Tcheliabinsk

Tcheliabinsk (en russe Челябинск ) est une ville de Russie, en Sibérie occidentale, située non loin des monts Oural. Elle est la capitale administrative de l'oblast de Tcheliabinsk. Sa population s’élevait à 1 192 036 habitants en 2016.

Tcheliabinsk
(ru) Челябинск

Héraldique

Drapeau

La rue Kirova, rue piétonne du centre ville de Tcheliabinsk
Administration
Pays Russie
Région économique Oural
District fédéral Oural
Sujet fédéral Oblast de Tcheliabinsk
Maire Stanislav Mocharov
Code postal 454000 — 454139
Code OKATO 75401
Indicatif (+7) 351
Démographie
Population 1 192 036 hab. (2016)
Densité 2 249 hab./km2
Géographie
Coordonnées 55° 09′ nord, 61° 24′ est
Altitude 200 m
Superficie 53 000 ha = 530 km2
Fuseau horaire UTC+06:00 (OMST)
Cours d'eau Miass
Divers
Fondation 1736
Statut Ville depuis 1787
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Tcheliabinsk
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Tcheliabinsk
Tcheliabinsk
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Tcheliabinsk
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Tcheliabinsk
Liens
Site web cheladmin.ru
Sources

    Géographie

    Localisation

    Image satellite de Tcheliabinsk.

    Tcheliabinsk est située à environ 80 km du versant oriental des monts Oural, à 193 km au sud-sud-est de Iekaterinbourg, à 352 km à l’est d’Oufa, à 488 km au sud-est de Perm et à 1 494 km à l’est de Moscou[note 1].

    Au niveau régional, Tcheliabinsk est la plus grande ville de l’oblast de Tcheliabinsk. Elle est située dans le nord-est de la région, à 250 km au nord-est de Magnitogorsk, 110 km à l’est de Zlatooust et 120 km au nord de Troïtsk.

    Topographie

    Géologie

    Hydrologie

    Tcheliabinsk est traversée par la rivière Miass et comporte trois lacs naturels (Smolino, Sineglazovo, Pervoïe) ainsi que le réservoir Cherchniovskoïe.

    Climat

    Le climat de Tcheliabinsk est continental. Les hivers sont longs et rigoureux (la température atteint parfois −30 °C), mais les étés sont chauds (les températures supérieures à 30 °C sont courantes).

    Relevé météorologique à Tcheliabinsk
    Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
    Température minimale moyenne (°C) −19 −19 −9,3 −0,3 7,9 12,6 14,5 13,5 7,6 1,4 −6,2 −14,2 −0,9
    Température moyenne (°C) −14,1 −12,5 −4,8 4,7 12,1 18,3 19,3 17,1 10,9 4,1 −5,2 −11,1 3,2
    Température maximale moyenne (°C) −10,5 −7,9 1 10,6 20,3 23,9 25,2 23,6 17,2 9,3 −0,4 −6,9 8,8
    Record de froid (°C) −49,9 −44,9 −44,9 −29,9 −19,9 −4,9 0,1 0,1 −9,9 −24,9 −39,9 −44,9 −49,9
    Record de chaleur (°C) 4,9 4,9 19,9 34,9 39,9 39,9 39,9 39,9 34,9 24,9 14,9 9,9 39,9
    Précipitations (mm) 17 16 19 27 47 55 87 43 41 30 26 21 429
    Nombre de jours avec précipitations 0,1 0,3 3 10 15 19 17 16 16 10 6 1 113
    Humidité relative (%) 85 77 76 66 61 64 69 71 73 73 82 83 73
    Nombre de jours avec neige 21 16 15 6 1 0,3 0 0 1 6 15 19 100
    Nombre de jours d'orage 0 0 0 0,1 2 8 9 4 1 0 0 0 24
    Nombre de jours avec brouillard 1 2 1 2 0,1 0,1 0,3 0,4 1 1 2 1 12
    Source : pogodaiklimat.ru[1]
    Diagramme climatique
    JFMAMJJASOND
     
     
     
    −10,5
    −19
    17
     
     
     
    −7,9
    −19
    16
     
     
     
    1
    −9,3
    19
     
     
     
    10,6
    −0,3
    27
     
     
     
    20,3
    7,9
    47
     
     
     
    23,9
    12,6
    55
     
     
     
    25,2
    14,5
    87
     
     
     
    23,6
    13,5
    43
     
     
     
    17,2
    7,6
    41
     
     
     
    9,3
    1,4
    30
     
     
     
    −0,4
    −6,2
    26
     
     
     
    −6,9
    −14,2
    21
    Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

    Transports

    Routes

    Plan des routes de Tcheliabinsk.

    Trois autoroutes passent par Tcheliabinsk[2] :

    Depuis 2008, Tcheliabinsk est entourée par une route circulaire de 140 km, construite en partie pour réduire la circulation de camions dans la ville[3].

