Tennis en fauteuil roulant

Le tennis en fauteuil roulant est un handisport dérivé du tennis.

Tennis en fauteuil roulant
Fédération internationale ITF
Sport paralympique depuis 1992 (sport de démonstration
en 1988)

Inventé par Brad Parks[1], il est pratiqué depuis les années 1970. Il a été importé en France dans les années 1980 par Jean-Pierre Limborg et Pierre Fusade, qui ont structuré de manière efficace le tennis au sein de la fédération handisport.

Règles

Le tennis en fauteuil roulant suit les règles de la Fédération internationale de tennis. Les dimensions du terrain et la hauteur du filet sont les mêmes qu'au tennis traditionnel. La seule adaptation par rapport au tennis pratiqué par les valides est que les joueurs de tennis en fauteuil roulant peuvent laisser la balle rebondir deux fois avant de la renvoyer. Le deuxième rebond a le droit d'être à l'extérieur des limites du terrain. On peut jouer au tennis en fauteuil roulant en simple, en double ou en double mixte. Si un joueur tétraplégique est dans l'impossibilité de lancer une balle, alors une autre personne peut lancer la balle à sa place, mais il doit utiliser la même méthode de service (à chaque fois).

Le joueur perd le point s'il ne peut pas renvoyer la balle avant le troisième rebond et s'il ne garde pas le contact de l'une des deux fesses avec son fauteuil lorsqu'il frappe la balle.

Fauteuil spécifique pour la pratique du tennis handisport

La condition de participation est d'avoir un handicap moteur qui ne permet pas la pratique du tennis debout. Les joueurs ont donc un handicap d'un ou des deux membres inférieurs. Il n'y a pas de catégorie de handicap comme dans les autres handisports.

Seuls les joueurs ou joueuses qui ont une atteinte d'un ou des deux membres supérieurs jouent dans une catégorie spécifique : les Quads. Ils peuvent s'attacher la raquette à la main et certains utilisent un fauteuil électrique.

Le fauteuil roulant utilisé pour la pratique du tennis en fauteuil est un matériel spécifique, avec un carrossage important (20°) des roues arrière, et une ou deux roulettes avant pour une meilleure stabilité. Ses qualités sont un faible poids, une grande maniabilité, une grande stabilité et une simplicité des réglages (assise et positionnement).

Compétitions internationales

Le Wheelchair Tennis Tour est composé de plus de 150 tournois disputés dans 40 pays, offrant une dotation d'environ 3 millions de dollars[2]. La dotation globale a presque triplé depuis 2012. Le circuit a été créé en 1992 avec 11 tournois. Il a été sponsorisé par NEC jusqu'en 2013 et par Uniqlo depuis juin 2014[3].

Match de double messieurs à Wimbledon en 2005.
  • Coupe du monde par équipes : elle est l'équivalent de la Coupe Davis et de la Fed Cup chez les valides. Il existe une catégorie pour les hommes, les femmes, les quads et les juniors. La Coupe du monde réunit 16 équipes lors d'une phase finale dont quatre sont issues de phases de qualifications régionales (Afrique, Asie-Océanie, Amérique, Europe). Créée en 1985, la compétition sert initialement d'échauffement à l'US Open, alors disputé la semaine suivante. Six équipes masculines sont présentes la première année et deux équipes féminines dès l'année suivante. En 1991, en raison du développement rapide de ces deux compétitions, il est décidé que la Coupe du monde serait désormais organisé à une autre date et que sa localisation changerait chaque année. Elle se déroule généralement au mois de mai, avant Roland-Garros. Elle est connue sous le nom de BNP Paribas Wheelchair World Team Cup depuis 2012 après avoir été sponsorisée par Invacare pendant 15 ans[4].
  • Tournois du Grand Chelem : l'Open d'Australie, Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open sont organisés sous l'appellation Grand Chelem depuis 2007. Le tournoi de Wimbledon, disputé habituellement en double, a créé une compétition individuelle en 2017.
  • NEC Wheelchair Masters (depuis 1994) et UNIQLO Doubles Masters (depuis 2000)
  • Environ 150 tournois répartis en 5 catégories :

Depuis 1991, le joueur et la joueuse ayant terminé à la tête du classement ITF sont couronnés Champions du monde de tennis en fauteuil roulant lors du dîner des champions organisé à Paris pendant les Internationaux de France.

Compétitions en France

  • Championnat de France individuel

Le premier championnat fut remporté par Pierre Fusade à Blois en 1983 contre Jean-Pierre Limborg. À cette époque, une seule catégorie existait. Dorénavant, on distingue également les catégories suivantes : 1re série, 2e série, 3e série, non-classé et dames.

  • Circuit France Open[5]

Le circuit comprend environ 25 tournois répartis sur toute la France. Une partie d'entre eux sont homologués France série, soit des tournois nationaux avec des tableaux en progression messieurs et dames, et une autre partie homologués par l'ITF avec, suivant la catégorie, des tableaux en lignes messieurs, dames, juniors et quads.

Le circuit français comprend aussi des championnats régionaux individuels et par équipes. La 1re édition du Championnats de France par équipes a eu lieu en 1983 à Saint-Nazaire et a vu la victoire de l'ASHP Garches sur Taverny.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du tennis
  • Portail du handisport
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.