Szeged

Szeged ([ˈsɛɡɛd] ; en serbe Сегедин, Segedin ; en roumain Seghedin) est une ville du sud de la Hongrie, située au confluent de la Tisza et du Maros, à la frontière de la Roumanie et de la Serbie. Siège du comitat du Csongrád, elle a le statut de ville de droit comital. Ses habitants sont les szegedi, -ek.

Szeged

Dans le sens des aiguilles d'une montre : en haut à gauche la cathédrale, à côté en haut la mairie, au-dessous le Théâtre national, et en bas les quais de la Tisza.
Blason de Szeged
Drapeau de Szeged
Administration
Pays Hongrie
Comitat
(megye)
Csongrád
(Grande Plaine méridionale)
District
(járás)
Szeged
Rang Ville de droit comital et siège du comitat
Bourgmestre
(polgármester)
László Botka (MSzP)
Code postal 6700, 6710, 6720–6729, 6753, 6757, 6771, 6791
Indicatif téléphonique (+36) 62
Démographie
Population 160 766 hab. ()
Densité 572 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 15′ 18″ nord, 20° 08′ 42″ est
Superficie 28 100 ha = 281 km2
Divers
Collectivités des minorités Bulgares, Tsiganes, Grecs, Croates, Polonais, Allemands, Arméniens, Roumains, Serbes, Slovaques, Ukrainiens (1er janv. 2011)
Identités ethniques
(nemzetiségi kötődés)
Hongrois 93,5 %, Tsiganes 0,7 %, Croates 0,1 %, Allemands 0,6 %, Roumains 0,2 %, Serbes 0,5 %, Slovaques 0,2 % (2001)
Religions catholiques 54,5 %, grecs-catholiques 0,6 %, réformés 6,7 %, évangéliques 1,6 %, juifs 0,1 %, autres confessions 1,6 %, sans religion 21,8 % (2001)
Liens
Site web www.szegedvaros.hu
Sources
Office central de statistiques (KSH)
Élections municipales 2014

    Sa population s'élevait à 170 285 habitants en 2011. Szeged fut en 1919 le siège du contre-gouvernement nationaliste auquel prit part l'amiral Miklós Horthy.

    En 2006, elle a reçu le Prix de l'Europe du Conseil de l'Europe.

    Nom et attributs

    Toponymie

    Héraldique

    Données physiques

    Topographie et hydrographie

    Szeged se situe dans le Sud de la Hongrie et de la Grande plaine hongroise, dans le cours inférieur de la Tisza, qui se jette près de 120 km au sud de Szeged dans le Danube, en Voïvodine serbe. Le Maros se jette dans la Tisza à la sortie orientale de la ville.

    Deux grands lacs et une quinzaine de petits lacs sont situés dans les limites de la ville. Les deux plus grands (Fehér-tó et Sándorfalvi halastó) se situent au nord de la ville. Quelques-uns des petits lacs sont d'origine artificielle et sont utilisés, notamment, pour la pratique du canoë.

    Géologie et géomorphologie

    Climat

    Le climat est de type continental modéré, avec de faibles précipitations, des étés chauds et des hivers froids. Janvier est le mois le plus froid (moyenne : −1 °C), août le mois le plus chaud (31,3 °C). La région entourant Szeged est la plus ensoleillée de Hongrie, avec environ 2 100 heures d'ensoleillement chaque année.

    Aires faunistiques et floristiques

    Histoire

    Autel sacrificiel du néolithique orné de têtes de bélier. Découvert à Szeged. Musée national hongrois

    Szeged a été fondée par les Romains et portait initialement le nom de Partiscum. Si l'on se base sur les résultats de fouilles, le roi des Huns Attila aurait installé une base militaire sur ce site. Sa situation géographique privilégiée explique une présence humaine remontant à plusieurs millénaires.

    Du temps de la Rome antique, le sel, l'or et le bois empruntaient les voies fluviales et terrestres qui traversaient la ville actuelle. Les Hongrois se sont établis ici à partir du Xe siècle. Les premières données fiables ayant trait à la ville remontent à l'an 1183, faisant de Szeged (Ciggedin) le centre du transport de sel en Hongrie. Szeged fut réduite en cendres suite aux invasions mongoles 1241, puis reconstruite et dotée de fortifications. Szeged devient un central commercial dès le XIIIe siècle, notamment grâce au rôle joué par la production de sel.

