Sport à Vesoul

Le sport à Vesoul est particulièrement renommé et diversifié notamment grâce au multiples clubs réputés et équipements sportifs d'importance que compte la ville-préfecture de la Haute-Saône. Vesoul a été élue « Ville la plus sportive de France » en 2001[Note 1].

Les premiers clubs sportifs à Vesoul voient le jour à la fin du XIXe siècle ; ils sont pour la majorité orientés vers les sports tels que la natation et la gymnastique. Au cours du XXe siècle, les clubs de sport se multiplient et des dizaines de nouvelles disciplines sportives font leurs apparitions dans la ville. Aujourd'hui, en partenariat avec l'office municipal des sports, la commune compte plus de 8 000 sportifs licenciés dans environ 70 clubs de sports différents, qui se partagent plus de 80 disciplines, dont certaines sont uniques dans le département. La ville dénombre plusieurs clubs de sports nationalement renommés tels que le Football Club de Vesoul, le Cercle sportif Vesoul Haute-Saône et l'Avant-garde de la Motte.

La ville de Vesoul totalise environ 70 équipements sportifs différents dont les principaux sont le stade René-Hologne, construction permettant la pratique de plusieurs sports et la maison des associations, complexe sportif comprenant de multiples salles spécifiques. La commune organise chaque année deux événements sportifs majeurs : le triathlon de Vesoul et la semaine de la pétanque. De nombreux sportifs ont évolué dans des clubs sportifs vésuliens, c'est le cas du pilote professionnel Stéphane Peterhansel et de l'athlète Julien Casoli.

La présence de nombreuses infrastructures, de clubs sportifs notables et d'une politique favorisant le pratique du sport font de la ville de Vesoul, une commune impliquée dans la vie sportive.

Équipements sportifs

Gymnases et salles

La commune de Vesoul a à disposition, sur son territoire, une dizaine de gymnases ainsi que des salles multifonctions d'intérêt[A 1],[B 1].

Localisé dans le quartier du Montmarin, le complexe sportif Michel-Roy, construit en 1991, comprend un bâtiment abritant une salle d'expression corporelle[B 2] et un gymnase, où peuvent être pratiqués le basket-ball, le badminton, le handball et le volley-ball[B 3],[A 2].

Situé au sud du quartier des Rêpes, le complexe sportif de Pontarcher est doté d'un bâtiment composé d'une salle multisports (pour la pratique du badminton, basketball, handball, tennis, volleyball...)[B 4] et d'une salle spéciale pour la lutte[B 5],[A 3].

La maison des associations est un vaste complexe sportif couvert de 6 000 m2 situé au sud de la ville. Certains de ces bâtiments étaient autrefois une manufacture des tabacs. Construit dès 1897, ces bâtiments ont été en activités jusqu'en 1963. Au milieu des années 1980, l'intérieur des bâtiments de la manufacture des tabacs sont aménagés, d'autres bâtiments sont construits et agrandis : l'ensemble immobilier devient alors un complexe sportif[1]. La maison des associations permet la pratique de plus de 20 disciplines sportives différentes. Elle est notamment constituée d'une salle omnisports nommée « Gymnase Jean-Jaurès », dotée d'une tribune de 700 places assises, d'un sol en parquet et permettant de pratiquer le badminton, le basket-ball, le handball, le tennis, le volley-ball, le futsal[B 6]... La maison des associations est aussi composée de multiples autres salles : une salle de gymnastique, une salle polyvalente, un dojo, une salle de boxe, une salle de tennis de table et une salle de tir[A 4],[B 7].

Gymnase Michel-Roy.

De multiples gymnases sont répartis dans la préfecture haut-saônoise. À l'est de la ville, le gymnase du Stade est un bâtiment, construit en 1968, utilisé principalement pour la pratique de l'escrime[A 5]. Le gymnase des Presles, situé 19 rue Lafayette, fut édifié durant les années 1960 à l'initiative de Michel Guillet, président du club de l'AGM de Vesoul, de 1958 à 1971. Pour rendre hommage à cet homme, le gymnase a nommé sa principale salle « Salle Michel-Guillet »[2],[B 8]. Le gymnase des Haberges, localisé dans le quartier éponyme, est un gymnase multi-fonctions (escalade, badminton, handball, volley-ball, musculation, futsal)[A 6],[B 9]. Le gymnase Lasalle dispose de 2 salles multifonctions qui permettent de pratiquer le badminton, le basket-ball, l'escalade, le futsal, le handball, le tennis, le tir à l'arc et le volley-ball[A 7],[B 10]...

Stades et terrains d'extérieurs

Certains complexes sportifs vésuliens sont dotés de terrains d'extérieur. Un terrain synthétique de football[B 11], un terrain stabilisé de football à 9[B 12] et un terrain de basket[B 13] sont situés dans le complexe sportif Michel-Roy[A 2]. Le complexe sportif de Pontarcher comprend deux terrains d'extérieur : un terrain en gazon pour la pratique du rugby[B 14] et un terrain stabilisé pour la pratique du football à 7[B 15],[A 3].

