Technopôle de Nancy-Brabois

Le Technopôle de Nancy-Brabois est un technopôle situé sur la commune de Vandœuvre-lès-Nancy au sud-ouest de Nancy. C'est l'un des premiers technopôles aménagés en France à la fin des années 1970 avec ceux de Sophia Antipolis près de Nice, de Villeneuve-d'Ascq près de Lille et d'Inovallée près de Grenoble.

Technopôle de Nancy-Brabois

Une des entrées du technopôle de Brabois, côté hippodrome de Brabois
Administration
Pays France
Région Lorraine
Ville Vandœuvre-lès-Nancy
Fonctions urbaines Entreprises, technopole
Étapes d’urbanisation XXe siècle (années 1970)
Géographie
Coordonnées 48° 39′ 19″ nord, 6° 08′ 02″ est
Altitude Min. 395 m
Max. 420 m
Transport
Tramway ligne 1
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Technopôle de Nancy-Brabois
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Technopôle de Nancy-Brabois

    Chiffres

    Le technopôle de Nancy-Brabois en chiffres :

    • 500 hectares
    • 285 entreprises
    • 15 000 emplois
    • 17 000 étudiants
    • 2 500 chercheurs.

    Transports

    Le parc technologique est desservi par un tramway et par plusieurs lignes de bus du réseau Stan.

    Liste des écoles et universités

    Entreprises

    Les 285 entreprises du technopôle[1] (dont 60 nouvelles implantations depuis 2000) couvrent les domaines informatique, le génie biomédical, l'agrobioindustrie, l'environnement, l'architecture et les télécommunications.

    Parmi les entreprises présentes sur le site figurent Alcatel, Compagnie des gaz et pétrole, Primagaz, Gestetner, Matra Nortel Communications, MGEN, Minolta, Rhône-Poulenc, Schneider Electric, Télédiffusion de France, etc.

    Elles se répartissent de la façon suivante : 55 % en informatique/électronique/télécommunications, 20 % médical et biotechnologies, 15 % recherche et 10 % conseil et transfert de technologies[2]

    Notes et références

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de Nancy
    • Portail de la production industrielle
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.