Tournoi international féminin de football 1988

Le Tournoi international féminin de football 1988 (ou en anglais 1988 International Women's Football Tournament), connu aussi sous le nom de Tournoi féminin sur invitation de la FIFA 1988, est un tournoi international de football féminin placé sous l'égide de la FIFA se déroulant du 1er au en Chine. Première compétition féminine sous le joug de la FIFA, elle sert de test pour l'organisation d'une Coupe du monde féminine de football.

Tournoi international féminin de football 1988
Généralités
Sport Football féminin
Organisateur(s) FIFA
Lieu(x) Chine
Date Du 1er au
Participants 12
Épreuves 26 rencontres

Palmarès
Vainqueur Norvège
Deuxième Suède
Troisième Brésil
Buts 81

Préparation de l'événement

Origines

En 1986, à Mexico, la Norvégienne Ellen Wille prend la parole lors du 45e congrès de la FIFA pour déplorer la négligence de la FIFA pour le football féminin réclamer la création d'une Coupe du monde féminine et d'un tournoi olympique féminin[1]. La FIFA prend acte de ce discours en décidant d'organiser une Coupe du monde test pour évaluer la viabilité d'une future Coupe du monde féminine de football, qui aura lieu en Chine, pays connaissant un fort développement dans le football féminin[2]. La compétition est sponsorisée par le milliardaire hongkongais Henry Fok, président de la Fédération de Hong Kong de football et qui deviendra vice-président de la Commission du football féminin de la FIFA[2].

En cas de réussite, la FIFA étudiera la possibilité d'organiser la première Coupe du monde féminine officielle et la création d'une Commission dédiée au football féminin. Les joueuses ont conscience de ces enjeux, comme l'Australienne Moya Dodd qui déclare : « Nous avions toutes conscience à l'époque qu'il s'agissait du tout premier tournoi de la FIFA, le banc d’essai d'une potentielle Coupe du Monde Féminine. Nous savions que nous étions en train d'écrire une page de l'histoire, et nous avions aussi la pression pour que ce tournoi soit la vitrine du football féminin afin que la FIFA organise officiellement une Coupe du monde féminine et nous offre des compétitions mondialement connues à intervalles réguliers. »[3].

Villes et stades

Les quatre stades accueillant la compétition se trouvent dans la province de Guangdong.

Foshan : New Plaza Stadium (en)
Localisation des 3 villes hôtes
pour le tournoi international féminin de 1988.
Canton-Tianhe : Tianhe Stadium
Canton-Panyu : Ying Tung Stadium (en)
Jiangmen : Jiangmen Stadium (en)

Acteurs de la compétition

Équipes participantes

Douze équipes disputent ce tournoi international, choisies par leur confédération continentale respective, sans qualification préalable. Pour la première fois dans un tournoi international féminin, tous les continents sont représentés[2]. Chaque équipe comporte 18 joueuses, soit un total de 216 joueuses.

Les 12 équipes nationales invitées par confédération
UEFA CONMEBOL CAF
OFC CONCACAF AFC

Arbitres

Seuls des arbitres masculins officient lors de ce tournoi. Le Brésilien Romualdo Arppi Filho, qui a officié lors de la finale de la Coupe du monde de football de 1986, arbitre la finale[2].

Compétition

Le tournoi a pour particularité d'avoir des matchs d'une durée réglementaire de 80 minutes au lieu des 90 classiques. Cette particularité ne disparaîtra des compétitions féminines de la FIFA qu'au Mondial 1995[2].

Cérémonie d'ouverture

La cérémonie d'ouverture a lieu avant le match d'ouverture de la compétition entre la Chine et le Canada, dans le groupe A, au Tianhe Stadium de Canton. Elle est composée de représentations mettant notamment en valeur la danse du dragon[2].

Phase de groupes

Le format du premier tour est celui d'un tournoi toutes rondes simple. Chaque équipe joue un match contre toutes les autres équipes du même groupe.

  • Victoire : 2 points ;
  • Match nul : 1 point ;
  • Défaite : 0 point.

Le classement de chaque équipe dans chaque groupe est déterminé selon l'ordre suivant :

  1. le plus grand nombre de points obtenus après tous les matches de groupes ;
  2. en cas d'égalité de points, la meilleure différence de buts dans tous les matches de groupes ;
  3. en cas d'égalité de différence de buts, le plus grand nombre de buts marqués dans tous les matches de groupes.

À l'issue de ce classement, le premier et le deuxième de chaque groupe ainsi que le meilleur troisième sont qualifiés pour les quarts de finale.


