Tour de l'Avenir

Le Tour de l'Avenir est une compétition cycliste par étapes créée en 1961 se déroulant aux mois d'août ou de septembre (depuis 1985). Elle met aux prises uniquement des coureurs espoirs (moins de 23 ans).

Tour de l'Avenir
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 1961
Organisateur(s) Alpes Vélo avec le soutien d'ASO
Éditions 56 (en 2019)
Catégorie UCI Europe Tour (2.Ncup)
Type / Format course à étapes
Périodicité annuel (dernière semaine d'août)
Lieu(x) France
Participants 156 (en 2018)
Statut des participants Espoirs (moins de 23 ans)
Site web officiel tourdelavenir.com

Palmarès
Tenant du titre Tobias Foss
Plus titré(s) Sergueï Soukhoroutchenkov
(2 victoires)
Pour la compétition en cours voir :
Tour de l'Avenir 2020

Histoire

L'épreuve est créée en 1961 par Jacques Marchand, rédacteur en chef de L'Équipe. La course a changé plusieurs fois de nom au cours de son histoire. De 1972 à 1979, elle s'appelle le Trophée Peugeot de l'Avenir en référence à son parrain officiel. Puis de 1986 à 1990, cette course prend le nom de Tour de la Communauté européenne car elle est organisée avec le concours de la Communauté européenne et du Parlement européen. Depuis 1992, la compétition s'appelle le Tour de l'Avenir.

À sa naissance, le Tour de l'Avenir réunissait des équipes nationales composées de huit coureurs dont la moitié âgée de moins de 25 ans. Progressivement, depuis 1981, la course a été ouverte aux professionnels et ces derniers ont côtoyé les sélections nationales pour finalement devenir majoritaires dans le peloton. En 2007 la formule évolue, elle est à présent entièrement dédiée aux jeunes coureurs de 19 à 22 ans. Le Tour de l'Avenir fait désormais partie de l'UCI Europe Tour (catégorie 2.1) et de la Coupe des Nations espoirs. De ce fait, elle regroupe de nouveau des équipes nationales avec des coureurs âgés au maximum de 22 ans.

Le Tour de l'Avenir est aujourd'hui considéré comme un Tour de France pour jeunes[1]. Depuis 1996, les organisateurs s'inspirent du Tour de France en organisant une dizaine d'étapes sur les mêmes terrains. Ainsi, on retrouve des étapes de plaines, un contre-la-montre et des étapes de haute montagne et des maillots distinctifs (jaune, vert et blanc à pois rouges) de mêmes couleurs que sur le Tour de France.

Felice Gimondi, Joop Zoetemelk, Greg LeMond, Miguel Indurain, Laurent Fignon et Egan Bernal figurent notamment au palmarès du Tour de l'Avenir[2]. Ces six coureurs ont remporté au total 13 Tours de France.

Une version pour les coureurs juniors (17 et 18 ans) existait sous le nom de la Route de l'Avenir entre 2000 et 2007.

Organisée jusqu'en 2011 par Amaury Sport Organisation, l'épreuve est désormais organisée par Alpes Vélo[3]. ASO soutient toujours fortement l'épreuve en y apportant des moyens techniques et humains nécessaires à la réalisation sportive. Depuis 2012, l'UCI a mis en place une plateforme de formation[4] aux métiers du cyclisme ; l'épreuve française est un support en conditions réelles de course pour l'apprentissage ou le perfectionnement des différents intervenants : commissaires, régulateurs, speakers sur radio tour, motos infos, pilotes de véhicules...

Évolution du nom de la course

Le tableau montre les différents noms de la course de 1961 à nos jours.

Année Nom
1961–1969Tour de l'Avenir
1970Grand Prix de l'Avenir (Paris-Vierzon-Thiers)
1971Tour de l'Avenir
1972–1978Trophée Peugeot de l'Avenir
1979–1985Tour de l'Avenir
1986–1990Tour de la Communauté européenne
1992–aujourd'huiTour de l'Avenir

Classements et maillots

Les maillots de leader sont les mêmes qu'au Tour de France (hormis le maillot blanc qui ne figure pas dans la course), ASO ayant pendant plusieurs années été l'organisateur de la course.

Un seul coureur a réussi à remporter l'ensemble des maillots de l'épreuve la même année (classement général, classement par points et classement du meilleur grimpeur) : Warren Barguil (2012).

Classement général

Le leader du classement général porte un maillot jaune. La France est en tête au nombre de victoires finales (19), devant l'Espagne (12), La Colombie (6), l'Italie (4), la Belgique et les Pays-Bas (3), l'URSS et la Russie (2). Le Danemark, la Suède, les États-Unis et la RDA ont remporté une seule édition.

