Transfuge (Canada)

Au Canada, un transfuge est une personne qui abandonne son parti politique pour joindre un parti adverse[1]. Le terme est le plus souvent utilisé pour désigner un député qui se rallie à un autre parti.

Pour un article plus général, voir Transfuge.

Chambre des communes

À la Chambre des communes, il n'existe aucune interdiction pour les députés de changer de parti au cours d'un même mandat.

Voici une liste partielle des députés qui ont siégé au nom de plus d'un parti au cours d'un même mandat à la Chambre des communes du Canada. Les députés ayant quitté un parti pour siéger comme indépendant ne sont généralement pas inclus dans le tableau.

Liste des transfuges à la Chambre des Communes du Canada
Nom Allégeance initiale Nouvelle allégeance Législature
Eve Adams Parti conservateur du Canada (mai 2011 - février 2015) Parti libéral du Canada (février 2015 -...) 41e législature
Jean-François Larose Nouveau Parti démocratique (mai 2011 - octobre 2014) Forces et Démocratie (octobre 2014 -...) 41e législature
Jean-François Fortin Bloc québécois (mai 2011 - août 2014) Forces et Démocratie (octobre 2014 -...) 41e législature
Lise St-Denis Nouveau Parti démocratique (mai 2011 - janvier 2012) Parti libéral du Canada (janvier 2012-...) 41e législature
Claude Patry Nouveau Parti démocratique (mai 2011-février 2013) Bloc québécois (février 2013-...) 41e législature
Bruce Hyer Nouveau Parti démocratique (mai 2011-avril 2012) Parti vert du Canada (décembre 2013-...) 41e législature
Joe Comuzzi Parti libéral du Canada (janvier 2006-mars 2007) Parti conservateur du Canada (juin 2007-octobre 2008) 41e législature
David Emerson Parti libéral du Canada (janvier 2006-février 2006) Parti conservateur du Canada (février 2006-octobre 2008) 39e législature
Garth Turner Parti conservateur du Canada (janvier 2006-octobre 2006) Parti libéral du Canada (janvier 2007-octobre 2008) 39e législature
Wajid Khan Parti libéral du Canada (janvier 2006-janvier 2007) Parti conservateur du Canada (janvier 2007-octobre 2008) 39e législature
Blair Wilson Parti libéral du Canada (janvier 2006-octobre 2007) Parti vert du Canada (août 2008-octobre 2008) 39e législature
Belinda Stronach Parti conservateur du Canada (octobre 2004-mai 2005) Parti libéral du Canada (mai 2005-novembre 2005) 38e législature
Robert Lanctôt Bloc québécois (2000-2003) Parti libéral du Canada (2003-2004) 37e législature
Angela Vautour Nouveau Parti démocratique (juin 1997-septembre 1999) Progressiste-conservateur (septembre 1999-octobre 2000) 36e législature
David Kilgour Progressiste-conservateur (décembre 1988-octobre 1990) Parti libéral du Canada (1991-septembre 1993) 35e législature
Lucien Bouchard Progressiste-conservateur (décembre 1988-1990) Bloc québécois[2] (juin 1990-septembre 1993) 34e législature
Gilles Rocheleau Parti libéral du Canada (décembre 1988-1990) Bloc québécois[2] (juin 1990-septembre 1993) 34e législature
Jean Lapierre Parti libéral du Canada (décembre 1988-1990) Bloc québécois[2] (juin 1990-septembre 1993) 34e législature
Nic Leblanc Progressiste-conservateur (décembre 1988-1990) Bloc québécois[2] (juin 1990-septembre 1993) 34e législature
François Gérin Progressiste-conservateur (décembre 1988-1990) Bloc québécois[2] (1991-septembre 1993) 34e législature
Louis Plamondon Progressiste-conservateur (décembre 1988-1990) Bloc québécois[2] (juin 1990-septembre 1993) 34e législature
Benoît Tremblay Progressiste-conservateur (décembre 1988-1990) Bloc québécois[2] (juin 1990-septembre 1993) 34e législature
Gilbert Chartrand Progressiste-conservateur (décembre 1988-1990) Bloc québécois[2] (juin 1990-1991)
puis Progressiste-conservateur (décembre 1991-septembre 1993)
34e législature
Pierrette Venne Progressiste-conservateur (décembre 1988-1991) Bloc québécois[2] (1991-septembre 1993) 34e législature

Projet de loi

Le député néodémocrate Mathieu Ravignat a déposé en 2011 un projet de loi visant à obliger à la tenue d'élection partielle lorsqu'un député change de parti. Le projet de loi C-306 modifiant la Loi sur le Parlement du Canada est soutenu par le NPD et combattu par les quatre autres partis (PCC, PLQ, BQ et PVC). Présenté le 30 septembre 2011 en première lecture, le projet de loi est rejeté sans surprise le 8 février 2012 en deuxième lecture par 91 voix pour et 181 voix contre[3].