Construit dans les années 1950 et modernisé en 1986, le stade René-Hologne est un stade omnisports constitué d'un terrain de football honneur en pelouse synthétique, d'une piste d'athlétisme de 400 mètres, d'une tour de chronométrage, de quatre mâts d'éclairage de 400 lux, d'une petite tribune de 250 places assises et d'une grande tribune de plus de 1 000 places assises (tribune honneur construite en 2006 sur les plans de l'architecte Philippe Thouveny) ; en tout, le stade à une capacité de plus de 6 000 places. Le stade est localisé au sein d'un complexe sportif comprenant un autre terrain synthétique de football et un terrain en herbe pour les lancers d'athlétisme[A 8],[B 16],[B 17].

Quatre terrains multisports sont répartis dans les différents quartiers de la ville : aux Rêpes[B 18], aux Pierres-Vives[B 19], au Montmarin[B 20] et au Grand Grésil[B 21].

Installations aquatiques

Le grand bassin du parc aquatique du Ludolac.

La ville de Vesoul possède également des équipements sportifs aquatiques tels qu'une base de voile, créée en 1981, située sur la rive ouest du lac de Vesoul - Vaivre. La base de voile se compose de trois bâtiments d'une surface totale de 633 m2. Elle est fréquentée par des associations sportives ainsi que des écoles. Elle dispose de plusieurs équipements pour les activités de voiles qui sont gérés par le Club Nautique Haut Saônois Vesoul[A 9],[B 22].

Le Ludolac est un parc aquatique situé dans la zone de loisirs du lac de Vesoul - Vaivre. Ouvert le 19 juillet 1999, le parc couvre une superficie de 2 hectares et 800 ares. On y trouve un bassin de 50 mètres, un toboggan de 10 mètres de haut et de 57 mètres de long, des bassins à bulles et une pataugeoire, totalisant une surface de 1 370 m2 pour un volume total d'eau de 1 538 m3[A 10],[B 23].

Une piscine de type Caneton est localisée à Vesoul : construite en 1977, elle dispose d'un bassin d'intérieur de 25 mètres et deux bassins extérieurs ainsi qu’une pataugeoire[A 11],[B 24].

Il est aussi à remarquer qu'une piscine abritant un bassin de natation de 25 mètres sur 10 mètres et un bassin d'apprentissage de 10 mètres sur 10 mètres se trouve à Noidans-lès-Vesoul[3],[4],[B 25].

Circuits et autres aires de pratiques

Quelques circuits, où se déroulent diverses courses d'automobiles ou de vélos, sont dénombrés dans l'agglomération. L'unité urbaine compte un circuit de sport automobile : le « Circuit de la Vallée » situé à Pusey, à 3 kilomètres au nord-ouest de la préfecture haut-saônoise. La piste principale mesure plus d'un kilomètre[5],[B 26]. La commune compte aussi une piste de BMX nommée « Piste Marcel-Dupalut », d'une surface totale de 4 000 m2[B 27],[6]. De même, un terrain de moto-cross créé en 1950, où se déroule d'importantes compétitions sportives, est localisé sur le plateau du Sabot de Frotey[B 28].

L'agglomération vésulienne totalise environ 40 kilomètres d'aménagement cyclable, permettant ainsi aux sportifs de pratiquer le cyclisme aisément et en sécurité[A 12]. Il existe deux voies vertes franchissant l'agglomération : le Chemin vert (27 kilomètres), reliant Vesoul à Loulans-Verchamp[7] et la Trace du Courlis (8 kilomètres), reliant Vaivre-et-Montoille à Chemilly[8].

L'aérodrome de Vesoul - Frotey est utilisé tel un équipement sportif puisqu'il est géré par l'aéroclub de Haute-Saône, qui propose diverses activités sportives aériennes[9],[B 29].

On trouve à Vesoul un vaste skatepark de 800 m2 avec sol en bitume : le « Skatepark Peterhansel », nom donné en hommage au pilote natif de la commune. Le skatepark est constituée d'une pyramide en béton, d'un mini quarter, d'une table avec un rail et des courbes, d'une mini rampe impraticable en roller, d'un wall, d'un spine et de curbs[B 30],[10].

La ville dispose également de deux boulodromes : le boulodrome du Stade, s'étendant sur 633 m2 et équipé de 16 couloirs[B 31], et le boulodrome de Pontarcher, couvrant une aire de 648 m2 et doté de 9 couloirs[B 32].

Des bandes cyclables sont présentes dans de nombreuses zones de la ville. Ici celles du jardin anglais.

Organisations sportives et liées au sport

Clubs sportifs

En 2015, la commune compte plus de 8 000 sportifs licenciés dans pas moins de 68 clubs de sport. La ville offre un large panorama de disciplines (84 différentes)[Note 2],[A 1].

De plus, la situation géographique particulière de la commune, son environnement (collines, lac, falaises...) permet la pratique de nombreux sports (randonnée, aviron, alpinisme...).

Associations majeures

La ville de Vesoul compte quelques illustres clubs sportifs qui détiennent de riche palmarès et dont leurs équipes évoluent à un haut-niveau.

Parmi l'un des plus réputés, on peut notamment citer le Football Club de Vesoul, club nommé « Vesoul Haute-Saône Football » jusqu'en 2014, à la suite d'un dépôt de bilan[11] L'équipe première évoluait, pour la saison 2013-2014, en championnat de France amateur de football. Fondé en 1921[12], le club s'est fait remarquer par deux fois en coupe de France. Lors de l'édition 2000-2001, le club est éliminé en 32e de finale par l'AS Monaco, équipe de Ligue 1[13]. Aussi, le club réalise son plus long parcours en coupe de France en se hissant en 8e de finale de l'édition 2009-2010, avant d'être éliminé par le Paris Saint-Germain[14]. À domicile, le Football Club de Vesoul effectue ses matchs au stade René-Hologne. De 1986 à 1995, le club fut présidé par Alain Joyandet, maire de Vesoul de 1995 à 2012[15].

