Terrorisme en 1972

Au cours de l'année 1972, les tensions en Irlande du Nord font quatre cent quatre-vingt-dix-sept morts, dont deux cent cinquante-neuf civils[1].

Éphémérides
Chronologie du terrorisme
1969 1970 1971 1972  1973 1974 1975
Décennies du terrorisme :
1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000
Chronologie dans le monde
1969 1970 1971  1972  1973 1974 1975
Décennies :
1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre

Événements

Janvier

  • , Yougoslavie : un attentat contre le vol JAT 367 fait vingt-sept morts. Seule Vesna Vulović survit, et entre dans le livre Guinness des records pour avoir réalisé la plus haute chute sans parachute : 10 000 mètres. La thèse de l'attentat est toutefois remise en cause, et l'armée de l'air tchécoslovaque est soupçonnée d'avoir abattu l'avion[2].

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre


Octobre

Novembre

  • , Irlande : une bombe explose à Dublin, dans le quartier de Burgh Quay, faisant quarante blessés mais aucun mort[réf. souhaitée].

Décembre

  • , Irlande : deux bombes explosent à Dublin, la première à Eden Quay et la seconde à Sackville Place, tuant deux personnes[réf. souhaitée].

Notes et références

Notes

    Références

    1. (en) Barry Rubin et Judith Colp Rubin, Chronologies of Modern Terrorism, Abingdon-on-Thames, Routledge, , 405 p. (ISBN 978-0765620477, lire en ligne)
    2. (en) Kate Connolly, « Woman who fell to earth: was air crash survivor's record just propaganda? », sur guardian.co.uk, The Guardian, (consulté le 20 septembre 2016)
    3. (en) « 2 Americans killed by car bomb at USAF base in West Germany », Schenectady Gazette, (consulté le 20 septembre 2016)
    4. (en) Jeremy Varon, Bringing the War Home : The Weather Underground, the Red Army Faction, and Revolutionary Violence in the Sixties and Seventies, Berkeley, University of California Press, , 407 p. (ISBN 9780520241190, lire en ligne), p. 210
    5. (en) Mark Landler et Desmond Butler, « THREATS AND RESPONSES: HEIDELBERG; One Terror Plot May Have Been Foiled, but a U.S. Base in Germany Is Still Vulnerable », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le 20 septembre 2016)
    6. Michaël Prazan, Les Fanatiques : Histoire de l'armée rouge japonaise, Seuil, coll. « L'Épreuve des faits », , 302 p. (ISBN 2-0204-8686-5, lire en ligne), « Le FPLP »
    7. (en) Martin Melaugh, « 'Bloody Friday', Belfast Friday 21 July 1972 - Main Events », sur http://cain.ulst.ac.uk, Conflict Archive on the Internet, (consulté le 20 septembre 2016)
    8. « 5 septembre 1972 - Les Jeux Olympiques de Munich endeuillés », sur herodote.net, herodote.net, (consulté le 20 septembre 2016)
    9. (en) Francie Grace, « Munich Massacre Remembered », sur cbsnews.com, CBS News, (consulté le 20 septembre 2016)
    10. (en) Matthew Davis, « Athens 2004 remembers Munich 1972 », sur bbc.co.uk, BBC News, (consulté le 20 septembre 2016)

    Articles connexes

    • Portail des années 1970
    • Portail du terrorisme
    • Portail de la mort
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.