Teresa Ribera

Teresa Ribera Rodríguez, née le à Madrid, est une haute fonctionnaire et femme politique espagnole membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Teresa Ribera

Teresa Ribera, en .
Fonctions
Quatrième vice-présidente du gouvernement espagnol
En fonction depuis le
(2 mois et 13 jours)
Président du gouvernement Pedro Sánchez
Gouvernement Sánchez II
Prédécesseur Aucun
Ministre espagnole de la Transition écologique et du Défi démographique[alpha 1]
En fonction depuis le
(1 an, 9 mois et 19 jours)
Président du gouvernement Pedro Sánchez
Gouvernement Sánchez I et II
Prédécesseur Isabel García Tejerina (Environnement)
Álvaro Nadal (Énergie)
Députée aux Cortes Generales

(9 mois et 5 jours)
Élection
Réélection
Circonscription Madrid
Législature XIIIe et XIVe
Groupe politique Socialiste
Successeur Gema López
Secrétaire d'État au Changement climatique

(3 ans, 8 mois et 9 jours)
Ministre Elena Espinosa
Rosa Aguilar
Gouvernement Zapatero II
Prédécesseur Fonction créée
Successeur Fonction supprimée
Biographie
Nom de naissance Teresa Ribera Rodríguez
Date de naissance
Lieu de naissance Madrid (Espagne)
Nationalité Espagnole
Parti politique PSOE
Diplômée de Université complutense
de Madrid
Profession Administratrice civile

Secrétaires d'État au Changement climatique
Ministres espagnols de l'Environnement

Elle est secrétaire d'État au Changement climatique entre 2008 et 2011 et ministre de la Transition écologique depuis le 7 juin 2018.

Biographie

Formation et vie professionnelle

Étudiante de l'université complutense de Madrid, Teresa Ribera est titulaire d'une licence en droit et diplômée en droit constitutionnel et sciences politiques du Centre d'études politiques et constitutionnelles ; un organisme placé sous la tutelle du ministère de la Présidence.

Membre du Corps supérieur des Administrateurs civils de l'État, elle a également enseigné à l'université autonome de Madrid à un poste de professeure associée au département de droit public et de philosophie. Elle a occupé divers postes au sein de l'administration nationale comme celui de cheffe du service de la Coordination normative au ministère de l'Équipement ou celui de conseillère technique au sein du cabinet du sous-secrétaire de l'Environnement.

Secrétaire d'État

Cheffe de la section chargée de la Réalisation, du Développement et de la Coordination au sein du bureau espagnol du Changement climatique, elle est promue directrice du bureau en par la ministre Cristina Narbona[1]. Elle est de nouveau promue en lorsqu'elle est nommée directrice générale de l'organisme[2]. Elle quitte ce poste en du fait de sa nomination comme secrétaire d'État au Changement climatique par Elena Espinosa, dans le deuxième gouvernement de José Luis Rodríguez Zapatero. Elle est révoquée en après l'arrivée au pouvoir des conservateurs et la formation du premier gouvernement de Mariano Rajoy[3].

Auprès des organismes internationaux

Après avoir quitté son poste de secrétaire d'État, elle intègre différents conseils assesseurs de grands organismes internationaux à l'image du conseil assesseur global du Sustainable Development Solutions Network (SDSN-SEA) des Nations unies, du conseil assesseur global au changement climatique du forum économique mondial, de celui de Momentum For Change de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques ainsi que du conseil international de BC3. En , elle commence à collaborer avec l'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) siégeant à Paris puis en prend la direction à partir de [4].

Collaboration avec Pedro Sánchez

Lors de la préparation des élections générales espagnoles de , elle est appelée par le candidat socialiste Pedro Sánchez afin d'entrer dans l'équipe chargée de rédiger le programme politique du Parti socialiste ouvrier espagnol[5]. Sur le modèle du cabinet fantôme, celui-ci crée un gouvernement de l'ombre dans lequel Teresa Ribera occupe le département de la Durabilité[6].

Ministre de la Transition écologique

Militante socialiste[7],[8], Teresa Ribera accepte de devenir la ministre de la Transition écologique lorsque Pedro Sánchez est nommé président du gouvernement après sa victoire lors de la motion de censure contre Mariano Rajoy le [9].

Vie privée

Mariée, elle est mère de trois filles.

Notes

  1. Portefeuille du Défi démographique ajouté le 13 janvier 2020.

Références

  1. (es) « Orden MAM/342/2005, de 11 de febrero, por la que se nombra a doña Teresa Ribera Rodríguez, Directora de la Oficina Española de Cambio Climático de la Secretaría General para la Prevención de la Contaminación y el Cambio Climático. », sur boe.es, (consulté le 5 juin 2018).
  2. (es) « Real Decreto 1377/2006, de 24 de noviembre, por el que se nombra Directora General de la Oficina Española de Cambio Climático a doña Teresa Ribera Rodríguez. », sur boe.es, (consulté le 5 juin 2018).
  3. (es) « Real Decreto 2012/2011, de 30 de diciembre, por el que se dispone el cese de doña Teresa Ribera Rodríguez como Secretaria de Estado de Cambio Climático. », sur boe.es, (consulté le 5 juin 2018).
  4. (es) « Teresa Ribera, Director of IDDRI. », sur iddri.org (consulté le 5 juin 2018).
  5. (es) « Pedro Sánchez también ficha a Victoria Camps y Teresa Ribera. », sur lavozdegalicia.es, (consulté le 5 juin 2018).
  6. (es) « ¿Qué ministros elegirá Sánchez? Sus 'gobiernos en la sombra', primera pista. », sur eleconomista.es, (consulté le 5 juin 2018).
  7. (es) « Teresa Ribera dice estar dispuesta a ir en las listas del PSOE el 28A », sur eldiario.es, (consulté le 5 mars 2019).
  8. (es) « Sánchez coloca a Duque de uno por Alicante y solo Calviño queda por ahora fuera del 28A », sur elconfidencial.com, (consulté le 5 mars 2019).
  9. (es) « Teresa Ribera acepta ser ministra de Transición Energética y Medio Ambiente. », sur europapress.es, (consulté le 5 juin 2018).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Fiche sur le site du ministère de l'Environnement.
  • Fiche sur le site du Congrès des députés : XIIIe, XIVe législatures.
  • Portail de la politique en Espagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.