Les votes des députés ont tous été conformes aux consignes des partis, sauf le député conservateur Brad Trost qui a voté pour[4]. On peut par ailleurs noter que les députés néodémocrate Claude Patry et Jean-François Larose ont voté pour la loi lors des deux lecture avant de quitter leur parti pour rejoindre le Bloc québécois et Forces et Démocratie[5].

Québec

À l'Assemblée nationale, il n'existe aucune interdiction au Québec pour les députés de changer de parti au cours d'un même mandat.

Voici une liste partielle des députés qui ont siégé au nom de plus d'un parti au cours d'un même mandat à l'Assemblée nationale du Québec. Les députés ayant quitté un parti pour siéger comme indépendant ne sont généralement pas inclus dans le tableau.

Liste des transfuges à l'Assemblée nationale du Québec depuis 1970
Nom Allégeance initiale Nouvelle allégeance Législature
François Rebello Parti québécois (2008-2011) Coalition avenir (2012) 39e législature
Daniel Ratthé[6] Parti québécois (2008-2011) Coalition avenir (2011-...) 39e législature
Benoît Charette[6] Parti québécois (2008-2011) Coalition avenir (2011-2012) 39e législature
Jean-Martin Aussant[6] Parti québécois (2008-2011) Option nationale (2011-2012) 39e législature
Pierre-Michel Auger Action démocratique (2007-2008) Libéral (2008) 38e législature
André Riedl Action démocratique (2007-2008) Libéral (2008) 38e législature
Yvon Lafrance[6] Libéral (1989-1994) Action démocratique (1994) 34e législature
Richard Holden[6] Égalité (1989-1991) Parti québécois (1992-1994) 34e législature
Camil Samson Ralliement créditiste (1976-1980)
Les démocrates (1978-1980)
Démocrate créditiste (1980)
Libéral (1980-1981) 31e législature
Rodrigue Biron[6] Union nationale (1976-1980) Parti québécois (1980-1985)[7] 31e législature
Claude Dubois Union nationale (1976-1979) Libéral (1979-1989) 31e législature
Fabien Roy Créditiste (1973-1975) Parti national populaire (1975-1979)[8] 30e législature
Jérôme Choquette[6] Libéral (1970-1975) Parti national populaire (1976) 30e législature
Quelques transfuges à l'Assemblée nationale du Québec avant 1970
Nom Allégeance initiale Nouvelle allégeance Législature
Alexandre Chauveau Libéral (1878-1879) Conservateur (1879-1880) 4e législature
Edmund James Flynn Libéral (1878-1879) Conservateur (1879-1880) 4e législature
Étienne-Théodore Pâquet Libéral (1878-1879) Conservateur (1879-1880) 4e législature
Ernest Racicot Libéral (1878-1879) Conservateur (1879-1880) 4e législature
Louis-Napoléon Fortin Libéral (1878-1879) Conservateur (1879-1880) 4e législature

Notes et références

  1. Grand dictionnaire terminologique, « transfuge ».
  2. Administrativement, tous les députés ayant quitté leur parti pour rejoindre le Bloc québécois siègent comme indépendants, mais ils déclarent bien quitter un parti pour un autre.
  3. Proposition de loi sur le site Legisinfo, consulté le 30 juillet 2014.
  4. Détail du vote sur le site de la Chambre des communes, consulté le 30 juillet 2014].
  5. « Des péquistes contre les transfuges, sauf pour Patry » dans Le Quotidien, 01 mars 2013, consulté le 30 juillet 2014.
  6. Ce député a toutefois fait un séjour comme indépendant avant de passer à l'autre parti.
  7. Rodrigue Biron a toutefois été élu sous la bannière péquiste à l'élection de 1981 lui permettant de siéger jusqu'en 1985.
  8. Fabien Roy a toutefois été élu sous la bannière du Parti national populaire à l'élection de 1976 lui permettant de siéger jusqu'à sa démission en 1979.

Articles connexes

  • Portail de la politique canadienne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.