Abréviations
  • Pts : nombre de points
  • J : nombre de matchs joués
  • G : nombre de matchs gagnés
  • N : nombre de matchs nuls
  • P : nombre de matchs perdus
  • BP : nombre de buts marqués (« buts “pour” »)
  • BC : nombre de buts encaissés (« buts “contre” »)
  • Diff : différence de buts (BP-BC)
  • Classement :
  • Équipe qualifiée
  • Meilleure troisième, qualifiée
  • Équipe éliminée
  • Rencontre :
    • Équipe en caractère gras = Équipe victorieuse
    • Équipe sans caractère gras = Équipe battue ou qui a fait match nul


Groupe A

Classement du groupe A
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Chine63300111 +10
2 Canada3311173 +4
3 Pays-Bas3311142 +2
4 Côte d'Ivoire03003117-16

Chine 2 - 0 Canada Tianhe Stadium, Canton
19 h 45 UTC+8
Wu Weiying (en) 23e
Sun Qingmei (en) 70e
(1 - 0) Spectateurs : 45 000

Rapport

Pays-Bas 3 - 0 Côte d'Ivoire New Plaza Stadium (en), Foshan
Miltenburg 1re
Vestjens 2e (pén.)
de Winter 46e
(2 - 0)
(nl) Rapport

Chine 1 - 0 Pays-Bas Tianhe Stadium, Canton
Sun Qingmei 65e (0 - 0)
(nl) Rapport

Canada 6 - 0 Côte d'Ivoire New Plaza Stadium (en), Foshan
19 h 45 UTC+8
Caron 12e 20e
Gareau 25e
Ross 35e
McEachern 60e
Cant 70e
(4 - 0) Spectateurs : 9 750

Rapport

Canada 1 - 1 Pays-Bas New Plaza Stadium (en), Foshan
19 h 45 UTC+8
Ross 71e (0 - 1) 9e (pén.) Vestjens
Rapport
(nl) Rapport

Chine 8 - 1 Côte d'Ivoire Tianhe Stadium, Canton

Groupe B

Classement du groupe B
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Brésil43201112 +9
2 Norvège4320182 +6
3 Australie4320143 +1
4 Thaïlande03003016 -16

Norvège 4 - 0 Thaïlande Jiangmen Stadium (en), Jiangmen
Hegstad
Scheel
Medalen
Spectateurs : 8 000
Arbitrage : Alfred Kleinatis
(no) Rapport

Australie 1 - 0 Brésil Jiangmen Stadium (en), Jiangmen

Brésil 2 - 1 Norvège Jiangmen Stadium (en), Jiangmen
Scheel Spectateurs : 10 000
Arbitrage : Alfred Kleinatis
(no) Rapport

Australie 3 - 0 Thaïlande Jiangmen Stadium (en), Jiangmen

Norvège 3 - 0 Australie Jiangmen Stadium (en), Jiangmen
Støre
Medalen
Spectateurs : 10 000
Arbitrage : John Meachin
(no) Rapport

Brésil 9 - 0 Thaïlande Jiangmen Stadium (en), Jiangmen

Groupe C

Classement du groupe C
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Suède5321051 +4
2 États-Unis4312063 +3
3 Tchécoslovaquie3311122 0
4 Japon03003310 -7

États-Unis 5 - 2 Japon Ying Tung Stadium (en), Canton
Jennings-Gabarra
Henry
Bates
Nagamine
Tezuka[4]

(en) Rapport

Suède 1 - 0 Tchécoslovaquie Ying Tung Stadium (en), Canton
Björk Spectateurs : 15 000

(sv) Rapport

Suède 1 - 1 États-Unis Ying Tung Stadium (en), Canton
Andelén Belkin Spectateurs : 15 000

(en) Rapport
(sv) Rapport

Tchécoslovaquie 2 - 1 Japon Ying Tung Stadium (en), Canton
Handa[4]

Tchécoslovaquie 0 - 0 États-Unis Ying Tung Stadium (en), Canton
(0 - 0)
(en) Rapport

Suède 3 - 0 Japon Ying Tung Stadium (en), Canton
Videkull
Björk
Gustafsson
Spectateurs : 15 000

(sv) Rapport

Désignation des meilleurs troisièmes

Les deux meilleures équipes classées troisième de leur poule sont repêchées pour accéder au tour suivant et compléter ainsi le tableau des quarts de finale. Pour les désigner, un classement est effectué en comparant les résultats de chacune des trois équipes.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Australie (groupe B) 4 3 2 0 1 4 3+1
2 Pays-Bas (groupe A) 3 3 1 1 1 4 2+2
3 Tchécoslovaquie (groupe C) 3 3 1 1 1 2 20
  • Équipes qualifiées
  • Phase à élimination directe

    Tableau final

    Quarts de finale Demi-finales Finale
     , Canton      , Canton      , Canton
      Suède  1
      Canada  0  
      Suède  2
     , Canton
        Chine  1  
      Chine  7
      Australie  0  
      Suède  0
     , Foshan
        Norvège  1
      Brésil  2
     , Canton
      Pays-Bas  1  
      Brésil  1
     , Canton Troisième place
        Norvège  2  
      États-Unis  0  , Canton
      Norvège  1     Brésil 0 (4tab)
      Chine 0 (3)

    Quarts de finale

    Suède 1 - 0 Canada Tianhe Stadium, Canton
    21 h 00 UTC+8
    Sundhage 6e (1 - 0) Spectateurs : 27 000