Créé le 21 juin 1975, le Cercle sportif Vesoul Haute-Saône fait également partie des importants clubs vésuliens[16]. Pour la saison 2013-2014, l'équipe première féminine évolue en Nationale 1 et l'équipe première masculine en Nationale 2[17]. Le club exerce principalement au gymnase Jean-Jaurès de la maison des associations.

L'Avant-garde de la Motte (communément appelé « AGM ») est un club omnisports, l'un des plus anciens clubs de la ville encore en activité. Fondé le 8 juin 1910 par l'abbé Maurice-Louis Dubourg, le club a, depuis sa création, formé des joueurs régionalement et nationalement renommés. L'Avant-garde de la Motte propose sept disciplines : gymnastique, volley-ball, floorball, boxe anglaise, full-contact, basket-ball et culturisme ; la majorité d'entre elles joue à la maison des associations[18].

Créé en 1996, le Groupe Triathlon Vesoul Haute-Saône est l'un des seuls clubs de triathlon du département[19]. Le club dispose d'une école de formation au triathlon, labellisée deux étoiles[20],[21]. Durant la saison 2013-2014, l'équipe masculine du GTVHS exerce en première division nationale[22].

L'Étoile de la Motte Tennis de table, qui a vu le jour en 1965, est l'un des clubs vésuliens les plus titrés, avec environ 200 titres régionaux et 30 titres nationaux acquis. L'équipe masculine a, entre autres, atteint le championnat de France Nationale 1 1982-1983[23],[24].

Le Groupe Athlétique Haut-Saônois (GAHS) fait partie des clubs les plus importants de Vesoul. Créé le 19 novembre 1964 sous l'impulsion de l'athlète professionnel François Châtelet, il s'agit de l'un des premiers clubs d'athlétisme français à sections. De 1974 à 1990, le GAHS se classe dans le rang des 20 meilleurs clubs d'athlétisme mixtes français avec notamment une place de 6e meilleur club de France en 1977[25].

Le NVN (Natation Vesoul-Noidans) est un club sportif créé en 1897 sous le nom d'U.S.V. C'est en 1995 que le club fusionne avec le club voisin de l'Olympique Noidanais 83 pour former le NVN. En 2004, le club se hisse à la 77e place des meilleurs clubs de France sur 1254[26].

Fondée le 13 avril 1962[27], l'Union sportive Vesoul pétanque est une association sportive de pétanque. Les joueurs du club s'entraînent dans les différents boulodromes vésuliens. Il est l'un des clubs les mieux classés en France[28],[29],[30].

Le Cercle Judo de Vesoul a été créé en novembre 1951, il s'agit donc du plus ancien club d'art martiaux de la ville. Plus d'une centaine de ceintures noirs y ont été formées[31].

Infrastructures secondaires

La liste ci-dessous est constituée des autres clubs sportifs vésuliens (moins notables).

Liste des autres clubs de la ville de Vesoul[Note 4],[A 1],[32]
Sports extrêmes et aériens
  • Aéro Modèle club Vesoul-Quincey
  • Vol libre haut-saônois
  • Aéro-club de la Haute-Saône
  • Parachute 70
  • Club alpin français Vesoul


Sports nautiques
  • Vesoul plongée subaquatique
  • Club nautique haut-saônois Vesoul


Sports de tir
  • École de Tir de Vesoul
  • 1re Compagnie de tir à l'arc
  • Société de tir Vesoul-Andelarre
Sports de balle et de boule
  • Rugby Club Vesoul
  • ASV Vesoul
  • Club de pétanque du quartier des Rêpes
  • Squash Team 70
  • Badminton Vesoul-Vaivre–Navenne
  • Tennis club de l'agglomération vésulienne


Sports mécaniques
  • ASA luronne
  • Moto Club Haut-Saônois
  • Club Trail 70


Sports de combat
  • Seishin Aïkido Vesoul
  • Ming Men
  • Shito-Ryu Vesoul Karaté-Do
  • La Savate vésulienne
  • USV Escrime
Athlétisme
  • Vesoul Marathon
  • Vesoul Intensité


Cyclisme
  • Cyclo Sport Vesoul
  • Cyclotouristes vésuliens
  • Vesoul Vélo Evasion
  • Club cycliste pays de Vesoul Haute-Saône


Gymnastique
  • Gymnastique d’Entretien
  • Cœur et Santé
  • Gymnastique Volontaire Vésulienne


Arts corporels
  • Danse Modern’ Jazz
  • Tsilie Art
  • Théâtre Envie
  • Salsa Setenta
  • Association la Forme Fitness, Zumba, Jazz
  • Danstheamus-Hip Hop
Omnisports
  • ASPTT Vesoul-Pusy-Epenoux
  • Association sportive PSA Vesoul
  • Association sportive et culturelle du Montmarin
  • Centre de culture et de loisirs des Portugais de Vesoul
  • Centre d'animation socio-culturel de Vesoul
  • Association sportive et culturelle de Bourdault


Divers
  • Spéléo Club Vesoul
  • Ultimotte Vesoul
  • Yoga Santé
  • Billard-club Vésulien
  • Majorettes de Vesoul Les Iris
  • Club de randonnée Vesoul
  • Échiquier vésulien
  • Scrabble club vésulien
  • Roller Hockey Vesoul Rol’Air
  • Société des courses de chevaux de la Haute-Saône

Entreprises et autres organismes

Hormis les clubs de sports, d'autres organisations basées à Vesoul sont liées au sport tel que des organismes publics ainsi que des sociétés.

