T12 AL et ex-Prusse

Les locomotives T12 ont été construites pour les Chemins de fer royaux de Prusse (KPEV) et pour les Chemins de fer impériaux d'Alsace-Lorraine (EL). Elles sont de même disposition d'essieux que les T9.3 et que les T11 dont elles sont une évolution directe par l'application de la surchauffe. Les locomotives-tender T12 s'en différenciaient également par un dimensionnement plus généreux de la chaudière. Parmi les locomotives de la classe des 130T, celles-ci étaient également les plus lourdes. Des différences sensibles d'aspect (forme des soutes à eau, dessin du tablier...) peuvent être relevées sur ces machines.

Pour les articles homonymes, voir T12.
La 3.889 des chemins de fer du Nord

Genèse

Ces machines ont été construites à 1014 exemplaires pour les KPEV à partir de 1905. Un certain nombre de machines ont été prélevées par la commission d'armistice en 1919 pour être attribuées notamment à des compagnies ferroviaires françaises. 899 machines ont été incorporées par la DRG à sa création en 1925 dans la série 74.4-13.

Les T12 en France

T12 7701 à 7729 (AL)

Sur le réseau ferroviaire d'Alsace-Lorraine (AL), les T12 ont assuré les mêmes prestations que les T9.3. Les T12 de l'AL étaient de triple provenance :

  • les 7701 à 7725 construites pour le compte de l'ex-EL par l'EMBG de Graffenstaden : les premières, numérotées T10 2601 à 2614 à leur sortie d'usine en 1910, devenues T12 7701 à 7714 en 1912, puis les T12 7715 à 7717 construites en 1913 et le dernier lot, les T12 7718 à 7725 construites en 1915.
  • la 7726 (ex KPEV 7740 construite en 1915 par Borsig) a été acquise au titre des prestations d'armistice de 1918,
  • les 7727 à 7729 (ex KPEV 7705, 7704 et 8442, construites, la première par Borsig en 1907, les autres par la Lokomotivfabrik Hohenzollern respectivement en 1912 et 1914) sont des machines prussiennes restées en Alsace après la guerre.

Ces quatre dernières locomotives compensent la perte de quatre machines (7701, 7702, 7707 et 7723) restées en Allemagne après 1918. Celles-ci furent incorporées par la DRG dans la série 74.4-13 (74 784[1], 785[2], 786[3] et 74 1254[4]).

La série ainsi constituée fut prise en charge par la SNCF sous la dénomination 1-130-TB 703 à 729 ; la dernière fut réformée en 1955.

La 1-130-TB 705 se retrouva en Allemagne après 1945 de l'Ouest après 1945[5].

La T12 7713 fut cédée aux CFL à leur création où elle prit le n°31.01.

3888 à 3899 (Nord)

Ces machines furent attribuées à la Compagnie des chemins de fer du Nord par le biais de la commission d'armistice de 1918. La série fut immatriculée par la SNCF : 2-130-TC 1 à 12. La dernière fut réformée, comme à la région Est, dans le courant de l'année 1955.

À l'inverse de certaines machines ayant fait l'objet de mutations pour être regroupées sur une seule région ces machines ne connurent aucune mutation.

Les T12 en Belgique

Les T12 en Pologne

Description

Ces machines disposaient d'un moteur à deux cylindres à simple expansion. Le foyer était un foyer de type « Crampton » et l'échappement était du type « Allemand » fixe. L'essieu avant était traité en bogie-bissel de type « Krauss ». Les locomotives 7726 et 7729 étaient équipées d'un ensemble alimentaire du type « Knorr » qui fut démonté par la suite. La soute à eau était répartie en 3 positions, deux latérales et une entre les longerons.

Caractéristiques

  • Pression de la chaudière : 12 kg/cm2
  • Diamètre des cylindres : 540 mm
  • Diamètre des roues motrices : 1 500 mm
  • Diamètre des roues du bissel : 1 000 mm
  • Capacité des soutes à eau : 7,4 m3 sauf pour les 7726 à 7729 : m3
  • Capacité de la soute à charbon : 2,5 t
  • Masse en ordre de marche : 66,3 t
  • Masse adhérente : 50,8 t
  • Longueur hors tout : 11,75 m
  • Vitesse maxi en service : 80 km/h

Notes et références

  1. La 74 784 se retrouve en Pologne en 1945 où elle fut immatriculée OKi2-80 par les PKP ; sa carrière se termine en 1966.
  2. La 74 785 fut abandonnée aux Pays-Bas en 1945. Elle fut immatriculée 5904 par les Nederlandse Spoorwegen ; restituée aux chemins de fer d'Allemagne de l'Ouest en 1947 et radiée en 1958.
  3. La 74 786 se retrouve en Allemagne de l'Ouest après 1945 et fut radiée en 1957.
  4. La 74 1254 se retrouve en Allemagne de l'Est après 1954 ; elle est radiée en 1965.
  5. D'abord numérotée 74 705 alors qu'une autre T12 allemande portait déjà ce numéro, elle est renumérotée 74 761 en 1950 et roule jusqu'en 1960.

Voir aussi

Articles connexes

Articles connexes étrangers

Lien externe

Bibliographie

  • Portail du chemin de fer
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.