Sonny Anderson

Sonny Anderson , de son vrai nom Anderson da Silva, né le à Goiatuba, (État de Goiás, Brésil), est un footballeur international brésilien reconverti en entraîneur puis dirigeant. Il est désormais consultant à la télévision.

Pour les articles homonymes, voir Anderson.

Sonny Anderson

Sonny Anderson entraîneur des attaquants de l'Olympique lyonnais en août 2010.
Biographie
Nom Anderson da Silva
Nationalité Brésilien
Naissance
Lieu Goiatuba (Brésil)
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. 1987-2006
Poste Attaquant puis dirigeant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1987-1990 Vasco de Gama 024 00(1)
1991-1992 Guarani FC 036 00(4)
1992-1993 Servette FC 056 0(33)
1993-1994 Olympique de Marseille 024 0(16)
1994-1997 AS Monaco 117 0(67)
1997-1999 FC Barcelone 068 0(21)
1999-2003 Olympique lyonnais 161 0(94)
2003-2004 Villarreal CF 059 0(24)
2004-2005 Al-Rayyan SC 020 0(24)
2005-2006 Al-Gharafa SC 019 00(6)
1987-2006Total 584 (290)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1997-2001 Brésil 008 00(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 24 février 2015

Son frère aîné, Toninho, était également footballeur.

Biographie

En club

Formé à Jaú, Anderson fait ses classes au Vasco de Gama au Brésil. Il découvre l'Europe en signant au Servette FC en Suisse durant l'été 1992. Après une saison et demie, où il termine meilleur buteur du championnat helvétique et découvre la Coupe d'Europe via la Coupe de l'UEFA, il débarque en France à l'Olympique de Marseille. Dans un club phocéen miné par les affaires (l'affaire OM-VA et les soucis de trésorerie), le président Bernard Tapie a dû vendre la majorité de ses joueurs offensifs pour espérer renflouer les caisses du club, Sonny représente alors une option très peu onéreuse, mais surtout prometteuse. Il effectue donc rapidement son premier match en Division 1 le 28 novembre 1993 face au FC Martigues. Il ne reste malheureusement que six mois à l'OM, vice-champion de France mais rétrogradé par la DNGC en Division 2 à l'issue de la saison, suite à sa très mauvaise situation financière. Mais ces six mois ont marqué les esprits à Marseille, comme dans toute la France, Sonny réussissant à atteindre la 5e place des meilleurs buteurs avec 16 buts marqués en seulement 20 matches de championnat disputés, passant du statut de parfait inconnu à celui de buteur reconnu. Le joueur file ainsi à l'AS Monaco à l'été 1994.

À Monaco, malgré une première saison gâchée par une blessure initiale, il devient vite aussi irrésistible qu'efficace, remportant le championnat de France 1997 et cumulant aussi les distinctions individuelles : meilleur buteur du championnat en 1996 (21 buts), il est élu Étoile d'Or par France Football la même saison, mais aussi meilleur joueur du championnat en 1997. Désormais considéré comme l'un des meilleurs attaquants d'Europe et véritable joueur emblématique du championnat de France, il s'engage pourtant avec le FC Barcelone, qui débourse la bagatelle de 125 millions de francs pour l'acquérir. Le journal L'Équipe titrera le jour de son départ « La France perd Anderson ».

Si sa première saison catalane est satisfaisante, dans un club où la concurrence est très forte, Sonny se retrouve régulièrement sur le banc lors de sa deuxième saison. C'est ainsi qu'en 1999, las de se morfondre sur le banc du Barça, qui lui a permis tout de même de remporter deux championnats, une coupe et une Supercoupe d'Europe, il accepte la proposition du président de l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas, de revenir en France. Jean-Michel Aulas, qui vient d'accueillir un nouvel actionnaire (Pathé), obtient le transfert du joueur pour 120 millions de francs (17,77 millions d'euros)[1], frappant ainsi un gros coup sur le marché des transferts et faisant de Sonny la figure de proue de ses grandes ambitions. Il arrive officiellement à Lyon le 18 juin 1999 [2].

Sonny ne tarde pas à confirmer les attentes du président lyonnais et hisse l'OL vers les sommets du foot français. Ses deux premières saisons sont pleines sur le plan personnel, puisqu'il est à nouveau meilleur buteur du championnat de France en 2000 et en 2001 et permet au club lyonnais d'accrocher le podium (3e en 2000 et 2e en 2001) et de remporter la Coupe de Ligue en 2001. Ses deux dernières saisons au club rhodanien sont marquées par quelques blessures, mais voient le club titré pour la première fois en championnat en 2002 et à nouveau la saison suivante.

