Tatar de Crimée

Le tatar de Crimée est une langue turque parlée par les Tatars de Crimée, peuple installé autrefois dans la péninsule éponyme, dans l'ancienne URSS, en Bulgarie, en Roumanie, en Pologne, en Biélorussie, en Lituanie, en Estonie, en Lettonie, en Moldavie et en Turquie.

Cet article concerne la langue tatare de Crimée. Pour le peuple tatar de Crimée, voir Tatars de Crimée.

Tatar de Crimée
Qırımtatar tili, Къырымтатар тили
Pays Russie, Ukraine, Turquie, Roumanie, Ouzbékistan
Région Crimée, Dobroudja
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle  République de Crimée
Codes de langue
ISO 639-2 crh
ISO 639-3 crh
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF crh
Carte

Cette langue ne doit pas être confondue avec une autre langue turque, parlée par les Karaïmes, le karaïm, ainsi qu'avec celle parlée par les Juifs Krymtchaks, le krymtchak, qui en est proche, mais comprend des mots issus de l'hébreu et de l'araméen.[réf. nécessaire]

Elle est considérée comme langue de minorité en Crimée (Ukraine/Russie), en Dobrogée (Roumanie), tandis que ses locuteurs dans le monde sont environ 2 millions, dont 90 000 en Turquie, dans les provinces d'Adana, d'Eskişehir et d'Ankara.

Alphabet

Arabe

exemple de tatar écrit avec alphabet arabe.

L’écriture arabe est utilisé du XVIe siècle à 1928, date de son remplacement par l'alphabet latin basé sur Yañalif. L’écriture arabe tatar comporte des lettres ajoutée par rapport à l'arabe standard.

Isolée Finale Médiane Initiale Nom Latin
Moderne
elifa, â
hemze-
beb, p (en fin de mot)
pep
tet
ses
cimc
çimç
ha-
h
dald
zelz
rer
zez
jej
sins
şinş
sads
ﺿ dadd, z
t
z
ayn-
ğaynğ
fef
qafq
kef
(kef-i arabiy)
k (g, ñ)1
gef
(kef-i farsiy)
g
nef
(kef-i nuniy, sağır kef)
ñ
lâml
mimm
nunn
vavv, o, ö, u, ü
he-, e, a
lâm-elifla, lâ
yey, ı, i

1 — la lettre (kef) est souvent utilisé à la place de est .

Premier alphabet latin

exemple de Tatar criméen en alphabet latin de 1920s.

En 1928, durant la latinisation (URSS) l’écriture arabe est remplacé par le l'alphabet latin basé sur la Yañalif. cet alphabet contient nombre de différence par rapport à la version moderne. en particulier les lettres : Ь ь, Ƣ ƣ, N̡ ᶇ, Ɵ ө, X x, Ƶ ƶ, I i alors que la version moderne a  â, Ğ ğ, I ı, İ i, Ñ ñ, Ö ö, Ü ü, İ i et I ı.

Alphabet de 1928 Alphabet de 1997 Alphabet de 1928 Alphabet de 1997 Alphabet de 1928 Alphabet de 1997
A a a Ь ь ı R r r
B ʙ b K k k S s s
C c ç Q q q Ş ş ş
Ç ç c Ƣ ƣ ğ T t t
D d d L l l U u u
E e e M m m Y y ü
F f f N n n V v v
G g g N̡ ᶇ ñ X x h
H h h O o o Z z z
I i i Ɵ ө ö Ƶ ƶ j
J j y P p p

Alphabet moderne

Latin

écriture latine à Bakhchisaray.

L'écriture latine moderne fut introduite en 1990, elle est basée sur le turc avec 3 lettres spéciales Q, Ñ, Â. Cette écriture fut déclarée officielle en 1997 par le parlement de Crimée.


A a* B b C c Ç ç D d E e F f G g
Ğ ğ H h I ı İ i J j K k L l M m
N n Ñ ñ O o Ö ö P p Q q R r S s
Ş ş T t U u Ü ü V v Y y Z z
Ââ n'est pas reconnue comme une lettre séparée.elle est utilisée pour marquer un adoucissement de la consonne la précédent.

Cyrillique

Il fut le seul alphabet officiel de 1928 à 1990. Il est basé sur le russe sans lettre supplémentaire.


А а Б б В в Г г Гъ гъ* Д д Е е Ё ё
Ж ж З з И и Й й К к Къ къ* Л л М м
Н н Нъ нъ* О о П п Р р С с Т т У у
Ф ф Х х Ц ц Ч ч Дж дж* Ш ш Щ щ Ъ ъ
Ы ы Ь ь Э э Ю ю Я я
Гъ (ğ), къ (q), нъ (ñ) et дж (c) sont des lettres à part entière.

Translittération latin-cyrillique

Cyrillique Latin Notes
А аA a
Б бB b
В вV v
Г гG g
Гъ гъĞ ğ
Д дD d
Е е E esuit une consonne
Ye yeinitiale d'un mot, suit une voyelle ou ь
Ё ё Ö ösuit une consonne
Yö yöinitiale des mots "doux"
Yo yoà l'initiale des mots durs ; suit une voyelle, ь ou ъ
Ж жJ j
З зZ z
И иİ i
Й йY y
К кK k
Къ къQ q
Л лL l
М мM m
Н нN n
Нъ нъÑ ñ
О о Ö ösi о est la première lettre d'un mot doux
O odans les autres cas
П пP p
Р рR r
С сS s
Т тT t
У у Ü üsi у est la première lettre d'un mot doux
U udans les autres cas
Ф фF f
Х хH h
Ц цTs ts
Ч чÇ ç
Дж джC c
Ш шŞ ş
Щ щŞç şç
ъn'est pas une lettre séparée en cyrillique
Ы ыI ı
ьpas de signe spécial d'adoucissement
Э эE e
Ю ю Ü üsuit une consonne
Yü yüinitiale d'un mot, suit une voyelle ou ь dans les mots doux
Yu yuinitiale d'un mot ou suitь dans les mots durs
Я я Â âsuit une consonne
Ya yainitiale d'un mot, suit une voyelle ou ь

Bibliographie

  • (pl) Henryk Jankowski, Gramatyka języka krymskotatarskiego, Poznań: Wydawnictwo Naukowe UAM, 1992 (ISBN 83-232-0563-9)
  • (ru) И.С. Кай, Руководство для обучения крымско-татарскому языку по новому алфавиту, Симферополь, Крымгосиздат, (lire en ligne)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des langues
  • Portail de la Russie
  • Portail de l’Ukraine
  • Portail de la Roumanie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.