Transporteur sodium-glucose

Les cotransporteurs glucose sodium dépendant sont une famille de transporteurs de glucose et accessoirement de galactose retrouvés dans la muqueuse intestinale de l'intestin grêle (SGLT1) et les tubules proximaux des néphrons (SGLT2 et SGLT1). Ils contribuent à la réabsorption rénale du glucose. En cas de concentration plasmatique de glucose normale, 100 % du glucose filtré dans les glomérules doit être réabsorbé le long du néphron proximal (98 % dans le tube contourné proximal via SGLT2, le reste via SGLT1 dans le tube contourné pars-recta ). En effet, une forte concentration plasmatique de glucose (hyperglycémie) peut amener à l'arrêt de l'absorption dans le néphron (SGLT saturés) et donc à l'excrétion du monosaccharide dans l'urine (glycosurie). Il est important de noter que le glucose n'est en aucun cas sécrété par le néphron.

Types

SGLT1 et SGLT2 sont des membres de la famille de gènes SLC5A

GènesProtéinesAcronymeRepartition dans les tissus
du tubule proximal[1]
Na+:Glucose
Cotransport ratio
Contribution to glucose
reabsorption (%)[2]
SLC5A1Sodium/GLucose
coTransporter 1
SGLT1segment S32:198
SLC5A2Sodium/GLucose
coTransporter 2
SGLT2Predominant dans les
segments S1 et S2
1:12

Il existe sept membres dans la famille protéique humaine SLC5A dont SGLT1 et SGLT2. Nombre d'entre eux sont aussi des transports sodium glucose[3].

Fonction

Ces protéines utilisent l'énergie créée par le gradient de sodium pour transporter le glucose à travers la membrane apicale contre le gradient de glucose. Ainsi, ces cotransporteurs sont un exemple de transport actif secondaire. Le GLUT permet ensuite au glucose de traverser la membrane basolatérale (en) vers les capillaires péritubulaires. SGLT1 et SGLT2 sont connus tous les deux comme étant des symports puisque le sodium et le glucose sont transportés dans la même direction à travers la membrane.

Cible thérapeutique

L'empagliflozine et le canagliflozine sont des molécules bloquant le SGLT 2 et inhibant par conséquent la réabsorption du glucose par le tubule rénal. Ils sont utilisés pour le traitement du diabète sucré.

Découverte du cotransport sodium-glucose

La découverte du cotransport sodium-glucose est l'œuvre de Robert K. Crane qui présenta pour la première fois sa découverte en août 1960 à Prague.

Notes et références

  1. (en) Wright EM, Hirayama BA, Loo DF, « Active sugar transport in health and disease », J. Intern. Med., vol. 261, no 1, , p. 32–43 (PMID 17222166, DOI 10.1111/j.1365-2796.2006.01746.x)
  2. (en) Wright EM, « Renal Na(+)-glucose cotransporters », Am. J. Physiol. Renal Physiol., vol. 280, no 1, , F10–8 (PMID 11133510)
  3. Ensembl release 48: Homo sapiens Ensembl protein family ENSF00000000509

Annexes

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de la biologie cellulaire et moléculaire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.