Des entreprises commerciales spécialisées dans la distribution d'articles de sport sont localisées à Vesoul. On dénombre, par ailleurs, un magasin Go Sport, situé à l'Espace de la Motte[33] et un Intersport, localisé dans la zone Kennedy[34]. Il existe aussi quelques autres commerce de distribution d'articles de sport à Vesoul, mais n'appartenant pas à des groupes[35],[36].

Certains services publics se trouvant à Vesoul sont rattachés à la vie sportive de la ville et du département comme l'école municipale des sports (EMS), service municipal fondé en 2008 qui a bout but de faire découvrir et d’initier les enfants à la pratique du sport[A 13]. De plus, la ville de Vesoul est le siège de la direction départementale de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports, service du conseil départemental de la Haute-Saône[37].

Parmi les associations liées au sport, excepté les clubs sportifs, on peut mentionner l'office municipal des sport (OMS), organisation déclaré le 17 août 1971, jouant un rôle d'interface entre les associations sportives vésuliennes et la municipalité[38]. La ville de Vesoul est le siège du district de football de Haute-Saône, appartenant à la ligue de Franche-Comté de football[39]. Il est également à noter que la commune est le siège de nombreux comités départementaux de disciplines sportives en Haute-Saône comme celui d'aéromodélisme[40], celui du tennis[41] ou encore celui du rugby[42].

Compétitions

Événements occasionnels

Des compétitions sportives réputées tels que des championnats nationaux, continentaux et internationaux ont été organisées à Vesoul.

Parmi les manifestations sportives nationales réalisées à Vesoul, on peut mentionner la route de France féminine 2015, les championnats de France de cyclisme sur route 2016, la coupe des Nations de moto-cross 1956[43], la coupe de France espoir de bicycle motocross le 4 juillet 1993[44] le championnat de France de billard carambole partie libre en 1978, le championnat de France de billard carambole 1 bande en 1992 ainsi que de multiples championnats nationaux tels que le championnat de France MX1 2013[45]. S'y ajoutent de multiples rencontres dans le cadre de phase finale de coupe de France de football comme en 2001 et 2010, grâce au club phare du département, le Football Club de Vesoul. Enfin, la commune a organisé de nombreux championnats nationaux de différentes disciplines de l'Union nationale du sport scolaire.

Des compétitions internationales ont également été orchestré à Vesoul comme le championnat d'Europe de billard carambole-spécialité « Cadre 47/2 » de 1979[46]. La ville a notamment accueillie des épreuves des championnats du monde de motocross 125 cm3 1978, des championnats du monde de side-car cross 2014[47]. Vesoul a été la ville hôte des Jeux Internationaux de la Jeunesse du 11 au 15 juin 2018.

Concernant le Tour de France, Vesoul a été la ville de départ de la 18e étape du Tour de France 1972 menant les coureurs à Auxerre[48] ainsi que la ville de départ de la 6e étape du Tour de France 2017 jusqu'à Troyes[49].

Manifestations régulières

La colline de la Motte est utilisée pour réaliser la course à pied « Les Foulées de la Motte ».

Divers événements sportifs annuels se déroulent dans la ville.

Concernant les manifestations sportives les plus notables, on peut notamment citer, le triathlon de Vesoul, un événement organisé par le Groupe Triathlon Vesoul Haute Saône, se déroulant chaque année, en été, depuis 1985, au lac de Vesoul - Vaivre, et rassemblant plus de 1 200 amateurs et professionnels[50]. La semaine de la pétanque, quant à elle, est un tournoi de pétanque créé en 1981, annuel et estival qui accueille, lors de chaque édition, plus de 3 500 joueurs faisant ainsi partie des événements vésuliens populaires[51].

Chaque année a lieu au mois d'avril le Tournoi de Vesoul, tournoi de Judo par équipe accueillant des équipes venues des quatre coins de la France, mais aussi des équipes étrangères.

D'autres événements sportifs récurrents peuvent être cités tels que « Les Foulées de la Motte », une course à pied de quelques kilomètres[52], le tournoi Allées Hoops, un tournoi de basket-ball en plein air se déroulant dans le centre-ville[53] ou encore le « Jungle Run », une compétition sportive se déroulante dans les rues du centre-ville.

Sportifs liés à Vesoul

De nombreux célèbres sportifs ont vu le jour à Vesoul. L'un des sportifs le plus réputés originaire de la préfecture haut-saônoise est le pilote professionnel de rallye-raid Stéphane Peterhansel, né le 6 août 1965. Il est l'un des plus grands vainqueurs du rallye Paris-Dakar avec un total de 11 victoires (6 fois vainqueur en moto avec Yamaha et 7 fois en auto avec Mitsubishi et Mini)[54].

