Tarvisio

Tarvisio (en frioulan et allemand : Tarvis, en slovène Trbiž) est une commune d'environ 5000 habitants de la province d'Udine, dans la région autonome du Frioul-Vénétie Julienne en Italie. Il se trouve à l'extrémité nord-est de la région, près du tripoint Italie-Autriche-Slovenie. C'est une station internationale de sports d'hiver et d'été ainsi qu'un centre commercial.

Ne doit pas être confondu avec Trévise.

Tarvisio

Parvis de la paroisse.
Noms
Nom allemand Tarvis
Nom frioulan Tarvis
Nom slovène Trbiž
Administration
Pays Italie
Région Frioul-Vénétie Julienne 
Province Udine 
Code postal 33018
Code ISTAT 030117
Code cadastral L483
Préfixe tel. 0428
Démographie
Gentilé tarvisiani
Population 4 683 hab. (31-12-2010[1])
Densité 20,27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 30′ 00″ nord, 13° 34′ 00″ est
Altitude Min. 754 m
Max. 754 m
Superficie 20 500 ha = 205 km2
Divers
Saint patron Santi Pietro e Paolo
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Frioul-Vénétie Julienne
Tarvisio
Géolocalisation sur la carte : Italie
Tarvisio
Géolocalisation sur la carte : Italie
Tarvisio
Liens
Site web http://www.comuneditarvisio.com

    Géographie

    Le sanctuaire du Mont Lussari.

    La commune est située à une altitude d'environ 750 mètres dans la val Canale, au-delà de la ligne de partage des eaux entre la mer Adriatique (les rivières Fella et Tagliamento) et la mer Noire, qui passe au col de Camporosso à l'ouest. Le bourg de Tarvisio est arrosé par la Slizza, qui descend du col de Nevea, traverse le lac de Predil et, après Tarvisio, pénètre en Autriche à Arnoldstein et se jette dans la Gail, affluent de la Drave. Les lacs de Fusine sont aussi sur le territoire communal qui accueille un parc naturel.

    La vallée sépare les Alpes carniques, au nord, des Alpes juliennes au sud et des Karavanke à l'est; elle est traversée par l'autoroute italienne A23 et la voie ferrée Pontebbana. Le territoire communal de Tarvisio est limitrophe de l'Autriche et de la Slovénie ; le tripoint se trouve sur le sommet du Monte Forno (Ofen en allemand, Peč en slovène) dans les Karavanke.

    Histoire

    La commune a des origines romaines ; on peut imaginer que le nom se réfère aux peuples celtes des Taurisques (Taurisci)[réf. nécessaire]. Après son élection en 1002, le roi Henri II du Saint-Empire céda la val Canale et la cité de Villach dans le duché de Carinthie à son neveu et partisan, l'évêque Eberhard de Bamberg. La vallée resta en mains des évêques de Bamberg jusqu'en 1759. Déjà en 1571, Tarvis obtint le droit de tenir marché lors de la fête de Saint Barthélemy. Elle fut un centre d'industrie du fer et un des principaux lieux de transit vers la frontière avec les domaines frioulans de la république de Venise à Pontebba.

    Le territoire réintégra la Carinthie et la monarchie de Habsbourg sous le règne de l'impératrice Marie-Thérèse. Après la Première Guerre mondiale et la conclusion du traité de Saint-Germain en 1919, Tarvisio est intégrée au royaume d'Italie.

    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
             
    Les données manquantes sont à compléter.

    Hameaux

    Tarvisio Centrale, Coccau, Fusine in Val Romana, Cave del Predil, Camporosso, Rutte

    Communes limitrophes

    Chiusaforte, Malborghetto Valbruna, Arnoldstein, Hohenthurn, Kranjska Gora, Bovec.

    Économie

    La ville vit de l'élevage de montagne avoisinant, du tourisme d'hiver et d'été et du centre international de commerce.

    Culture

    *Musée de Cave del Predil.

    *Sanctuaire du Mont Lussari.

    *Lacs de Fusine.

    *Lac du Predil ou de Raibl.

    *Fête de Saint-Nicolas et les Krampus.

    *Festival international de musique "No Borders Music Festival".

    Cette ville est quadrilingue : italien, frioulan, slovène et allemand, ce qui est rare en Europe.

    Sport

    Article connexe

    Notes et références

    • Portail du Frioul-Vénétie Julienne
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.