    Le roi Béla IV fait de Szeged une ville en 1247. Elle devient ville royale en 1498. Les Turcs s'en emparent et réduisent la ville en cendres en 1526 avant d'y établir une garnison et d'en faire le siège d'une province, le sandjak de Segedin. L'occupation turque dure jusqu'en 1686, quand la ville est reconquise par l'armée autrichienne. Depuis la fin de l'occupation ottomane jusqu'en 1918, la ville (nommée Szegedin avant 1867) fait partie de l'empire d'Autriche, dans la province de Hongrie en 1850 [1]; après le compromis de 1867, dans la Transleithanie, au Royaume de Hongrie. Szeged devient temporairement capitale du pays durant le combat de libération mené contre les Habsbourgs (18481849).

    Szeged : timbre de la poste royale hongroise, et oblitération, de 1895

    Des crues catastrophiques détruisent 95 % de la ville en 1879[2]. Seules 300 des quelque 6 000 maisons demeurent debout. Une aide internationale va alors se porter sur la ville pour la reconstruire, selon des plans nouveaux, en cinq ans[2]. Cela explique la structure des rues de la ville actuelle, dotée de voies transversales, de voies périphériques et de voies irradiantes. Les voies périphériques portent toujours à ce jour les noms des villes qui ont participé à la reconstruction[2]. L'unité et l'image éclectique de la ville, les palais du centre-ville, les parcs et vastes places, Szeged possède le caractère d'une ville européenne moderne, dans un style très souvent Art nouveau ou néo-classique.

    Szeged et la Tisza

    Au tournant du siècle, des changements rapides interviennent dans plusieurs domaines. Le commerce et l'industrie se développent, de nouvelles écoles et institutions sont créées. En 1921, l'université de Cluj-Napoca (actuellement en Roumanie) est transférée à Szeged, suit le siège épiscopal de Timisoara (en Roumanie aussi) en 1923 et en 1928 c'est le tour de l'École pédagogique de Pest. La construction de la cathédrale, commencée en 1913, et interrompue par la Première Guerre mondiale, s'achève en 1930.

    Après la Seconde Guerre mondiale, qui aboutit principalement à la destruction des ponts, la ville recommence de nouveau à se développer. De nombreux logements sont bâtis dans les années 1960, l'industrie agroalimentaire (production de salami, transformation du paprika, industrie de la conserve) devient la branche industrielle la plus importante de Szeged.

    De nos jours, Szeged est un centre économique, culturel et scientifique. Elle compte parmi les cinq centres universitaires d'importance en Hongrie, grâce à la récente réunion sous le même toit des universités et grandes écoles ainsi que ses nombreux lycées aux différentes spécialisations. Le nombre d'élèves et d'étudiants est comparable à celui d'une ville hongroise de taille moyenne.

    À côté du théâtre de plein air organisé en été, de ses foires et expositions internationales et de ses résultats obtenus en sport, Szeged est également réputée pour sa gastronomie.

    En 2019 la ville annonce faire un don de 10 000 [3] pour la reconstruction de la Cathédrale Notre-Dame de Paris en grande partie détruite par un incendie le 15 avril 2019.

    Population

    Démographie

    Recensements ou estimations de la population[4] :

    Évolution démographique
    1870 1880 1890 1900 1910
    56 90159 14368 92482 80396 063
    1920 1930 1941 1949 1960
    100 175108 448110 740104 867117 515
    1970 1980 1990 2001 2011
    140 235164 437169 930165 588170 285
    2018 2019 - - -
    161 122160 766---

    Minorités

    En 2001, sur une population de 163 399 habitants, la ville comptait 93,5% de Hongrois, 0,7% de Tziganes, 0,6% d'Allemands, 0,5% de Serbes, 0,2% de Roumains, 0,2% de Slovaques, 0,1% de Croates et 5,9% d'autres nationalités.

    Équipements

    Éducation

    Szeged compte 62 écoles maternelles, 32 écoles primaires/collèges, 18 lycées et une université. Les deux lycées les plus réputés (le Ságvári Endre Gyakorló Gimnázium et le Radnóti Endre Gimnázium) figurent parmi les 15 meilleurs du pays. Szeged attire des milliers d'étudiants de toute la Hongrie, mais également du reste de l'Europe.

    L' Université de Szeged

    L'Université de Szeged (en hongrois Szegedi Tudományegyetem)
    a été fondée à partir de la réunion des 3 établissements autrefois indépendants d'enseignement supérieur suivants :

    • L'Université Attila-József (en hongrois József Attila Tudományegyetem, en abrégé JATE)
    • L'Université de Medicine „Albert Szent-Györgyi“ (en hongrois Szent-Györgyi Albert Orvostudományi Egyetem, en abrégé SZOTE)
    • L'établissement supérieur de Pédagogie „Gyula Juhász“ (en hongrois Juhász Gyula Tanárképző Főiskola).

