Thomas Christopher Collins

Thomas Christopher Collins, né le à Guelph en Ontario au Canada, est un évêque catholique canadien, archevêque de Toronto depuis 2006 et cardinal depuis 2012.

Pour les articles homonymes, voir Collins.

Thomas Collins
Biographie
Naissance
à Guelph (Canada)
Ordination sacerdotale
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de San Patrizio
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Anthony Tonnos
Dernier titre ou fonction Archevêque de Toronto (Canada)
Archevêque de Toronto
Depuis le
Archevêque coadjuteur puis archevêque d'Edmonton
Évêque coadjuteur puis évêque de Saint-Paul en Alberta

« Deum Adora » (Ap 22,9)
(« Adore Dieu »)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Biographie

Prêtre

Thomas Collins entame ses études de théologie au séminaire Saint Pierre (Saint Peter's Seminary) à London, en Ontario, puis poursuit ses études à Rome où il obtient une licence en Écriture Sainte à l'institut pontifical biblique et un doctorat en théologie de l'Université Grégorienne.

Entre-temps il a été ordonné prêtre, pour le diocèse d'Hamilton le , et après avoir exercé son ministère en paroisse, il rejoint en 1978 le séminaire de London où il enseigne les Écritures saintes et exerce différentes fonctions, jusqu'à en devenir recteur en 1995.

Évêque

Le , il est nommé évêque coadjuteur de Saint-Paul en Alberta. Il est consacré le 14 mai suivant par Mgr Anthony Tonnos, évêque d'Hamilton. Dès le , il succède à Mgr Raymond Roy, sur le siège épiscopal de Saint-Paul.

Le il est transféré Edmonton dont il devient archevêque coadjuteur, jusqu'au 7 juin suivant lorsqu'il succède à Mgr Joseph MacNeil.

Il est nommé par Benoît XVI, le , archevêque de Toronto où il succède au cardinal Aloysius Ambrozic, qui prend sa retraite à près de soixante-dix-sept ans.

Cardinal

Collins est créé cardinal par Benoît XVI le 18 février 2012 avec le titre de cardinal-prêtre de San Patrizio. Il participe au conclave de 2013 qui élit le pape François.

Le il est nommé par François membre de la Congrégation pour les Églises orientales[1].

Prises de positions

Il a sévèrement critiqué l'attribution de l'Ordre du Canada à Henry Morgentaler, un médecin avorteur controversé[2].

Notes et références

  1. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va, (consulté le 27 juin 2015)
  2. Déclaration publique

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Portail du catholicisme
  • Portail du Canada
  • Portail du Vatican
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.