Soulan

Soulan est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie. Elle est traversée par l'Arac qui conflue avec le Salat à Kercabanac à l'entrée des gorges de la Ribaute.

Pour les articles homonymes, voir Soulan (homonymie).

Soulan
Administration
Pays France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Canton Couserans Est
Intercommunalité Couserans - Pyrénées
Maire
Mandat
Michel Icart
2014-2020
Code postal 09320
Code commune 09301
Démographie
Gentilé Soulanais ou Soulatans
Population
municipale
373 hab. (2017 )
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 54′ 51″ nord, 1° 14′ 02″ est
Altitude Min. 466 m
Max. 1 415 m
Superficie 23,76 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Soulan
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Soulan
Géolocalisation sur la carte : France
Soulan
Géolocalisation sur la carte : France
Soulan

    Ses habitants sont appelés les Soulanais (localement, les habitants s'appellent Soulatans et Soulatanes).

    Géographie

    Commune des Pyrénées centrales en Couserans, constituée de plusieurs hameaux : Saint-Pierre de Soulan (chef-lieu), Villeneuve, Dougnac, Ardichen, Ségalas, Boussan, Buleix, le Pont, Parès, Galas, Bernex.

    La commune fait partie de la communauté de communes Couserans - Pyrénées et du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

    Communes limitrophes

    Communes limitrophes de Soulan[1]
    Erp Rivèrenert Biert
    Soueix-Rogalle Aleu
    Oust Ercé

    Toponymie

    La commune tire son nom du terme pyrénéen soulane, synonyme d'adret.

    Histoire

    La seigneurie de Soulan[2] couvrait les actuelles communes d'Aleu et de Soulan.

    Des mines argentifères ont fait l’objet d’études et de demandes d’exploitation en 1868-1870.

    Politique et administration

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    mars 2008 En cours Michel Icart DVG Cadre, conseiller départemental
    1989 2006 Sylvain Marchioro    
    1987 1989 Paul Morère    
    1954 1987 Pierre Barat    
    1945 1954 Justin Barat   Maire révoqué par le Gouvernement de Vichy en 1942[3]
    Les données manquantes sont à compléter.

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5]. En 2017, la commune comptait 373 habitants[Note 1], en augmentation de 3,32 % par rapport à 2012 (Ariège : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    1 8272 1912 1731 9992 4232 5112 4722 4282 230
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    2 0712 0782 1112 0552 0231 8761 8531 6701 727
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    1 6881 6801 5471 5091 1101 105922661544
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
    425411390335307324338340361
    2017 - - - - - - - -
    373--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Économie

    Lieux et monuments

    • Panorama depuis la route forestière du col d'Ayens (faire à pied le tour du Cap des Espinassières, vue remarquable sur la vallée de l'Arac et du Salat), avec les Pyrénées en arrière-plan.
    • Panorama depuis Boussan sur toute la commune et la chaîne des Pyrénées.
    • Chapelle Notre-Dame de Serres.
    • Église Saint-Pierre (chef-lieu).

    Personnalités liées à la commune

    Voir aussi

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Liens externes

    • Portail de l’Ariège
    • Portail des Pyrénées
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.