    En outre appartiennent à l'université l'Établissement supérieur d'industrie alimentaire de Szeged, l'Établissement supérieur d'agriculture de Szeged à Hódmezővásárhely ainsi que le Conservatoire.

    Vie culturelle

    Cinémas, théâtres, opéras et salles de concert

    Musées et galeries d'art

    Bibliothèques

    Bars, cafés et restaurants

    Gastronomie

    • Une spécialité culinaire de Szeged est le goulasch de Szeged. Il s'agit ici de goulash fait à partir de viande de porc et de choucroute.
    • D'autres produits de Szeged sont entre autres le salami Pick et le paprika de Szeged, qui confère aux plats hongrois leurs goûts caractéristiques. Ce piment est intensivement utilisé dans la soupe de poisson qui n'est produite qu'ici.

    Évènements et festivals

    De nombreuses manifestations culturelles ont lieu à Szeged et attirent des touristes :

    • Szeged, Fête de la bière du 11 au 15 juin;
    • Szeged, Théâtre de plein air du 4 juillet au 20 août, qui a comme particularité de proposer des performances sur la Place du marché en face de l'imposante cathédrale et de la Tour Demetrius;
    • Festival International de Théâtre Alternatif du 22 au 28 juillet – (Centre de l'organisation de théâtre alternatif) Thealter
    • Université – Festival culturel d'automne (Université de Szeged, Bureau de la culture)

    Santé et sécurité

    Hôpitaux, cliniques et secours

    Police et armée

    Réseaux intra-urbains

    Les transports en commun sont assez développés pour une ville de cette taille, à Szeged. Des bus, trolleybus et tramways circulent. Les billets peuvent être achetés dans les bureaux de tabac, les bureaux de vente de titres et parfois dans certains commerces alimentaires. La plupart des véhicules circulent entre 04h00 et 23 heures.

    Tramway

    Autobus et trolleybus

    Réseaux extra-urbains

    Routes

    Gares ferroviaires

    Une unique voie ferrée permet la desserte de Szeged sur la ligne de Budapest à la ville de Novi Sad (en hongrois Újvidék) au nord de la Serbie, située à 120 km plus au sud. Depuis 1920 il n'existe plus de liaison ferroviaire avec la Roumanie voisine. Deux gares, Újszeged vá. et Rókus vá., viennent s'ajouter à la gare principale dans l'agglomération.

    Gares routières

    La ville dispose d'une gare routière à Mars tér (place de Mars).

    Port fluvial

    Télécommunication et Internet

    Économie

    Emplois et tissu économique

    L'économie de Szeged est caractérisée principalement par l'industrie agroalimentaire. Les produits les plus importants sont exportés. Ils incluent le salami, le mondialement célèbre paprika de Szeged (doux ou épicé) ainsi que les conserves. L'entreprise Pick est l'une des entreprises hongroises les plus dynamiques et connues à l'étranger. Elle est avant tout célèbre pour la production de salami. Elle représente l'une des entreprises les plus importantes de la région, étant donné que Pick soutient également la culture et le sport à Szeged même, comme le club de handball de Pick Szeged.

    Secteurs d'activité

    Import et export

    Sièges d'entreprises

    Organisation administrative

    Collectivité locale

    Collectivités des minorités

    Budget

    Politiques publiques

    Patrimoine urbain

    La Cathédrale de Szeged de nuit
    Église Orthodoxe Serbe de Saint-Nicolas

    Avec ses bâtiments et places historiques, Szeged représente un centre touristique d'importance fréquenté principalement par des touristes européens et américains. La place principale est Széchenyi tér avec l'Hôtel de ville construite dans le style Jugendstil. Cette place est régulièrement utilisée par la ville pour l'organisation d'événements divers. Au sud de Széchenyi tér se situe la Kárász utca, la principale rue commerçante de Szeged, qui aboutit sur Dugonics tér en passant par Klauzál tér. Sur cette dernière se trouve l'un des cafés les plus connus et importants de Szeged : la pâtisserie Virág (Virág-cukrászda). De son balcon fut prononcé le dernier discours en Hongrie de Lajos Kossuth en 1849, avant qu'il ne s'exile. De Dugonics tér le regard se porte sur les fontaines situées au centre de la place et sur le bâtiment administratif de l'Université de Szeged, également érigé dans le style Jugendstil.