Le Soviétique Sergueï Soukhoroutchenkov est le seul coureur à avoir remporté deux Tours de l'Avenir.
Trois coureurs ont terminé deux fois deuxième : Wolfgang Steinmayr (1973 et 1974), Sergueï Soukhoroutchenkov (1980 et 1981) et Laurent Bezault (1987 et 1989).

Classement par points

Le leader du classement par points porte un maillot vert.

Cinq coureurs ont remporté deux maillots verts :
Harry Steevens (1965 et 1966), Enrique Martinez Heredia (1973 et 1974), Alexandre Averine (1978 et 1979), Olaf Ludwig (1982 et 1983) et Laurent Jalabert (1988 et 1990).

Classement du meilleur grimpeur

Le leader du classement du meilleur grimpeur porte un maillot à pois. La France détient le record de victoires au classement du meilleur grimpeur avec 13 victoires.

Le Français Patrice Halgand (1995 et 1997) et le Soviétique Sergueï Morozov (1978 et 1979) sont les seuls à avoir réalisé le doublé.

Classement par équipes

La France détient le record de victoires au classement par équipes avec 16 victoires (7 formations nationales - 9 équipes de marque). Elle devance l'Espagne et ses 14 victoires (6 formations nationales - 8 équipes de marque).

Palmarès

Podiums

Année Vainqueur Deuxième Troisième
Tour de l'Avenir
1961 Guido De Rosso Francisco Gabica Albert Van D'Huynslager
1962 Antonio Gómez del Moral Mario Maino (pl) Jan Janssen
1963 André Zimmermann Rolf Maurer Raymond Delisle
1964 Felice Gimondi Lucien Aimar Ginés García
1965 Mariano Díaz José Manuel López Rodríguez Paul Zollinger
1966 Mino Denti Harry Steevens José Gómez Lucas
1967 Christian Robini Constantino Conti José Gómez Lucas
1968 Jean-Pierre Boulard Robert Bouloux Jean-Pierre Parenteau
1969 Joop Zoetemelk Luis Zubero Gösta Pettersson
Grand Prix de l'Avenir (Paris-Vierzon-Thiers)
1970[5] Marcel Duchemin Christian Palka Franco Balduzzi
Tour de l'Avenir
1971 Régis Ovion Fedor den Hertog Jiří Háva
Trophée Peugeot de l'Avenir
1972 Fedor den Hertog Iwan Schmid Bernard Bourreau
1973 Gianbattista Baronchelli Wolfgang Steinmayr Bernard Bourreau
1974 Enrique Martínez Heredia Wolfgang Steinmayr Gabriele Mirri
1975 Non disputé
1976 Sven-Åke Nilsson Miloš Hrazdíra Henk Lubberding
1977 Eddy Schepers Johan van der Velde Roberto Visentini
1978 Sergueï Soukhoroutchenkov Ramazan Galaletdinov Sergueï Morozov
Tour de l'Avenir
1979 Sergueï Soukhoroutchenkov Saïd Gusseïnov Jostein Wilmann
1980 Alfonso Flórez Sergueï Soukhoroutchenkov Youri Kachirine
1981 Pascal Simon Sergueï Soukhoroutchenkov José Patrocinio Jiménez
1982 Greg LeMond Robert Millar Cristóbal Pérez
1983 Olaf Ludwig Jean-François Chaurin Maarten Ducrot
1984 Charly Mottet Jiří Škoda Philippe Bouvatier
1985 Martín Ramírez Éric Salomon Samuel Cabrera
Tour de la Communauté européenne
1986[6] Miguel Indurain Patrice Esnault Alexi Grewal
1987[6] Marc Madiot Laurent Bezault Piotr Ugrumov
1988[6] Laurent Fignon Gérard Rué Olaf Lurvik
1989[6] Pascal Lino Laurent Bezault Denis Roux
1990[6] Johan Bruyneel Martial Gayant Laurent Jalabert
1991 Non disputé
Tour de l'Avenir
1992 Hervé Garel Jean-Philippe Dojwa Bart Voskamp
1993 Thomas Davy François Simon Bo Hamburger
1994 Ángel Casero Maarten den Bakker Franck Bouyer
1995 Emmanuel Magnien Christophe Moreau Laurent Roux
1996 David Etxebarria Sergueï Ivanov Glenn D'Hollander
1997 Laurent Roux Kevin Livingston Lylian Lebreton
1998 Christophe Rinero Txema del Olmo Thierry Loder
1999 Unai Osa David Latasa Floyd Landis
2000 Iker Flores David Moncoutié Sven Montgomery
2001 Denis Menchov Florent Brard Sylvain Chavanel
2002 Evgueni Petrov Pierrick Fédrigo David Muñoz
2003 Egoi Martínez Radoslav Rogina Samuel Dumoulin
2004 Sylvain Calzati Thomas Lövkvist Christophe Le Mével
2005 Lars Bak Christophe Riblon Assan Bazayev
2006 Moisés Dueñas Robert Gesink Tom Stubbe
2007 Bauke Mollema Tony Martin André Steensen
2008 Jan Bakelants Rui Costa Arnold Jeannesson
2009 Romain Sicard Tejay van Garderen Sergej Fuchs
2010 Nairo Quintana Andrew Talansky Jarlinson Pantano
2011 Esteban Chaves David Boily Mattia Cattaneo
2012 Warren Barguil Juan Ernesto Chamorro Mattia Cattaneo
2013 Rubén Fernández Andújar Adam Yates Patrick Konrad
2014 Miguel Ángel López Robert Power Alexey Ribalkin
2015 Marc Soler Jack Haig Matvey Mamykin
2016 David Gaudu Edward Ravasi Adrien Costa
2017 Egan Bernal Bjorg Lambrecht Niklas Eg
2018 Tadej Pogačar Thymen Arensman Gino Mäder
2019 Tobias Foss Giovanni Aleotti Ilan Van Wilder

