Stephen Shore

Stephen Shore (né en 1947 à New York) est un photographe américain. Il est célèbre pour avoir participé à partir de 1972 à la reconnaissance de la photographie couleur comme art à part entière dans les musées et les galeries d'art aux États-Unis à une époque où le noir et blanc était encore prédominant.

Stephen Shore
Stephen Shore à Paris en 2010.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinction

Il considère qu'il existe deux sortes de photographe : l'analytique et le synthétique. Le premier analyse l'image et la structure selon ce qu'elle est dans l'espace physique. Le second crée l'espace de l'image et le structure selon ce qu'il veut analyser. Il met dans cette catégorie les peintres ou les artistes comme Jeff Wall. Il se considère comme un photographe analytique. Toute son œuvre est en fait une étude de la photographie. Ce médium est pour lui un lieu d'exploration pour des phénomènes uniques à la photo.

S'insurgeant contre l'esthétisme qui dominait la photographie américaine de l'époque, Stephen Shore refuse la sélection artistique. Tout mérite d'être photographié, sans distinction aucune. Son œuvre est ainsi constituée de magnifiques photographies de paysages aussi bien que de clichés des repas qu'il prend dans les hôtels miteux du Texas. Sa démarche était particulièrement novatrice en ce sens[1]. Comme pour son contemporain William Eggleston, le choix de la couleur participe de cette lutte contre l'esthétisme, au profit d'un regard plus objectif sur la réalité vernaculaire de l'Amérique.

Biographie

  • Autodidacte, il aborde précocement la photographie. À 10 ans, au moment où il commence à prendre des clichés, on lui offre le livre American Photographs de Walker Evans, qui l'influencera grandement.
  • À 14 ans, il rencontre Edward Steichen, alors administrateur du département Photographie au Museum of Modern Art (MoMA, New York). Il lui présente ses images et Steichen lui en achète trois.
  • À 17 ans, il rencontre Andy Warhol, et photographie la Factory et son monde de 1965 à 1968 - soit certainement les meilleures années.
  • En 1971, à 24 ans, une exposition lui est consacrée au Metropolitan Museum of Art. Il devient le deuxième photographe à être ainsi consacré de son vivant, le premier étant Alfred Stieglitz.
  • En 1972, commence à s'intéresser à la photographie en couleurs
  • 1982 : Uncommon Places, Aperture (ISBN 0-8938-1101-7)
  • Essex County, (ISBN 159005041X)
  • 1985 : The Gardens at Giverny, Aperture (ISBN 0-8938-1114-9)
  • 1995 :
    • Stephen Shore: Photographs 1973 - 1993 (ISBN 3-8881-4647-X)
    • The Velvet Years, Andy Warhol's Factory, 1965 - 1967 (ISBN 1-8579-3323-0)
  • 1999 : American Surfaces, Phaidon (ISBN 0714845078)
    Traduction française : Surfaces américaines, Phaidon (ISBN 0-7148-9461-3)
  • 1998 : The Nature of Photographs, Johns Hopkins University Press (ISBN 0-8018-5719-8)
  • 2004 : Uncommon Places, the complete works, Aperture, édition augmentée et mise à jour (ISBN 1-9317-8834-0)

Exposition

Voir aussi

Articles sur Wikipédia

Sources

Référence bibliographique

  • Réponses Photo no 157, avril 2005 : Portfolio et entretien avec Stephen Shore

Liens externes

  • Portail de la photographie
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.