Trias moyen

Le Trias moyen est une des trois époques géologiques du Trias dans l'échelle des temps géologiques. Cette époque est elle-même divisée entre le Ladinien (242,0 ± 2,0 – 237,0 ± 2,0 Ma et l'Anisien (247,2 ± 1,5 – 242,0 ± 2,0 Ma).

Trias moyen
Muschelkalk
Notation chronostratigraphique T2
Notation française t3-4
Notation RGF t3-4
Stratotype initial calcaire coquillier de Lorraine et d'Allemagne
Niveau Époque / Série
Période / Système
- Érathème / Ère
-- Éonothème / Éon
Trias
Mésozoïque
Phanérozoïque

Stratigraphie

DébutFin
247,2 Ma ≃237 Ma

Le Muschelkalk (ou calcaire coquillier) désigne une partie des strates du Trias moyen présentes dans l'est de l'Europe, datées d'environ -235 Ma à -245 Ma et situées entre l'horizon de Keuper et le grès bigarré du Trias inférieur. Il a été nommé par le géologue allemand Georg Christian Füchsel (1722-1773) en 1761.

Le Trias moyen alpin, et plus précisément l'Anisien, était parfois désigné comme le Virglorien dans les vieux textes. Le nom fait référence au col de Vigloria en Autriche.

Lithostratigraphie

Il s'agit de terrains sédimentaires en limite lithostratigraphique avec le Keuper inférieur. On trouve du plus récent vers les plus anciens :

  • Dolomie limite à Myophoria goldfussi
  • Marnes bariolées
  • Dolomie inférieure
  • Couches à cératites
  • Couches à entroques
  • Dolomie à lingule
  • Marnes bariolées
  • Wellenkalk
  • Grès coquillier

Contexte

Ceratites nodosus - Muséum de Toulouse.

Dépôts sédimentaires calcaires dans une mer peu profonde de quelques dizaines de centimètres à un peu plus d'une centaine de mètres selon les périodes. La faune y est en général abondante.

Fossiles

Ceratites nodosus, Cenoceras, Discoceratites, Coenothyris, Encrinus liliiformis, Lingula ...

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la géologie
  • Portail de la paléontologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.