Palmarès détaillé

Année Vainqueur Étapes Distance Vitesse Meilleur grimpeur Classement par points Classement par équipes
1961 Guido De Rosso142 209 km36,8 km/h Giorgio Zancanaro- Espagne
1962 Antonio Gómez del Moral142 125 km38,6 km/h Adolf Heeb- Pays-Bas
1963 André Zimmermann142 061 km37,5 km/h Ginés Garcia Peran- Espagne
1964 Felice Gimondi131 961 km37,7 km/h Juan José Sagarduy Juan José Sagarduy Espagne
1965 Mariano Díaz122 175 km37,6 km/h Mariano Díaz Harry Steevens Espagne
1966 Mino Denti121 937 km37,4 km/h Giorgio Favaro Harry Steevens Espagne
1967 Christian Robini101 560 km37,8 km/h Arturo Pecchielan[7] Cyrille Guimard France
1968 Jean-Pierre Boulard121 583 km37,9 km/h Lucien Van Impe Roger De Vlaeminck France
1969 Joop Zoetemelk101 895 km40,7 km/h Marcel Duchemin Gérard Besnard Pays-Bas
1970[5] Marcel Duchemin4788 km37,8 km/h Franco Balduzzi-
1971 Régis Ovion111 654 km35,9 km/h Mathias Pustjens Bruno Hubschmid France
1972 Fedor den Hertog131 621 km38,6 km/h Ueli Sutter Cees Priem Pays-Bas
1973 Gianbattista Baronchelli131 577 km38,0 km/h Julian Andiano Enrique Martinez Heredia Suisse
1974 Enrique Martinez Heredia111 299 km37,2 km/h Wolfgang Steinmayr Enrique Martinez Heredia Pologne
1975Non disputé
1976 Sven-Ake Nilsson9994 km37,2 km/h Fernando Cabrero Jiri Bartolsic Espagne
1977 Eddy Schepers131 498 km40,1 km/h Bernard Becaas Guido Van Calster Belgique
1978 Sergueï Soukhoroutchenkov151 590 km37,4 km/h Sergueï Morozov Alexandre Averine Union soviétique
1979 Sergueï Soukhoroutchenkov141 726 km36,4 km/h Sergueï Morozov Alexandre Averine Union soviétique
1980 Alfonso Flórez141 677 km38,7 km/h Ramazan Galaletdinov Youri Barinov Union soviétique
1981 Pascal Simon151 511 km38,0 km/h José Patrocinio Jiménez Patrick Bonnet Union soviétique
1982 Greg LeMond121 338 km37,5 km/h Rafael Acevedo Olaf Ludwig Allemagne de l'Est
1983 Olaf Ludwig161 945 km40,2 km/h Antonio Alves Olaf Ludwig Allemagne de l'Est
1984 Charly Mottet131 635 km38,1 km/h Reynel Montoya Benny Van Brabant Renault-Elf
1985 Martín Ramírez141 612 km36,8 km/h Samuel Cabrera Alexandre Zinoviev Café de Colombia
1986[6] Miguel Indurain151 738 km40,4 km/h Patrice Esnault Miguel Indurain Système U
1987[6] Marc Madiot121714 km40,5 km/h Henry Cárdenas Dimitri Konyshev France
1988[6] Laurent Fignon121 832 km41,8 km/h Carlos Pereira Laurent Jalabert Système U
1989[6] Pascal Lino91 424 km38,9 km/h Didier Virvaleix Peter De Clercq Toshiba
1990[6] Johan Bruyneel101 369 km39,3 km/h Martial Gayant Laurent Jalabert Toshiba
1991Non disputé
1992 Hervé Garel121 527 km42,0 km/h Lance Armstrong Marcel Wüst RMO
1993 Thomas Davy121 543 km41,9 km/h Bo Hamburger Jaan Kirsipuu Castorama
1994 Ángel Casero111 591 km42,3 km/h Michael Blaudzun Tristan Hoffman Banesto
1995 Emmanuel Magnien111 613 km41,6 km/h Patrice Halgand Damien Nazon Castorama
