Traité numéro 5

Le Traité numéro 5 est un traité signé entre la reine Victoria et les bandes indiennes saulteuses et mogskégonnes autour du lac Winnipeg dans le district de Keewatin qui n'avaient pas déjà signé un traité. De nos jours, la région couverte par ce traité est composée du Centre et du Nord du Manitoba ainsi que quelques portions de la Saskatchewan et de l'Ontario.

Répartition des traités numérotés

Le Traité no 5 a été établi en deux tours, le premier en septembre 1875 et le second en septembre 1876. D'autres bandes ont signé le traité entre 1908 et 1910. Il fait partie des onze traités numérotés.

Région couverte

Initialement, en septembre 1875, pour le Traité no 5, la Couronne avait l'intention d'inclure seulement les « Indiens » vivant à l'est et à l'ouest du lac Winnipeg visant la cession de leur territoire non couvert par des traités précédents incluant la migration de la bande de Norway House. Le territoire de la bande de Pimicikamak (en) était au nord du lac Winnipeg et il fut inclus soit par accident ou soit par l'intention de Tepastenam (en) qui était présent lors de la signature à Norway House.[réf. nécessaire]

De nos jours, le territoire couvert par le Traité no 5 est composé du Centre et du Nord du Manitoba ainsi que quelques portions adjacentes de la Saskatchewan et de l'Ontario.

Signatures

Liste des Premières Nations du Traité 5

Au Manitoba

En Ontario

En Saskatchewan

  • Première Nation de Cumberland House (en)
  • Première Nation de Red Eart (en)
  • Première Nation de Shoal Lake (en)

Notes et références

Annexes

Articles connexes

  • Portail des Nord-Amérindiens
  • Portail des Autochtones du Canada
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.