    Chemin de fer

    La gare centrale de Tcheliabinsk.

    Tcheliabinsk n'est pas desservie par le Transsibérien, qui passe plus au nord, à Iekaterinbourg. Les trains passant par la gare centrale de Tcheliabinsk vont dans quatre directions :

    Aéroport

    Tcheliabinsk possède un aéroport international (code AITA : CEK) situé à 18 km au nord du centre-ville. Outre les principales villes russes (Moscou, Saint-Pétersbourg, Nijni Novgorod, Novossibirsk, Kazan…), il dessert quelques villes d’Europe et d’Asie telles que Dubaï, Bakou, Harbin et Düsseldorf[4].

    Transports intra-urbains

    La ville dispose d’un réseau de tramway, de trolleybus, d’autobus et de taxis collectifs gérés par la société Tcheliabgortrans[5].

    Depuis 1992, un métro est en construction mais il n’est pas encore en service. Le premier tronçon, long de 8,25 km, compte cinq stations. Trois lignes sont prévues en tout. La construction est lente en raison d’un manque de financement ; le coût total est estimé à 25 milliards de roubles (environ 600 millions d’euros)[6],[7].

    Histoire

    L’usine de tracteurs de Tcheliabinsk dans les années 1930.

    La forteresse Tcheliaba, d'où dérive le nom de la ville, fut construite en 1736 sur le site d'un village nommé Tcheliabi (en langue bachkire : Силәбе / Siläbe - signifiant une dépression ou un puits peu profond). La ville fut fondée en 1781. Vers 1900, Tcheliabinsk était essentiellement une base pour la construction du Transsibérien.

    Pendant la période d’industrialisation soviétique des années 1930, Tcheliabinsk connut une croissance très rapide, en raison de la construction de plusieurs grands établissements industriels, notamment l’usine de tracteurs de Tcheliabinsk et l’usine métallurgique de Tcheliabinsk.

    Durant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs usines de la partie occidentale de l’Union soviétique furent évacuées devant l'avance allemande, et en partie transférées à Tcheliabinsk avec leur personnel. Ce fut le cas des usines Kirov et Ijorski de Léningrad et de l’usine de moteurs diesel de Kharkiv, qui constituèrent, avec l'usine de tracteurs de Tcheliabinsk, un énorme complexe de production de chars de combat, surnommé Tankograd, qui employait 60 000 travailleurs en 1944.

    En 1957, un grave accident nucléaire s’est produit à 70 km au nord de Tcheliabinsk, au complexe nucléaire Maïak.

    Superbolide de Tcheliabinsk

    Superbolide de Tcheliabinsk

    Le , un astéroïde d’une masse estimée à dix mille tonnes a explosé au-dessus de l’oblast de Tcheliabinsk à 9 h 20, à environ 23 km d’altitude[8],[9]. Sa puissante onde de choc et les bangs supersoniques de ses fragments, dus à leur vitesse d’entrée dans l’atmosphère de 18,6 km/s[10], ont provoqué des dégâts matériels dans plusieurs villes de la région, principalement à Tcheliabinsk : de nombreuses fenêtres ont été brisées et le toit d’une usine de zinc s’est effondré[11]. 1 613 personnes ont été blessées, principalement par des éclats de verre[12]. Certains blessés (40 à 112 selon les sources) ont dû être hospitalisés[13],[14]. Il s’agit de la plus grosse chute de météorite enregistrée depuis l’événement de la Toungouska[10] et de la seule connue à avoir causé autant de blessés[15].

    Population

    Démographie

    Recensements (*) ou estimations de la population[16].

    Évolution démographique
    1795 1856 1897 1913 1926 1931
    2 7004 30019 99865 10059 203116 900
    1939 1959 1970 1979 1989 2002
    273 116689 049875 2101 029 5221 141 7771 077 174
    2010 2012 2013 2014 2015 2016
    1 130 1321 143 4581 156 2011 169 4321 182 2211 192 036

    Appartenance ethnique

    Selon le recensement de 2010, l’appartenance ethnique des habitants de Tcheliabinsk est répartie comme suit[17].

    EthnieNombrePourcentage[note 2]
    Russes936 45786,5
    Tatars54 4005,0
    Bachkirs33 7163,1
    Ukrainiens15 6381,4
    Allemands7 0960,7
    Biélorusses3 9990,4
    Arméniens3 6660,3
    Mordves3 0970,3
    Tadjiks2 9660,3
    Kazakhs2 8660,3
    Autres18 3681,7
    Non précisé47 863

    Politique et administration

    Organisation administrative

    Les sept arrondissements de Tcheliabinsk.

    Tcheliabinsk est divisée en sept raïons (équivalents des arrondissements)[18].

