Tragédie du stade d'Accra de 2001

La tragédie du stade d'Accra de 2001 est survenue le au stade d'Accra Sports au Ghana. Ce jour-là se tient la rencontre du sommet du championnat ghanéen entre les deux équipes de Hearts of Oak (équipe d'Accra) et l'Asante Kotoko (club de Kumasi, 2e plus grande ville du pays) à l'Accra Sports Stadium.

Tragédie du stade d'Accra de 2001

Le stade en mars 2011

Type Bousculade
Pays Ghana
Localisation Ohene Djan Stadium, Ghana
Coordonnées 5° 33′ 06″ nord, 0° 11′ 30″ ouest
Date
Bilan
Blessés +100
Morts 127

Géolocalisation sur la carte : Ghana

Furieux de voir leur équipe rejointe puis menée au score en fin de match (2-1), sur un but litigieux, certains supporters de l'Asante Kotoko décident de manifester leur mécontentement en utilisant des engins pyrotechniques et en arrachant des sièges des tribunes pour les jeter sur la pelouse. Les policiers présents se sont alors interposés et la police disperse la foule à l'aide de gaz lacrymogène. Les supporters qui ont tenté de s'enfuir se sont retrouvés piégés, les portes de l'Accra Stadium étant closes et une bousculade meurtrière fait 127 morts principalement d'asphyxie ou piétinés et une centaine de blessés. En mémoire de ce drame, le stade depuis reconstruit est baptisé Ohene Djan Stadium et une statue est présente sur le parvis de l’enceinte. C'est le drame le plus meurtrier qu'ait connu le football africain[1].

Notes et références

  1. « Le drame du "9 Mai" à Accra », sur Linternaute (consulté le 4 février 2015)

Voir aussi

  • Portail du football
  • Portail des années 2000
  • Portail du Ghana
  • Portail des risques majeurs
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.