Taba naba

Taba naba est une chanson enfantine traditionnelle des indigènes du détroit de Torrès, îles situées près de la côte nord de l'Australie. Elle est accompagnée d'une danse assise dont les chanteurs accomplissent les gestes au fil de la chanson.

Paroles et danse

Paroles

La version originale de la chanson, telle qu'inventée par les indigènes du détroit de Torrès, est en langue meriam. C'est une chanson joyeuse qui évoque les plaisirs de la pêche sur les récifs. Elle est chantée en compagnie de la famille, des amis, des gens de toute l'île, voire des gens de l'extérieur[1].

Les paroles en meriam sont les suivantes (les / indiquent une séparation entre deux vers).

« Taba naba / naba norem
Tugi penai siri / dinghy e naba we
Miko keimi / sere re naba we
Taba naba / norem »

Ce couplet est répété trois fois.

La traduction française des paroles donne :

« Venez, / allons sur le récif !
Pendant que la marée matinale est basse, / embarquons dans le petit canot.
Ramons / jusqu'à la pointe du récif !
Venez, / allons sur le récif ! »

Gestes

Les chanteurs doivent s'asseoir en cercle et exécutent des gestes pour accompagner les paroles[2] :

« Taba naba / naba norem
(Chaque chanteur effectue un mouvement horizontal des mains : l'une vers soi, l'autre loin du corps ; les paumes des deux mains se frôlent en se croisant.)
Tugi penai siri / dinghy e naba we
(Chaque chanteur abaisse la main droite vers le sol sur sa gauche, puis la remonte vers son épaule droite ; dans le même temps, on abaisse la main gauche vers le sol sur sa droite avant de la remonter vers l'épaule gauche.)
Miko keimi / sere re naba we
(Chaque chanteur abaisse la main droite vers le sol sur sa gauche, puis la remonte vers son épaule droite ; dans le même temps, on abaisse la main gauche vers le sol sur sa droite avant de la remonter vers l'épaule gauche.)
Taba naba / norem
(Chaque chanteur place les mains sur ses hanches et balance le corps de gauche à droite et retour.) »

Interprétations

Taba naba a été interprétée par les Mills Sisters sur leur album Frangipani Land (Music Deli, ABC Radio) paru en 1993[1].

La chanson a ensuite été interprétée par les Wiggles, groupe australien de chanteurs pour enfants. Sur leur DVD It's a Wiggly Wiggly World !, paru en 2000, ils interprètent la chanson et la danse assise traditionnelle en compagnie de Christine Anu, une chanteuse pop australienne qui descend d'indigènes du détroit de Torrès ; ils sont accompagnés d'un chœur d'enfants qui exécute aussi la danse.

Au Brésil, en 2000 également, la chanteuse brésilienne Xuxa donne une reprise de la chanson dans son album Xuxa Só Para Baixinhos (Xuxa pour les petits).

Bibliographie

  • (en) J. Singe, Torres Strait - People and History, Queensland University Press, 1979, p. 139.

Notes et références

  1. Page de la chanson sur le site Mabo - The Native Title Revolution, site de ressources numériques hébergé par la National Film and Sound Archive (Archive nationale du film et du son) du gouvernement australien. Page consultée le 10 juillet 2015.
  2. The Corner Sings... Taba Naba, document pédagogique d'activité pour enfants (sur le site de The Corner, programme culturel de la Bibliothèque d'État du Queensland, en Australie, destiné aux enfants de 8 ans ou moins). Page consultée le 10 juillet 2015.

Liens externes

  • Portail de la musique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.