Il part à l'été 2003 à Villarreal, où il retrouve toutes ses sensations de buteur et permet au club espagnol d'atteindre les demi-finales de la Coupe de l'UEFA en 2004, une première dans l'histoire du club. Il est à noter que Sonny avait déjà atteint les demi-finales de la Coupe de l'UEFA en 1997 avec l'AS Monaco. Il termine en roue libre sa carrière au Qatar pendant presque deux saisons, d'abord à Al-Rayyan SC, puis à Al-Gharafa SC.

Sonny Anderson conclut sa carrière de footballeur lors de son jubilé organisé au stade de Gerland le 11 juin 2007 devant plus de 30,000 spectateurs[3]. Il marque en effet trois buts pour une victoire de ses amis face à l'équipe de l'OL vainqueur du titre en 2002 (5-3 dont le dernier des 5 buts inscrits par son fils Loïc). Au total, Sonny Anderson aura joué 221 matchs et inscrit 138 buts dans le championnat de France[Note 1].

En équipe du Brésil

Sonny Anderson compte 8 sélections pour 1 but, dont la première fut en août 1997 contre la Corée du Sud, à 26 ans. La concurrence est rude au poste d'attaquant à l'époque, avec notamment Rivaldo et Ronaldo et à un degré moindre Giovane Elber. Il fait partie de la liste pour la Coupe des Confédérations en 2001, sans y avoir réellement sa chance.

Après carrière

Le club lyonnais écoute son souhait et lui permet de devenir ambassadeur de l'OL et entraîneur des attaquants de l'équipe première et réserve de 2006 à 2011. Un stade de Lyon porte son nom, dans le 2e arrondissement.

En juin 2011, Anderson est proche d'une signature pour devenir l'entraîneur principal du club suisse de Neuchâtel Xamax, mais ne possédant pas la licence UEFA pro, il est finalement nommé directeur sportif[4]. Le 24 juillet suivant, Anderson et son staff sont remerciés par l'actionnaire tchétchène Bulat Chagaev après deux défaites subies par le Xamax en deux journées depuis la reprise du championnat[5].

Aujourd'hui, il est consultant sportif sur beIN Sports.

Son frère aîné Toninho fut également joueur professionnel au Brésil, Portugal et au Japon (il sera meilleur buteur de la J. League en 1992). Son fils Loïc évolue actuellement au FC Stade Nyonnais (Suisse).

Statistiques

Statistiques de Sonny Anderson au 24 février 2015[6],[7]
Saison Club Championnat Coupe nationaleCoupe de la LigueSupercoupeCompétition(s)
continentale(s)
BrésilTotal
Division MB MBMBMBCMBMBMB
1988 CR Vasco da Gama D1 3 0 - ---------- 30
1989 CR Vasco da Gama D1 9 0 - ---------- 90
1990 CR Vasco da Gama D1 12 1 - ---------- 121
Sous-total 241----------- 241
1991-1992 Guarani FC D1 36 4 - ---------- 364
Sous-total 364----------- 364
1992-1993 Servette FC D1 35 20 - ---------- 3520
1993-1994 Servette FC D1 17 11 - -----C342-- 2113
Sous-total 5231-------42-- 5633
1993-1994 Olympique de Marseille D1 20 16 4 0--------- 2416
Sous-total 201640--------- 2416
1994-1995 AS Monaco D1 23 11 5 6--------- 2817
1995-1996 AS Monaco D1 34 21 5 1----C321-- 4123
1996-1997 AS Monaco D1 34 19 4 4----C3104-- 4827
Sous-total 91511411-----125-- 11767
1997-1998 FC Barcelone Liga 23 10 7 0----C17131 4012
1998-1999 FC Barcelone Liga 24 6 1 0----C16410 3210
Sous-total 471680-----13541 7222
1999-2000 Olympique lyonnais D1 32 23 2 032--C1+C32+60+310 4628
2000-2001 Olympique lyonnais D1 29 22 4 232--C114530 5331
2001-2002 Olympique lyonnais D1 25 14 2 120--C1+C31+40+3-- 3418
2002-2003 Olympique lyonnais D1 24 12 1 0----C1+C36+15+0-- 3217
Sous-total 110719384---341640 16594
2003-2004 Villareal CF Liga 35 12 2 0----C3127-- 4919
2004-2005 Villareal CF Liga 3 1 - -----C374-- 105
Sous-total 381320-----1911-- 5924
2004-2005 Al Rayyan Club D1 20 24 - ---------- 2024
Sous-total 2024----------- 2024
2005-2006 Al-Gharafa SC D1 19 6 - ---------- 196
Sous-total 196----------- 196
Total sur la carrière 457233371484---823981 592291

Palmarès

En club

En Équipe du Brésil

  • 8 sélections et 1 but entre 1997 et 2001

Distinctions individuelles

Notes et références

Notes

  1. Anderson est à trois reprises le meilleur buteur du Championnat de France en 1996 avec Monaco et en 2000 et 2001 avec Lyon.

Références

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail du Brésil
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.