1996 David Etxebarria111 858 km38,1 km/h Sergueï Ivanov Glenn D'Hollander Once
1997 Laurent Roux91 344 km40,3 km/h Patrice Halgand Jeremy Hunt Once
1998 Christophe Rinero91 471 km38,1 km/h Joseba Beloki Peter Wuyts Euskaltel-Euskadi
1999 Unai Osa101 542 km40,7 km/h Steve Vermaut Gerhard Trampusch Banesto
2000 Iker Flores101 562 km40,8 km/h Sylvain Chavanel Luca Paolini Euskaltel-Euskadi
2001 Denis Menchov101 632 km42,1 km/h Jesús Manzano Baden Cooke Ibanesto.com
2002 Evgueni Petrov101 463 km40,9 km/h Christophe Laurent Alexandre Usov Euskaltel-Euskadi
2003 Egoi Martínez101 441 km40,6 km/h Christophe Le Mével Philippe Gilbert Carvalhelhos-Boavista
2004 Sylvain Calzati101 518 km40,8 km/h Yannick Talabardon Sébastien Chavanel Vlaanderen-T Interim
2005 Lars Bak101 441 km41,3 km/h Saul Raisin Assan Bazayev Perutnina Ptuj
2006 Moisés Dueñas101 397km39,4 km/h Sergio Pardilla Bruno Neves Cofidis
2007 Bauke Mollema101 435 km40,8 km/h Dario Cataldo Dario Cataldo Danemark
2008 Jan Bakelants101 386 km38,9 km/h Arnold Jeannesson Maciej Paterski France A
2009 Romain Sicard91 292,5 km42,3 km/h Nico Keinath Andreas Stauff France A
2010 Nairo Quintana81 013 km37,756 km/h Jarlinson Pantano John Degenkolb Colombie
2011 Esteban Chaves81 106 km38,992 km/h Garikoitz Bravo Romain Bardet France
2012 Warren Barguil7756 km40,630 km/h Warren Barguil Warren Barguil Russie
2013 Rubén Fernández Andújar8893,3 km40,589 km/h Kristian Haugaard Julian Alaphilippe Kazakhstan
2014 Miguel Ángel López8912 km38,170 km/h Miguel Ángel López Davide Martinelli Russie
2015 Marc Soler8963,8 km38,682 km/h Matvey Mamykin Jonas Koch Russie
2016 David Gaudu8895,1 km38,039 km/h Lucas Hamilton Vincenzo Albanese Australie
2017 Egan Bernal91 221,2 km40,788 km/h Pavel Sivakov Kristoffer Halvorsen Australie
2018 Tadej Pogačar101 110,8 km42,038 km/h Alejandro Osorio Damien Touzé Colombie
2019 Tobias Foss 10 1 036,2 km[8] 37,893 km/h Jon Agirre Matteo Jorgenson Belgique

Records et statistiques

Notes et références

  1. Le Tour de l'Avenir : article sur ASO
  2. Le Tour de l’Avenir à Ornans 2006 « Copie archivée » (version du 13 juillet 2011 sur l'Internet Archive)
  3. Tour de l'Avenir : ASO passe la main à Alpes Vélo
  4. L'UCI développe une plateforme de formation aux métiers du Cyclisme
  5. En 1970, Le Tour de l’Avenir ayant été annulé pour motifs économiques, une course a été mise en place dans l'urgence. L'Équipe et le Parisien Libéré se sont associés aux organisateurs de Paris-Vierzon en ajoutant deux étapes à partir de Vierzon et créent ainsi le Prix de l’Avenir.
  6. De 1986 à 1990 : Tour de la communauté européenne
  7. Gabriel Mascaro ayant été déclassé pour dopage.
  8. Classement final 2019.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du cyclisme
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.