D'autres personnalités sportives professionnelles sont nées à Vesoul telles que le boxeur Frédéric Tripp[55], les cyclistes Laurent Mangel, Claude Chabanel, Léo Vincent et Martial Locatelli[56], la grimpeuse Mélanie Sandoz[57], les footballeurs Albert Cartier[58] Paul Nardi[59] et Patrice Vicq[60], le pêcheur Henri Bresson[61], le kayakiste Maxime Boccon[62], le tireur Christophe Combe-Dany[63], les pilotes de moto Jacques Collot et David Dumain[64], l'ancien recordman du monde de speedcubing Thibaut Jacquinot[65], la lutteuse Francine De Paola et le parachutiste Édouard Henry[66]. Aussi, des athlètes professionnels sont nés à Vesoul tels que Robert Schurrer (spécialiste du sprint)[67], Emmanuel Front (spécialiste du 400 mètres)[68], François Châtelet (spécialiste du 800 mètres)[69], Julien Casoli (athlète handisport)[70] et Vincent Luis (triathlète)[71]. De plus, l'entraîneur de chevaux de courses François Mathet est natif de Vesoul.

De même, un nombre important de sportifs ont été formés dans des clubs sportifs vésuliens. De multiples footballeurs notables ont joué au Football Club de Vesoul. Parmi ces joueurs, on peut mentionner le français Abel Khaled[72], Dominique Thomas[73], William Dutoit[74], Christophe Taine[75], Mickaël Ravaux[76] et Jessy Savine[77], l'international algérien Cédric Si Mohammed[78], l'international togolais Affo Érassa[79], l'international sénégalais Pape Mamadou Diouf[80] et l'argentin Diego Jesus José[81]. Par ailleurs, Claude Robin[82] et Stéphane Mahé ont entraîné le club de football de Vesoul. Le Cercle sportif Vesoul Haute-Saône a également vu jouer dans ses rangs plusieurs sportifs de haut-niveau dont les handballeuses professionnelles Sandrine Delerce[83] et Myriame Saïd Mohamed[84]. Les boxeurs Francis[85] et Frédéric Tripp[86], membres de la même famille, Morrade Hakkar[87] ainsi que Bilel Latreche[88], ont joué à l'Avant-garde de la Motte. La coureuse cycliste Anaïs Pihet a évolué au Club Cycliste Pays Vesoul Haute-Saône[89]. Le club Groupe Triathlon Vesoul Haute-Saône a connu dans ses effectifs plusieurs triathlètes réputés tels que le français Cyril Viennot, l'ukrainien Danylo Sapunov, le tchèque Přemysl Švarc, l'italien Andrea Secchiero et le britannique Mark Buckingham[22].

Le footballeur Lucien Laurent est enterré dans l'ancien cimetière de Vesoul. Ce sportif est notamment connu pour être le premier buteur de la première coupe du monde de football en ayant ouvert le score, le 13 juillet 1930, lors d'un match contre le Mexique[90].

Frédéric Vichot, ancien cycliste professionnel, champion de France de demi-fond en 1985, dirige un commerce de vente de vélos à Noidans-lès-Vesoul[91].

Distinctions et innovations

L'hippodrome estival de Vesoul

La ville de Vesoul, ses associations et clubs sportifs se sont quelques fois distingués grâce à des performances et innovations sportives. En voici une liste non exhaustive :

  • Élue « Ville la plus sportive de France » en 2001 dans la catégorie des villes de moins de 20 000 habitants, ce qui fait d'elle la première commune du département et la troisième de la région à remporter ce concours[Note 1],[A 14],[92].
  • Création en 1935 du premier club de spéléologie de France toujours en activité : le Spéléo Club Vesoul[93],[94].
  • Aménagement chaque année, durant une période de l'été, du seul hippodrome de Franche-Comté à Coulevon[95],[96],[97].
  • Fondation le 28 décembre 1947 du premier club de moto-cross de Franche-Comté : le Moto Club Haut-Saônois[98].
  • Labellisation « Qualité » de la section gymnastique de l'Avant-garde de la Motte, la première du Grand Est de la France[99].
  • Création du premier club de triathlon du département : le Groupe Triathlon Vesoul Haute-Saône, en 1996[19] ; le club de Gray vu le jour sept années plus tard[100],[101].
  • Première signature de France de la charte du Fair-play BMX par les participants du Challenge Nord-Est de BMX, le 19 juin 2011[102].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Dans la catégorie des communes de moins de 20 000 habitants. Ce concours est organisé annuellement par le journal sportif L'Équipe.
  2. Données extraites du Guide des Sports de la ville de Vesoul de l'année 2013-2014
  3. Liste non exhaustive des disciplines praticables sur le territoire vésulien pour la saison 2013-2014
  4. Ces clubs concernent uniquement la ville de Vesoul et non l'agglomération de Vesoul (saison 2013-2014)

