Streusel

Le streusel (ʃtʁɔʏzəl) est un mélange de beurre, farine fine et/ou chapelure et sucre que l’on parsème sur certaines pâtisseries avant de les passer au four ; le terme peut aussi nommer une de ces pâtisseries fines. On peut l’enrichir d’épices ou de poudre, voire de fins morceaux de fruits secs.

Gâteau parsemé de streusel.

Origine germanique du streusel

Le terme vient du verbe allemand streuen signifiant « répandre », « parsemer », « éparpiller », « pailler ». Le mot féminin die Streu désigne originellement la litière, la paille de l'étable. Mais ici, le geste technique du pâtissier consiste à répandre, saupoudrer, éparpiller un « mélange préparé de beurre, de sucre et de farine fine », à l'origine dénommé Streusel.

Il s'agit en premier lieu d'une « garniture » ou « fioriture », équivalent d'un saupoudrage ou paillage de surface, sur le morceau de simple pâte aplatie de formes diverses ou le gâteau à enfourner.

En France et dans les pays du Bénélux

En Lorraine, cette pâtisserie est appelée Grimmelfloos en francique mosellan[1], Krimmelkuche en francique rhénan et « gâteau/tarte fleuri(e) » en Lorraine francophone.

En Alsace, elle est appelée Streuselküeche ou tout simplement Streusel.

Au Luxembourg, cette pâtisserie porte le nom de Streisel et est parfois fourrée d'un flan pâtissier.

Notes et références

  1. Jean-Louis Kieffer, Le Platt Lorrain de poche, 2007.

Annexes

Article connexe

  • Alimentation et gastronomie
  • Portail de l’Allemagne
  • Portail de la Lorraine
  • Portail de l’Alsace
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.