assemblée nationale du pays le ; cette entité territoriale porte le nom de Ville de Sombor (en serbe : Град Сомбор et Grad Sombor) et comprend, outre la cité de Sombor intra muros, tout son territoire métropolitain.

      Localités de la Ville de Sombor

      La Ville de Sombor (ex-municipalité) compte 16 localités :

      Démographie

      Sombor intra muros

      Évolution historique de la population

      Évolution démographique
      1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
      33 61333 63237 76044 10048 45448 99351 471[4]47 485[1]

      Pyramide des âges (2002)

      Répartition de la population par nationalités (2002)

      Ville de Sombor (ex-municipalité)

      Pyramide des âges (2002)

      Répartition de la population dans la Ville de Sombor (2002)

      Sombor, Aleksa Šantić, Gakovo, Kljajićevo, Kolut, Rastina, Riđica, Stanišić, Stapar et Čonoplja possèdent une majorité de peuplement serbe. Bački Breg et Bački Monoštor sont majoritairement peuplés de Croates (Šokci). Bezdan, Doroslovo et Telečka sont majoritairement peuplés de Hongrois. Le village de Svetozar Miletić est habité par une majorité relative de Hongrois.

      Politique

      À la suite des élections locales serbes de 2008, les 61 sièges de l'assemblée municipale de Sombor se répartissaient de la manière suivante[8],[9] :

      Parti Sièges
      Parti démocratique26
      Parti radical serbe23
      Parti démocratique de Serbie5
      Coalition hongroise4
      Mouvement serbe du renouveau1
      Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodine1

      Nemanja Delić, né en 1975, membre du Parti démocratique du président Boris Tadić, a été élu maire de la Ville de Sombor[10]. Siniša Lazić, né en 1967, inscrit sur la même liste, a été élu président de l'assemblée municipale[11].

      Architecture

      Le monastère des Carmélites à Sombor

      La ville de Sombor est renommée pour son architecture des XVIIIe et XIXe siècles.

      Parmi les édifices les plus anciens de Sombor se trouve la maison turque (en serbe : Турска кућа et Turska kuća) ; construite au XVIIe siècle, elle a accueilli la première poste de la ville en 1789. Parmi les bâtiments du XVIIIe siècle, on peut citer l'ancien Hôtel de ville (en serbe : Градска кућа / Gradska kuća), construit en 1749 et typique de l'architecture néoclassique ; il abrite aujourd'hui le journal de la ville, les Somborske Novine (« Nouvelles de Sombor ». De cette époque datent un certain nombre d'édifices religieux orthodoxes, comme l'église Saint-Georges, construite en 1761 ou l'église Saint-Jean, construite en 1790[12], toutes les deux dans un style baroque rococo. L'église catholique de la Sainte-Trinité, qui date de 1763, a été construite dans le style baroque franciscain.

      L'architecture du XIXe siècle est bien représentée à Sombor ; elle se caractérise par un mélange de classicisme et d'éclectisme, tendance qui se poursuivra pendant la première moitié du XXe siècle. La Županija a été édifiée en 1808, dans un style éclectique ; elle abrite aujourd'hui le siège de la municipalité de Sombor ; le bâtiment est entouré par le parc municipal. L'actuelle galerie Milan Konjović est installée dans une maison de style Biedermeier, construite en 1838 par le pharmacien Emile Gale. La Salle de lecture serbe (Српска читаоница / Srpska čitaonica), construite en 1845, est caractéristique de ce style éclectique. Parmi les édifices de la seconde moitié du XIXe siècle, le Théâtre national (Народно позориште et Narodno pozorište) a été construit en 1882, dans un style néoclassique. Le Musée municipal, qui date de 1883, est caractéristique de la même architecture éclectique. La « Petite bibliothèque » (Мала библиотека / Mala biblioteka), qui abrite la Bibliothèque municipale de Sombor, a elle aussi été construite en 1883, dans le même style. Le Lycée municipal Veljko Petrović (Гимназија Вељко Петровић / Gimnazija Veljko Petrović), quant à lui, date de 1886.

      Le XXe siècle offre un certain nombre d'édifices religieux remarquables, comme l'église évangélique ((Евангелистичка црква / Evangelistička crkva), qui date de 1901, l'église Saint-Étienne, construite en 1902 dans un style néo-romantique et, surtout, le monastère des Carmelites, fondé en 1904, et le monastère de l'archidiacre Stefan, construit entre 1928 et 1933. Parmi les constructions profanes, on peut signaler la Maison du faucon (Соколски дом / Sokolski dom), qui date de 1927 et qui abrite aujourd'hui une association sportive ou encore le palais Kronić (Кронић палата / Kronić palata), qui, bâti au début du XXe siècle, passe pour une des plus belles constructions de la ville[réf. nécessaire].

      Culture

      Parmi les institutions culturelles les plus importantes, on peut citer le Théâtre national, le Musée municipal de Sombor, qui abrite des collections archéologiques, historiques et ethnographiques, ainsi qu'une galerie de peinture et un bibliothègue. La ville possède aussi un Musée d'art contemporain et un musée consacré au peintre Milan Konjović. Le Collège des professeurs, fondé en 1778, est le plus ancien collège de Serbie. On peut encore signaler la Bibliothèque serbe et le Lycée de Sombor.

