Studites

Les Studites (m.s.u.), en latin Monachi e Regula Studitarum, forment une congrégation religieuse de l’Église grecque-catholique ukrainienne. Fondée en 1899, suivant la règle de Théodore le Studite, la congrégation compte une centaine de membres et huit monastères au début du XXIe siècle. L'higoumène actuel de l'ordre est le frère Illya Mamchak, depuis 2015.

Le métropolite André Szeptyckij, fondateur de la congrégation

Éléments historiques

La congrégation doit son existence au métropolite André Szeptyckij (1865-1944) qui, en 1899, restaure un monachisme oriental catholique rigoureux suivant la règle monastique de Théodore le Studite (759-826). Le centre de la congrégation des Studites se trouve dans la laure de Univ, près de Lviv[1].

En 1938, l'ordre comptait près de deux cents moines et une branche féminine. Durant la période soviétique, il n'existe plus que dans la clandestinité[1]. En 1990, à la suite de l'indépendance de l'Ukraine, l'église puis le monastère de Univ sont restitués aux studites qui rassemblent rapidement plusieurs dizaines de membres[1].

Laure studite de Univ

Au début du XXIe siècle une trentaine de moines résident à la laure de Univ qui reçoit également les frères de passage et les novices[1]. La congrégation est forte d'une centaine de moines répartis dans huit monastères, possède une maison d'édition (Svichado, en ukrainien Свічадо) et compte dans ses rangs trois évêques ainsi qu'un cardinal[2].

La laure de Univ est devenue un haut-lieu de pèlerinage attirant des dizaines de milliers de pèlerins lors des fêtes de la Dormition de la Vierge Marie et en mai[1].

Membres

Notes et références

  1. Didier Rance, Ukraine, in Esprit et Vie n° 120, 2005, p. 37
  2. Description de la congrégation sur le site gcatholique.org, consulté le 22/02/2014

Bibliographie

  • Julien Leroy s.j., Études sur les Grandes catéchèses de S. Théodore Studite, éd. Biblioteca Apostolica Vaticana, 2008

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail du catholicisme
  • Portail de l’Ukraine
  • Portail des chrétiens d’Orient
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.