    Rapport
    (sv) Rapport

    Chine 7 - 0 Australie Tianhe Stadium, Canton

    Brésil 2 - 1 Pays-Bas New Plaza Stadium (en), Foshan
    de Bekker 8e
    ? 65e
    (1 - 1) 9e ?
    (nl) Rapport

    Norvège 1 - 0 États-Unis Ying Tung Stadium (en), Canton
    ? Spectateurs : 18 500
    Arbitrage : Romualdo Arppi Filho
    (no) Rapport

    Demi-finales

    Suède 2 - 1 Chine Ying Tung Stadium (en), Canton
    Björk
    Gustafsson
    Niu Lijie (en) Spectateurs : 32 000

    (sv) Rapport

    Norvège 2 - 1 Brésil Tianhe Stadium, Canton
    Scheel Spectateurs : 18 500
    Arbitrage : John Meachin
    (no) Rapport

    Match pour la troisième place

    Brésil 0 - 0 Chine Tianhe Stadium, Canton

    Tirs au but
    4 - 3

    Finale

    Suède 0 - 1 Norvège Tianhe Stadium, Canton
    (0 - 1) 58e Medalen Spectateurs : 35 000
    Arbitrage : Romualdo Arppi Filho
    (no) Rapport Norvège
    (sv) Rapport Suède
    Suède
    Norvège

    Suède :
    G1Elisabeth Leidinge
    D3Marie Karlsson
    D4Pia Syrén
    D5Eva Zeikfalvy
    M6Ingrid Johansson
    M7Pia Sundhage
    M9Pärnilla Larsson
    A11Anneli Gustafsson
    A13Anneli Andelén
    A14Helen Johansson
    M16Gunilla Axén
    Remplaçants :
    M8Camilla Andersson 
    D14Tina Nilsson 
    A10Lena Videkull
    G12Ing-Marie Olsson
    M17Anette Palm
    Sélectionneur :
    Gunilla Paijkull

    Norvège :
    G1Hege Ludvigsen
    D2Cathrine Zaborowski
    D3Liv Strædet
    M4Bjørg Storhaug
    D5Gunn Nyborg
    D6Toril Hoch-Nielsen
    M7Tone Haugen
    M8Heidi Støre
    A9Birthe Hegstad
    A10Ellen Scheel
    A11Linda Medalen
    Remplaçants :
    G12Reidun Seth
    A13Lisbeth Bakken
    A14Turid Storhaug 
    M15Agnete Carlsen
    A16Sissel Grude 
    Sélectionneurs :
    Dag Steinar Vestlund
    Erling Hokstad

    Équipe type

    L'équipe type est désignée à la fin de la compétition par la presse chinoise[5].

    • Elisabeth Leidinge
    • Liv Strædet
    • Marie Karlsson
    • Heidi Støre
    • Eva Zeikfalvy
    • Roseli
    • Linda Medalen
    • Carin Jennings
    • Sun Qingmei
    • Cebola
    • Ellen Scheel

    Bilan de la compétition

    La compétition se conclut avec un total de 81 buts en 26 matchs soit plus de 3 buts par match. Une affluence cumulée de 360 000 spectateurs est annoncée et la compétition est retransmise vers 200 millions de téléspectateurs[2]. La Confédération asiatique de football suggère alors à la FIFA dans son rapport de fin de compétition de reconnaître le football féminin au niveau mondial et d'organiser une Coupe du monde féminine dans un futur proche[2]. La FIFA approuve le 30 juin de la même année l'instauration d'un Mondial féminin, qui aura aussi lieu en Chine en 1991[6].

    Les points négatifs recensés durant ce tournoi sont la différence de niveau parfois trop grande entre les équipes ainsi que le manque de condition physique des joueuses, mis en exergue dans le rapport de la FIFA pour la Coupe du monde féminine de football 1991 : « Les meilleures formations parviennent à maintenir un jeu élevé pendant 80 minutes, ce qui n'était pas le cas en 1988 où, dans de trop nombreuses équipes, les joueuses avaient eu de la peine à tenir la distance, faute d'une condition physique suffisante. »[2].

    Notes et références

    1. Clément Guillou, « Ellen Wille, la Norvégienne qui a défié la FIFA », Le Monde, no 23154, , p. 19 (ISSN 0395-2037, lire en ligne, consulté le 23 juin 2019)
    2. Thibault Rabeux, Football féminin : les Coupes du monde officieuses (ISBN 978-1095906422)
    3. « Un maillot vert et or empreint d’histoire », sur fr.fifamuseum.com, (consulté le 29 juin 2019)
    4. (ja) « なでしこジャパン(日本女子代表) 試合別出場記録 », sur www.jfa.or.jp (consulté le 29 juin 2019)
    5. (en) Tom Lewis, « Women's FIFA Invitational Tournament 1988 », sur rsssf.com, (consulté le 29 juin 2019)
    6. (es) « La FIFA pone K.O. al Mexico », El Mundo Deportivo, , p. 17 (lire en ligne)

    Bibliographie

    • Thibault Rabeux, Football féminin : les Coupes du monde officieuses (ISBN 978-1095906422, lire en ligne)
    • Portail du football
    • Portail des années 1980
    • Portail de la Chine
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.