Références

  1. « Manufacture des tabacs », notice no IA70000365, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Gymnase des Presles », sur le site officiel de l'AGM (consulté le 8 janvier 2012).
  3. « Complexe sportif René-Billet », sur http://www.vesoul.fr/ (consulté le 22 décembre 2013).
  4. « Piscine municipale de Noidans-lès-Vesoul », sur le site de la ville de Noidans-lès-Vesoul (consulté le 22 décembre 2013).
  5. « Circuit de karting de Charmoille », sur le site du Circuit de la Vallée (consulté le 22 décembre 2013).
  6. « Spectaculaire BMX ce week-end, sur la piste Marcel Dupalut à Vesoul ! », sur le site de la Presse de Vesoul (consulté le 22 décembre 2013)
  7. « Le Chemin vert », sur le site de l'association française de développement des Véloroutes et Voies Vertes (consulté le 22 décembre 2013)
  8. « La Trace du Courlis », sur le site de l'association française de développement des Véloroutes et Voies Vertes (consulté le 3 mai 2014).
  9. « Aéroclub de Haute-Saône », sur le site de l'aéroclub de Haute-Saône (consulté le 22 décembre 2013).
  10. « Skatepark Peterhansel - Description », sur le site spotland.fr (consulté le 22 décembre 2013).
  11. « Vesoul : La Ligue valide la naissance du FC Vesoul », sur le site foot-national.com (consulté le 31 juillet 2012)
  12. « Historique du VHSF », sur le site du Vesoul Haute-Saône Football (consulté le 31 juillet 2012)
  13. « Coupe de France - saison 2001/2002 », sur le site de la fédération française de football (consulté le 22 décembre 2013)
  14. « Coupe de France - saison 2009/2010 », sur le site de la fédération française de football (consulté le 22 décembre 2013)
  15. « Alain Joyandet », sur le site c-a-d.fr (consulté le 22 décembre 2013)
  16. « CS Vesoul Haute-Saône - Histoire », sur le site du Cercle Sportif Vesoul Haute-Saône (consulté le 31 juillet 2012)
  17. « CS Vesoul Haute-Saône - Equipes », sur le site du Cercle Sportif Vesoul Haute-Saône (consulté le 31 juillet 2012)
  18. « Histoire de l'AGM », sur le site officiel de l'AGM (consulté le 16 décembre 2012).
  19. « Groupe Triathlon Vesoul 70 », sur le site du registre du commerce et des sociétés (consulté le 3 septembre 2014).
  20. « École de triathlon 2014 », sur le site www.lntri.fr (consulté le 18 juin 2014).
  21. « École de triathlon 2013 », sur le site de la fédération française de triathlon (consulté le 18 juin 2014).
  22. « Équipe division 1 », sur le site de la fédération française de triathlon (consulté le 21 juin 2014).
  23. « Palmarès de l'Étoile de la Motte de Vesoul », sur le site de l'Étoile de la Motte de Vesoul (consulté le 22 décembre 2013)
  24. « Historique de l'Étoile de la Motte de Vesoul », sur le site de l'Étoile de la Motte de Vesoul (consulté le 22 décembre 2013)
  25. « Groupe Athlétique Haut-Saônois », sur le site gahs.athle.com (consulté le 22 décembre 2013)
  26. « Natation Vesoul-Noidans », sur le site abcnatation.fr (consulté le 22 mai 2016)
  27. « Union sportive vésulienne pétanque », sur le site du registre du commerce et des sociétés (consulté le 22 décembre 2013)
  28. « Date création », sur le site verif.com (consulté le 22 décembre 2013)
  29. « Union Sportive Vesoul Pétanque », sur le site usvesoulptq.e-monsite.com (consulté le 22 décembre 2013)
  30. « Classement pétanque », sur le site boulistenaute.com (consulté le 22 décembre 2013)
  31. « Cercle Judo de Vesoul », sur le site judo-vesoul.com (consulté le 22 décembre 2013)
  32. [PDF]« Quels sports pratiquer à Vesoul et ses environs ? », sur le site de l'office de tourisme du pays de Vesoul (consulté le 22 décembre 2013).
  33. « Go Sport Vesoul », sur le site de Go Sport (consulté le 22 décembre 2013).
  34. « Intersport Vesoul », sur le site d'Intersport (consulté le 22 décembre 2013).
  35. « Sport Passion Vesoul », sur le site de Sport Passion (consulté le 22 décembre 2013).
  36. « Sport 2000 », sur le site sport2000.fr (consulté le 22 décembre 2013).
  37. « Direction départementale de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports », sur le site du conseil général de la Haute-Saône (consulté le 22 décembre 2013).
  38. « Office municipal des sports », sur le site de l'office municipal du sport (consulté le 22 décembre 2013).
  39. « District de la Haute-Saône de football », sur le site du district de la Haute-Saône de football (consulté le 22 décembre 2013)
  40. « Comité départemental d'aéromodélisme de Haute-Saône », sur le site du registre du commerce et des sociétés (consulté le 3 septembre 2014).
  41. « Comité départemental de tennis de Haute-Saône », sur le site du registre du commerce et des sociétés (consulté le 3 septembre 2014).