    Au sud-est de Dugonics tér se trouve la place la plus connue de Szeged : Dóm tér, du nom de la cathédrale de la ville. Cette dernière, plus connue sous le nom d'Église votive (fogadalmi templom), dont la construction fut décidée par les dirigeants de la ville l'année suivant les grandes inondations, est visible de loin. Lors de sa construction, les murs porteurs de la Tour Demetrius furent découverts. Cette tour peut être visitée depuis sa restauration, et représente le monument le plus ancien de Szeged. La place est encadrée par le Mémorial national (le Panthéon) qui honore des personnages célèbres de la vie publique, politique et scientifique hongroise à travers diverses statues, bustes et tableaux. Une autre particularité est l'horloge musicale située à l'entrée Nord de la place, qui fait retentir ses cloches et activer ses marionnettes quotidiennement vers 12h15 et 16h15 pendant neuf minutes. En été des pièces de la littérature et de l'opéra, ainsi que des soirées folkloriques y sont jouées dans le cadre du théâtre de plein air de Szeged. En face de l'Église votive se trouvent le Palais épiscopal et des bâtiments de l'université. À l'extrémité Nord de Dóm tér se trouve l'église serbo-orthodoxe, construite en 1773–1778. Elle renferme une iconostase rococo de 80 icônes taillée dans du bois de poirier par Jován Popovics.

    En direction de la Tisza puis plus au nord vers Belvárosi híd, se situe Roosevelt tér et le musée Ferenc Móra, fondé par l'écrivain hongrois Ferenc Móra. Celui-ci abrite des expositions sur l'histoire ancienne de la région ainsi que des découvertes archéologiques de l'époque des Avars, mais aussi des expositions sur l'art illustré, les sciences, la pharmacie, l'art populaire dans le Comitat de Csongrád. Un peu plus loin se situe le Théâtre national de Szeged, dans Deák Ferenc utca, érigé en 1883 dans un style néobaroque.

    Szeged compte de nombreux autres monuments historiques, tels la Maison Déry où une exposition permanente présente des œuvres du graphiste János Kass, l'église franciscaine XVe siècle, l'église mineure du XVIIIe siècle, la Nouvelle synagogue de Szeged (selon des plans de Lipót Baumhorn), l'observatoire astronomique, un jardin botanique ainsi qu'un parc animalier.

    Politiques de protection du patrimoine

    Quartiers

    • Szentmihály
    • Gyálarét
    • Kiskundorozsma
    • Iparváros
    • Kecskéstelep
    • Klebelsbergtelep
    • Alsóváros
    • Móraváros
    • Béketelep
    • Rókus
    • Makkosház
    • Baktó
    • Tarján
    • Belváros
    • Újszeged
    • Tápé
    • Petőfitelep
    • Szőreg

    Espaces verts

    Cimetières

    Ponts et ouvrages d'art

    Deux ponts permettent de traverser la Tisza en son centre. Dans la partie Est de la ville le pont Bertalan híd relie Római krt. (körút, donc une des rues servant de rocade) avec Temesvári krt qui se situe dans le centre de la nouvelle ville de Szeged. Près de 500 m à l'ouest se trouve le pont Belvárosi híd qui relie la place Roosevelt tér avec la place Torontál tér du centre ville. Les deux ponts portent leurs noms actuels depuis une décision prise par la mairie en mai 2001.

    Le Szegedi vasúti Tisza-híd, construit en 1858, a été détruit en 1944.

    Grands projets urbains

    Médias

    Presse locale

    Télévision locale

    La ville dispose de Szeged VTV et de Telin TV.

    Blogs et sites d'information locaux

    Tissu associatif

    Associations locales

    Clubs et équipements sportifs

    Cultes

    Églises catholique romaine et catholiques de rites orientaux

    Églises protestantes

    Judaïsme

    Islam

    La ville dans les représentations

    Littérature

    Peinture

    Cinématographie

    Photographie

    Quelques vues de la ville

    Relations internationales

    Jumelages

    La ville de Szeged est jumelée avec[5] :

    Personnalités liées à la commune

    Buste d'Albert Szent-Györgyi sur la place de la cathédrale (Dóm tér) à Szeged

    Notes et références

    Notes

      Références

      1. Edwin Mueller, Handbook of Austria and Lombardy-Venetia Cancellations on the Postage Stamp Issues 1850-1864, 1961.
      2. Eszter Kiss, « Szeged sauvée des eaux », Courrier International, no 1509, , traduction d'un article publié le 5 septembre par Index.hu.
      3. (hu) Euro Bioinvest Kft, « Szeged 10 ezer eurót ajánl fel a Notre-Dame újjáépítésére », sur szeged.hu (consulté le 17 avril 2019)
      4. (en) « Recensements ou estimations de la population depuis 1870 », sur pop-stat.mashke.org/hungary-cities.htm
      5. Testvérvárosok

      Voir aussi

      Articles connexes

      Liens externes

      • Portail de la Hongrie
      Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.