    Liste des raïons de Tcheliabinsk
    NomNom russePop. (2013)[19]
    Raïon KalininskiКалининский район (« arrondissement Kalinine »)216 260
    Raïon KourtchatovskiКурчатовский район (« arrondissement Kourtchatov »)201 704
    Raïon LeninskiЛенинский район (« arrondissement Lénine »)188 860
    Raïon MetallourguitcheskiМеталлургический район (« arrondissement métallurgique »)139 621
    Raïon SovetskiСоветский район (« arrondissement soviétique »)138 227
    Raïon TraktorozavodskiТракторозаводский район (« arrondissement de l’usine de tracteurs »)173 799
    Raïon TsentralnyЦентральный район (« arrondissement central »)97 730

    Jumelages

    Tcheliabinsk est jumelée avec :

    La ville entretient aussi des partenariats avec Oufa, Kazan et Omsk[20].

    Culture

    Patrimoine

    L'église Alexandre Nevski.
    • Place de la Révolution (Площадь Революции), la plus grande place de la ville.
    • Église Alexandre Nevski (храм Александра Невского), ouverte en 1986.

    Éducation

    L’Université d’État du sud de l’Oural

    Tcheliabinsk possède plusieurs universités, notamment :

    Gastronomie

    Sport

    Club

    Football
    Handball
    Hockey-sur-glace
    Volley-ball

    Événement

    Infrastructure

    Symboles

    Le drapeau de Tcheliabinsk

    Le drapeau de Tcheliabinsk représente un chameau (comme le drapeau de l'oblast de Tcheliabinsk) jaune sur un sol vert devant un mur de briques gris et avec un fond jaune[21]. Le blason de Tcheliabinsk est similaire (un chameau devant un mur de briques).

    Personnalités liées à Tcheliabinsk

    Notes et références

    Notes

    1. Distances à vol d’oiseau ou distances orthodromiques.
    2. Les pourcentages n’incluent pas les personnes n’ayant pas déclaré leur appartenance ethnique.

    Références

    1. (ru) « Погода и Климат - Климат Челябинска », sur pogodaiklimat.ru (consulté le 17 septembre 2013).
    2. (ru) « Атлас автомобильных дорог России », АльфаТранс (consulté le 4 septembre 2012)
    3. (ru) Мария Шраменко, « Республика ЧКАД », sur RG.ru, Российская газета, (consulté le 4 septembre 2012)
    4. (ru) « Аэропорт Челябинск - Расписание », sur aeroport-74.ru (consulté le 4 septembre 2012)
    5. (ru) « МУП «Челябгортранс» » (consulté le 4 septembre 2012)
    6. (ru) Дмитрий Зобков, « Объём инвестиций в строительство Челябинского метрополитена в 2011 году вырос на 73,43% », sur uralpress.ru, (consulté le 4 septembre 2012)
    7. (ru) Марина Костюченко, « Челябинское метро: 20 лет спустя », sur autochel.ru, (consulté le 4 septembre 2012)
    8. Tony Phillips, « Qu’est-ce qui a explosé au-dessus de la Russie ? », Ciel des Hommes, (consulté le 16 septembre 2013)
    9. (en) Don Yeomans et Paul Chodas, « Additional Details on the Large Fireball Event over Russia on Feb. 15, 2013 », NASA, (consulté le 16 septembre 2013)
    10. (en) « Russia Meteor Not Linked to Asteroid Flyby », NASA, (consulté le 16 septembre 2013)
    11. (en) « Meteorite hits Russian Urals: Fireball explosion wreaks havoc, up to 1,200 injured », Russia Today, (consulté le 16 septembre 2013)
    12. (ru) « Челябинцы, пострадавшие от метеорита, получат компенсации от региона », RIA Novosti, (consulté le 18 septembre 2013)
    13. Le Monde.fr avec AFP, « Météorite en Russie : 40 personnes encore hospitalisées », (consulté le 18 septembre 2013)
    14. (ru) « Обломки метеорита обнаружены в трех районах Южного Урала », sur vesti.ru (consulté le 18 septembre 2013)
    15. Cyrille Vanlerberghe, « Météorite russe : un événement exceptionnel », sur Le Figaro, (consulté le 18 septembre 2013)
    16. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Recensement de la population russe de 2010 », Office fédéral de statistiques(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 », sur gks.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 », sur gks.ru
    17. (ru) « Наиболее многочисленные национальности населения муниципальных образований Челябинской области », Tcheliabinskstat (consulté le 22 septembre 2013)
    18. (ru) « Административное деление », Administration de la ville de Tcheliabinsk (consulté le 18 septembre 2013)
    19. (ru) « Численность населения Российской Федерации по муниципальным образованиям », Service fédéral des statistiques russe (consulté le 17 septembre 2013)
    20. (ru) « Города-побратимы », Администрация г. Челябинска (consulté le 5 septembre 2012)
    21. (ru) « Флаг города Челябинск », sur geraldika.ru (consulté le 22 septembre 2012)

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de la Russie
    • Portail de la Sibérie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.