  42. « Comité départemental de rugby de Haute-Saône », sur le site du registre du commerce et des sociétés (consulté le 3 septembre 2014).
  43. « Coupe des Nations 1956 », sur le site motocross-history.com (consulté le 22 décembre 2013)
  44. « Coupe de France Espoir 1993 », sur le site bmxfrance.free.fr (consulté le 22 décembre 2013)
  45. « Championnat de France MX1 », sur le site www.lalsace.fr (consulté le 22 décembre 2013)
  46. « Championnat d'Europe de billard », sur le site kozoom.com (consulté le 22 décembre 2013)
  47. « Championnats du monde de side-car cross 2014 », sur le site de la Presse de Vesoul (consulté le 22 décembre 2013).
  48. « Tour de France 1972 », sur le site www2.lequipe.fr (consulté le 22 décembre 2013)
  49. « Cyclisme (Tour de France) : La Planche des Belles-Filles, Vesoul et une étape 100 % jurassienne en 2017 », estrepublicain.fr, (consulté le 20 octobre 2016)
  50. « Triathlon de Vesoul », sur le site du triathlon de Vesoul (consulté le 22 décembre 2013)
  51. « Semaine de la pétanque de Vesoul », sur le site de Union sportive Vesoul pétanque (consulté le 22 décembre 2013)
  52. « Les Foulées de la Motte », sur v (consulté le 22 décembre 2013).
  53. « Tournoi Allées Hoops », sur le site vesoulalleeshoops.fr (consulté le 22 décembre 2013).
  54. « Stéphane Peterhansel », sur le site du Rallye Dakar (consulté le 22 décembre 2013).
  55. « Champion du monde IBF », sur le site de la Presse de Vesoul (consulté le 17 décembre 2012).
  56. « Laurent Mangel », sur le site letour.fr (consulté le 3 septembre 2014).
  57. « Mélanie Sandoz », sur le site leparisien.fr (consulté le 3 septembre 2014).
  58. « Albert Cartier », sur le site lequipe.fr (consulté le 3 septembre 2014).
  59. « Fiche de Paul Nardi », sur footballdatabase.eu
  60. « Fiche de Patrice Vicq », sur footballdatabase.eu
  61. « "Le Sorcier de Vesoul" s'en est allé », sur le site de la Presse de Vesoul (consulté le 3 septembre 2014).
  62. (en) Profil olympique de Maxime Boccon sur sports-reference.com
  63. « Un titre sur un plateau... », sur le site de la Presse de Vesoul (consulté le 3 septembre 2014).
  64. « Salon de la moto », sur le site de la Presse de Vesoul (consulté le 3 septembre 2014).
  65. « Un haut-saônois vice-champion d'Europe de Rubik's Cube », sur le site de la Presse de Vesoul (consulté le 3 septembre 2014).
  66. « Édouard Henry », sur le site inet.jeunesse-sports.gouv.fr (consulté le 3 septembre 2014).
  67. (en) Profil olympique de Robert Schurrer sur sports-reference.com
  68. (en) Profil olympique d’Emmanuel Front sur sports-reference.com
  69. (en) Profil olympique de François Châtelet sur sports-reference.com
  70. « Julien Casoli », sur le site de la Presse de Vesoul (consulté le 3 septembre 2014).
  71. (en) Profil olympique de Vincent Luis sur sports-reference.com
  72. « Abel Khaled, l'exemple à suivre », sur le site de l'Est Républicain (consulté le 3 septembre 2014).
  73. « Dominique Thomas », sur le site foot-national.com (consulté le 3 septembre 2014).
  74. « Fiche de William Dutoit », sur footballdatabase.eu
  75. « Fiche de Christophe Taine », sur footballdatabase.eu.
  76. « Fiche de Mickael Ravaux », sur footballdatabase.eu.
  77. « Fiche de Jessy Savine », sur footballdatabase.eu.
  78. « Fiche de Cédric Si-Mohamed », sur footballdatabase.eu.
  79. « Fiche de Affo Érassa », sur footballdatabase.eu.
  80. « Fiche de Pape-Mamadou Diouf », sur footballdatabase.eu.
  81. « Fiche de Diego Jesus José », sur footballdatabase.eu.
  82. « Fiche de Claude Robin », sur footballdatabase.eu.
  83. « Vesoul (D2F) Sandrine Mariot Delerce revient aux affaires. », sur le site handzone.net (consulté le 3 septembre 2014).
  84. « Dijon recrute Myriam Saïd-Mohamed », sur le site sport.fr (consulté le 3 septembre 2014).
  85. (en) Carrière de « Francis Tripp », sur BoxRec.com
  86. (en) Carrière de « Frédéric Tripp », sur BoxRec.com
  87. (en) Carrière de « Morrade Hakkar », sur BoxRec.com
  88. (en) Carrière de « Bilel Latreche », sur BoxRec.com
  89. « Assemblée Générale des clubs 2011 », sur le site franchecomtecyclisme.fr (consulté le 22 décembre 2013).
  90. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche Midi, , 375 p. (lire en ligne), p. 145
  91. « Frédéric Vichot », sur le site culturevelo.com (consulté le 22 décembre 2013).
  92. « Liste des villes les plus sportives de France depuis 1937 », sur le site de L'Équipe (consulté le 22 décembre 2013).
  93. « Sus aux nouvelles galeries », L'utile à tous, no 2, , p. 4 (lire en ligne, consulté le 5 mai 2014).
  94. « Spéléo Club de Vesoul », sur le site du registre du commerce et des sociétés (consulté le 3 septembre 2014).