      La ville est également le siège de nombreuses institutions culturelles créées par les minorités ethniques de la région. Parmi ces organisations, on peut signaler le Théâtre de poche hongrois Berta Ferenc, la Société croate Vladimir Nazor et la Municipalité juive. Il existe d'autres associations pour les Allemands et les Roms de la région.

      Éducation

      Économie

      Sombor est le siège de la société Sunce, qui produit des huiles et des graisses végétales; dans sa gamme de produits, on peut citer l'huile de tournesol et, parmi ses produits plus élaborés, des huiles pour les salades, l'huile aux oméga-3 et, parmi ses productions les plus originales, l'huile de sésame, de cucurbitacées ou encore l'huile d'olive, toutes pressées à froid[13],[14].

      Tourisme

      Médias

      Le siège de radio Fortuna

      Journal

      • Somborske novine[15]

      Télévisions locales

      • Kanal 54
      • Spektar[16]

      Radios locales

      • Fortuna (93.9)
      • Fortuna folk (95.8)
      • Planet (94.7)
      • Radio Sombor (97.5)[17]
      • Radio Sonet (100.1)
      • Radio Spektar (101.3)

      Transports

      Personnalités liées à Sombor

      • Avram Maksimović (1772-1845), prêtre, écrivain ;
      • Nikolaj Šimić (1766-1848), écrivain ;
      • Pavle Atanacković (1788-1867), évêque ;
      • Jožef Šlezinger (1794-1870), compositeur ;
      • Jovan Hadžić (Miloš Svetić) (1794-1869), fondateur et premier président de la Matica srpska ;
      • Jožef Švajdl (1796-1849), général
      • Samuilo Maširević (1804-1870), patriarche serbe ;
      • Đorđe Brkić (1830-1914), géologue ;
      • Nikola Vukićević (1830-1910), pédagogue ;
      • Milka Grgurova (1840-1924) ;
      • Antal Koh (1843- ), géologue, académicien ;
      • Karolj Verteši (1843-1917), voyageur, romancier ;
      • Đula Varoši (1846- ), écrivain ;
      • Juhas Arpad (1863-1914), peintre ;
      • Jožef Tim (1864-1959), historien ;
      • Jovan Lalošević (1870-1935)
      • Ernest Bošnjak (1876-1963) ;
      • Hajduk Veljko Petrović (1884-1967), académicien ;
      • Dimitrije Konjović (1888-1982), un officier de marine, un aviateur et un industriel autrichien puis yougoslave est né à Stanišić, près de Sombor ; il a créé l'entreprise aéronautique Ikarus à Zemun, dans l'actuelle Serbie ;
      • Milan Konjović (1898-1993), peintre ;
      • Petar Konjovic
      • Brigitte Konjovic
      • Filip Krajinovic (1992-), joueur de tennis;
      • Geza Barci (1894-1975), linguiste et académicien ;
      • Janoš Herceg (1909-1995), romancier, académicien ;
      • Radivoj Korać (1938-1969)
      • Zoran Mandić (1950-), homme de Lettres, critique d'art ;
      • Jasmina Grković-Major (née en 1959), linguiste, académicienne ;
      • Saša Radojčić (né en 1963), poète, philosophe ;
      • Dalibor Čutura (né en 1975), handballeur ;
      • Nikola Jokic (né en 1995), basketteur et star de NBA.

      Coopération internationale

      Villes jumelles 
      Coopération régionale 

      Notes et références

      1. (sr + en) « Livre 20 : Vue d'ensemble comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991, 2002 et 2011, données par localités) » [PDF], Pages du recensement de 2011 en Serbie - Institut de statistique de la République de Serbie, (consulté le 23 septembre 2015)
      2. (en) « Sombor (founded in 1884) », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hyrdrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 10 décembre 2010)
      3. (sr) « Monthly and annual means, maximum and minimum values of meteorological elements for the period 1961 - 1990 », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hydrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 10 décembre 2010)
      4. (sr) Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités (Livre 9), Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-14-9)
      5. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-01-7)
      6. (sr) « Population par nationalités au recensement de 2002 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 23 septembre 2015)
      7. (en)[PDF] « Population par nationalités ou groupes ethniques, par sexe et par âge dans les municipalités de la République de Serbie », Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, (consulté le 11 février 2010)
      8. (sr) « Skupština grada », sur http://www.sombor.rs, Site officiel de la Ville de Sombor (consulté le 10 décembre 2010)
      9. (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Sombor (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 10 décembre 2010)
      10. (sr) « Gradonačelnik - Nemanja Delić », sur http://www.sombor.rs, Site officiel de la Ville de Sombor (consulté le 10 décembre 2010)
      11. (sr) « Predsednik Skupštine grada - Siniša Lazić », sur http://www.sombor.rs, Site officiel de la Ville de Sombor (consulté le 10 décembre 2010)
      12. (en) « Crkva sv. Jovana, Sombor », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 25 mai 2011)
      13. (sr) « Site officiel de Sunce Sombor » (consulté le 10 décembre 2010)
      14. (en) « Sunce a.d. », sur http://finance.google.com, Google finance (consulté le 10 décembre 2010)
      15. (sr) « Site des Somborske novine » (consulté le 13 décembre 2010)
      16. (sr) « Site de RTV Spektar » (consulté le 13 décembre 2010)
      17. (sr) « Site de Radio Sombor » (consulté le 13 décembre 2010)

      Voir aussi

      Articles connexes

      Liens externes

      • Portail de la Serbie et du peuple serbe
      Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.