Suniaire Ier de Barcelone

Suniaire Ier de Barcelone (Suniario I de Barcelona en castillan ; Sunyer I de Barcelona en catalan) né vers 890 - mort le , fils de Guifred le Velu, fut comte de Barcelone, Gérone et Osona de 911 à 948, succédant à son frère Guifred II Borrell.

Sunyer Ier de Barcelone
Fonctions
Comté d'Ausona
-
Ermengol I d'Osona (d)
Comte d'Ausona
-
Ermengol I d'Osona (d)
Comté d'Ausona
-
Ermengol I d'Osona (d)
Comte d'Ausona
-
Miron de Barcelone et Ermengol I d'Osona (d)
Comte de Gérone
-
Comte de Barcelone
-
Titres de noblesse
Comte
Comte de Gérone
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Famille
Père
Mère
Guinidilda (comtesse de Barcelone) (d)
Fratrie
Emma de Barcelone (d)
Guifred Borrell de Barcelone
Miron II de Cerdagne
Sunifred II d'Urgell (en)
Raoul de Barcelone (d)
Cixilona de Barcelone (d)
Conjoints
Richilda de Rouergue (d)
Aimilda (d)
Enfants
Miron de Barcelone
Adelaida de Barcelona (d)
Guillem de Barcelona (d)
Ermengol I d'Osona (d)
Borrell II
Gudinilda de Barcelona (d)

Biographie

Suniaire fut excommunié par décision du concile local de Port pour être à l'origine de nominations ecclésiastique que l'Église ne reconnaissait pas[HL Tome III 1]. Cette excommunication sera levée lors d'un autre concile local à Saint-Vincent de Jonquières[FPMP1 1].

En 942-943, Suniaire dut affronter les Hongrois qui avaient pénétré jusque dans la région de Lérida[1].

Il abdique en 947 au profit de son fils Borrel II et se fait moine à l'abbaye de Lagrasse.

Descendance

Après une première union en 920 avec Emilde[2] fille d'Ermengaud de Rouergue il n'eut pas d'héritier mâle.

Il se remaria en 925 avec sa sœur Richilde[2], fille d'Ermengaud de Rouergue.

On lui connait au moins cinq enfants potentiels :

  • Borrell II
  • Ermengol ou Ermengaud de Barcelone[2], comte de Vic, d'Osona, décédé vers 947[3]
  • Miron de Barcelone, co-comte de Barcelone (†966)
  • Adélaïde "Bonafilia" (?), abbesse de San Pedro de la Puellas à Barcelone (†950)
  • Guillem

Notes et références

  1. José María Font Rius, Comissió del Mil·lenari del Naixement Polític de Catalunya, Procés d'independència de Catalunya (ss. VIII-XI): la fita del 988, Com. de Milḷenari del Naixement Polític de Catalunya, 1989, p. 99.
  2. Sébastien Fray, L’aristocratie laïque au miroir des récits hagiographiques des pays d’Olt et de Dordogne (Xe-XIe siècles). Histoire, Paris, Université Paris-Sorbonne,
  3. (en) Archibald R. Lewis, The development of Southern French and Catalan society, 718-1050, Austin,
  1. Livre XI - XXXVI. — Premier concile de Port, dans la Septimanie. p.33
  • M.H. Fisquet, La France Pontificale, Histoire chronologique et biographique des Archevêques et évêques de tous les diocèses de France : Montpellier, 1re partie, Paris, Repos, , 592 p. (lire en ligne)
  1. p.48

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de l’histoire
  • Portail du Moyen Âge
  • Portail de la France
  • Portail des pays catalans
  • Portail de la Provence
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.