  95. « Les hippodromes de France », sur le site lescourseshippiques.com (consulté le 22 décembre 2013).
  96. « Fédération Régionale de l'Est - Hippodrome », sur le site hippodromes-est.fr (consulté le 22 décembre 2013).
  97. « Liste des hippodromes français », sur le site tfinformatique.com (consulté le 22 décembre 2013).
  98. « Moto Club Haut-Saônois - Historique », sur le site du Moto Club Haut-Saônois (consulté le 22 décembre 2013).
  99. « Les 50 qui font bouger Vesoul et la Haute-Saône », sur le site lexpress.fr (consulté le 3 septembre 2014).
  100. « Tri Val de Gray », sur le site du registre du commerce et des sociétés (consulté le 3 septembre 2014).
  101. « Les clubs de la Ligue de Franche-Comté », sur le site de la Ligue de Franche-Comté de triathlon (consulté le 3 septembre 2014).
  102. « Club Cycliste du Pays de Vesoul Haute-Saône », sur le site sport-responsable.com (consulté le 3 septembre 2014).
Site du recensement des équipements sportifs, espaces et sites de pratiques
  1. « Tous les équipements sportifs de la ville de Vesoul » (consulté le 22 décembre 2013)
  2. « Fiche de la salle d'expression corporelle du complexe sportif Michel-Roy » (consulté le 22 décembre 2013)
  3. « Fiche du gymnase Michel-Roy » (consulté le 22 décembre 2013)
  4. « Fiche du gymnase de Pontarcher » (consulté le 22 décembre 2013)
  5. « Fiche de la salle de lutte et de gymnastique de Pontarcher » (consulté le 22 décembre 2013)
  6. « Fiche du gymnase Jean-Jaurès » (consulté le 22 décembre 2013)
  7. « Fiche de la maison des Associations » (consulté le 22 décembre 2013)
  8. « Fiche du gymnase de Presles » (consulté le 22 décembre 2013)
  9. « Fiche du complexe sportif des Haberges » (consulté le 22 décembre 2013)
  10. « Fiche du gymnase Lasalle » (consulté le 22 décembre 2013)
  11. « Fiche du terrain synthétique du complexe sportif Michel-Roy » (consulté le 22 décembre 2013)
  12. « Fiche du terrain stabilisé du complexe sportif Michel-Roy » (consulté le 22 décembre 2013)
  13. « Fiche du terrain de basket du complexe sportif Michel-Roy » (consulté le 22 décembre 2013)
  14. « Fiche du terrain de rugby du Pontarcher » (consulté le 22 décembre 2013)
  15. « Fiche du terrain de football à 7 du Pontarcher » (consulté le 22 décembre 2013)
  16. « Fiche du complexe sportif René-Hologne » (consulté le 22 décembre 2013)
  17. « Fiche du stade municipal René-Hologne » (consulté le 22 décembre 2013)
  18. « Fiche du terrain multisports des Rêpes » (consulté le 22 décembre 2013)
  19. « Fiche du terrain multisports des Pierres-Vives » (consulté le 22 décembre 2013)
  20. « Fiche du terrain multisports du Montmarin » (consulté le 22 décembre 2013)
  21. « Fiche du terrain multisports du Grand Grésil » (consulté le 22 décembre 2013)
  22. « Fiche de la base de voile du lac de Vesoul - Vaivre » (consulté le 22 décembre 2013)
  23. « Fiche du parc aquatique du Ludolac » (consulté le 22 décembre 2013)
  24. « Fiche de la piscine Caneton » (consulté le 22 décembre 2013)
  25. « Fiche du complexe sportif René Michel Billet » (consulté le 22 décembre 2013)
  26. « Fiche de la piste de kart » (consulté le 22 décembre 2013)
  27. « Fiche de la piste Marcel-Dupalut » (consulté le 22 décembre 2013)
  28. « Fiche du circuit de motocross de Frotey » (consulté le 22 décembre 2013)
  29. « Fiche de l'aérodrome de Vesoul - Frotey » (consulté le 22 décembre 2013)
  30. « Fiche du skatepark du Stade » (consulté le 22 décembre 2013)
  31. « Fiche du boulodrome du Stade » (consulté le 22 décembre 2013)
  32. « Fiche du boulodrome du Pontarcher » (consulté le 22 décembre 2013)
Site de la ville de Vesoul et de sa communauté d'agglomération
  1. « Guide des sports 2013-2014 » (consulté le 22 décembre 2013)
  2. « Complexe sportif Michel-Roy » (consulté le 22 décembre 2013).
  3. « Complexe sportif de Pontarcher » (consulté le 22 décembre 2013).
  4. « Maison des associations » (consulté le 22 décembre 2013)
  5. « Gymnase du Stade » (consulté le 8 janvier 2013).
  6. « Gymnase des Haberges » (consulté le 8 janvier 2013).
  7. « Gymnase Lasalle » (consulté le 8 janvier 2013).
  8. « Stade René-Hologne » (consulté le 22 décembre 2013)
  9. « Base de voile du lac de Vesoul - Vaivre » (consulté le 22 décembre 2013).
  10. « Ludolac » (consulté le 22 décembre 2013).
  11. « Piscine des Canetons de Vesoul » (consulté le 22 décembre 2013).
  12. « Pistes cyclables de Vesoul » (consulté le 22 décembre 2013)
  13. « École municipale des sports » (consulté le 22 décembre 2013)
  14. « Présentation commune de Vesoul » (consulté le 22 décembre 2013)
  • Portail de Vesoul
  • Portail de la Haute-Saône
  • Portail du sport
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.