Théodore Bachelet

Jean-Louis-Théodore Bachelet, né le à Pissy-Pôville et mort le à Rouen, est un historien et érudit français.

Pour les articles homonymes, voir Bachelet.
Théodore Bachelet
Biographie
Naissance
Décès
(à 59 ans)
Rouen
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Biographie

Bachelet fit ses études aux lycées de Rouen et de Versailles. Entré, en 1840, à l’École normale, il fut reçu à l'agrégation d'histoire et géographie en 1846. Successivement professeur d’histoire aux collèges du Havre, de Chartres et de Saint-Quentin, aux lycées de Clermont-Ferrand et de Coutances, il est nommé, en 1847, professeur d'histoire au lycée de Rouen, où il enseigne jusqu'en 1873 et à l’École préparatoire à l’enseignement supérieur de cette ville. Également musicologue averti, il fit don de son importante collection de partitions du XVe au XVIIIe siècle à la bibliothèque municipale de Rouen dont il fut aussi conservateur après 1873.

Il est l'auteur, en collaboration avec Louis Charles Dezobry :

  • du renommé Dictionnaire Général de Biographie et d'Histoire, de Mythologie, de Géographie ancienne et Moderne comparée, des Antiquités et des Institutions grecques, romaines, françaises et étrangères, Paris, 1857 et 1863. Réédition : Paris, Delagrave, 1889, 2 vol. , 2989 p. ;
  • du Dictionnaire des Lettres, des Beaux-Arts et des Sciences Morales et Politiques, Paris, 1863.

Il est l'auteur également d'ouvrages de simple vulgarisation, publiés, sous son nom ou sous les pseudonymes de « Bosquet » ou de « Mignan », par les éditions Mégard de Rouen : La Guerre de Cent ans (1852) ; Les Français en Italie au XVIe siècle (1853) ; Histoire de Napoléon Ier (1854) ; les Grands Ministres français : Suger, Jacques Cœur, Sully, Richelieu, Mazarin, Colbert (1855) ; Saint-Louis roi de France (1863) ; François Ier et son siècle (1869) ; les Hommes illustres de la France (1874). Les neuf ouvrages pour la jeunesse publiés par Mégard représentent un tirage de près de 200 000 exemplaires[1].

Il était domicilié no 10 rue Beffroi à Rouen.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1865[2].

Une école primaire de Rouen et de Saint-Ouen porte son nom. Sa sépulture se trouve au cimetière monumental de Rouen (carré M2-11).

Publications

  • Cours d’histoire, 1868-75, 3 vol., Paris, A. Courcier, 1878-1885.
  • Cours d’histoire de France, 1871-74, 3 vol., Paris, A. Courcier, 1874-1879.
  • Les Français en Italie au XVIe siècle, Rouen, Mégard, 1853 disponible sur Google Livres.
  • Les Hommes illustres de France, Rouen, Mégard, 1867.
  • La Guerre de cent ans, Rouen, Mégard, 1852 ; éd. 1859 & 1864 disponible sur Google Livres, rééd. Nîmes, Lacour, 2013.
  • Mahomet et les Arabes, Rouen, Mégard, 1853.
  • Psaumes et cantiques en faux bourdon, Rouen, Fleury Fils Ainé, 1837.
  • Les Rois catholiques d’Espagne, Rouen, Mégard, 1853.
  • Les Arabes : origine, mœurs, religion, conquêtes, Rouen, Mégard, 1886.
  • Histoire des temps modernes, Paris, A. Courcier, 1874.
  • Histoire de Napoléon Ier, Rouen, Mégard, 1857 disponible sur Google Livres.

Sources

Notes et références

  1. Michel Manson, Rouen, le livre et l’enfant de 1700 à 1900 : la production rouennaise de manuels et de livres pour l’enfance et la jeunesse, Paris, Institut national de recherche pédagogique, 1993, 268 p., (ISBN 978-2-73420-359-9), p. 92-98.
  2. « Cote LH/86/85 », base Léonore, ministère français de la Culture

Liens externes

  • Portail de l’éducation
  • Portail de l’historiographie
  • Portail de la Normandie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.