Triathlon aux Jeux olympiques

Le triathlon, combinaison de trois sports différents, figure au programme olympique depuis les Jeux olympiques d'été de 2000 à Sydney. Il fut accepté comme sport olympique en 1994. Au deux épreuves individuelles d'origine, une épreuve en relais mixte est inscrite au programme olympique en 2020.

Triathlon aux Jeux olympiques
Généralités
Sport Triathlon
1re apparition Sydney, 2000
Organisateur(s) CIO
Éditions 5e en 2016
Périodicité Tous les 4 ans
Épreuves 2 en 2020
Distance 1,5 km
40 km
10 km
Pour la dernière compétition voir :
Triathlon aux Jeux olympiques d'été de 2016

Historique

Le premier projet de triathlon en tant que sport olympique est proposé par Juan Antonio Samaranch en 1989 mais en étant intégré à l'Union Internationale de Pentathlon Moderne et de Biathlon. Le refus de la naissante Fédération internationale de triathlon d'y adhérer et faisant le choix de l'indépendance, ferme la porte à un triathlon olympique pour 1992 et 1996. Le président du CIO reste cependant le défenseur d'un triathlon sport olympique, mais des obstacles techniques empêchent son accession. Le nombre de participants une quarantaine au maximum et donc le nombre de dossards qualificatifs par pays, également et comme le reconnait le président de l'ITU Les McDonald, les règles interdisant le drafting (aspiration-abri) régulièrement bafouées, difficiles à contrôler et pénaliser avec équité. Mais, qui font partie de l'histoire même du triathlon, ce dernier étant à l'origine un sport individuel. Enfin le triathlon n'attire pas suffisamment les médias[1].

Le 3 septembre 1994, après un long travail de persuasion visant à conforter l'idée d'un triathlon olympique, avenir médiatique, économique et sportif de cette pratique récente, le triathlon obtient le statut de sport du programme olympique. En ouverture du congrès du Comité International Olympique (CIO), la Fédération française de triathlon organise le 29 août, le « Triathlon de Paris » aux couleurs olympiques, comme une démonstration de ce sport devant les congressistes qui viennent tenir séance dans la capitale française[1].

La première épreuve de triathlon olympique a lieu en 2000 à Sydney en Australie. C'est une version « courte distance » inspirée de diverses disciplines déjà présentes au programme olympique qui est choisie comme support de la course. 1 500 mètres de natation, 40 kilomètres à vélo puis 10 kilomètres de course à pied deviennent la distance olympique et cet enchaînement 1500/40/10 est depuis appelé « DO » (Distance Olympique)[2],[N 1]. Sur cette compétition et sur toutes les compétitions fédérales élites seulement, le drafting ou « aspiration-abri » est désormais autorisé.

En 2017, le comité international olympique inclut une troisième épreuve de triathlon au programme olympique, le relais mixte (4X4). A compter de 2020 aux Jeux olympiques de Tokyo et après une première tentative de la Fédération internationale de triathlon (ITU) de faire inclure cette épreuve pour les jeux de Rio qui s'était soldé par un échec. L'épreuve est finalement admise pour l'olympiade 2020. Avec les épreuves de triathlon courtes distance hommes et femmes, c'est en 2020 trois épreuves de triathlon qui offriront des titres olympiques aux triathlètes[3],[4].

En relais mixte des équipes de quatre triathlète, deux hommes et deux femmes, s'affrontent à tour de rôle sur une épreuve de 300 mètres de natation, de 8 kilomètres de vélo et 2 kilomètres de course à pied avant de passer le relais à un équipier. Ce format extrêmement rapide, dynamique et nettement plus imprévisible à l'avantage d'offrir une vision plus spectaculaire du triathlon. Elle entre aussi en rejoignant d'autres sports qui pratiquent ces formes d'épreuve mixte dans le cadre de la promotion des politiques d'égalité entre triathlètes hommes et femmes soutenu par l'ITU et sa présidente Marisol Casado[3]

Épreuves

Individuelles

Les épreuves individuelles hommes et femmes de triathlon aux Jeux olympiques se déroule sur distance M (anciennement : courte distance, CD ou distance olympique). Les concurrents doivent parcourir sans temps de pause (les transitions sont donc essentielles en termes de stratégie de course) des distances sur trois épreuves consécutives :

  • Natation : course de 1,5 km de nage après un départ groupé (mass start).
  • Cyclisme : les triathlètes enchaînent une course de 40 km de vélo (aspiration-abri autorisé).
  • Course à pied : course sur la distance de 10 km.

Les épreuves féminines et masculines sont différenciées et se déroulent selon les mêmes règles et sur le même parcours.

Mixte

Palmarès

Hommes

Palmarès hommes aux Jeux olympiques
AnnéeLieu Champion olympiqueTemps Médaille d'argentTemps Médaille de bronzeTemps
2020 Tokyo, Japon
2016 Rio de Janeiro, Brésil Alistair Brownlee1 h 45 min 1 s Jonathan Brownlee1 h 45 min 7 s Henri Schoeman1 h 45 min 43 s
2012 Londres, Royaume-Uni Alistair Brownlee1 h 46 min 25 s Javier Gómez1 h 46 min 36 s Jonathan Brownlee1 h 46 min 56 s
2008 Pékin, Chine Jan Frodeno1 h 48 min 53 s Simon Whitfield1 h 48 min 58 s Bevan Docherty1 h 49 min 5 s
2004 Athènes, Grèce Hamish Carter1 h 51 min 7 s Bevan Docherty1 h 51 min 15 s Sven Riederer1 h 51 min 33 s
2000 Sydney, Australie Simon Whitfield1 h 48 min 24 s Stephan Vuckovic1 h 48 min 37 s Jan Řehula1 h 48 min 46 s

Femmes

Palmarès femmes aux Jeux olympiques
AnnéeLieu Championne olympiqueTemps Médaille d'argentTemps Médaille de bronzeTemps
2020 Tokyo, Japon
2016 Rio de Janeiro, Brésil Gwen Jorgensen1 h 56 min 16 s Nicola Spirig1 h 56 min 56 s Vicky Holland1 h 57 min 1 s
2012 Londres, Royaume-Uni Nicola Spirig1 h 59 min 48 s Lisa Nordén1 h 59 min 48 s Erin Densham1 h 59 min 50 s
2008 Pékin, Chine Emma Snowsill1 h 58 min 27 s Vanessa Fernandes1 h 59 min 34 s Emma Moffatt1 h 59 min 55 s
2004 Athènes, Grèce Kate Allen2 h 4 min 43 s Loretta Harrop2 h 4 min 50 s Susan Williams2 h 5 min 8 s
2000 Sydney, Australie Brigitte McMahon2 h 0 min 40 s Michellie Jones2 h 0 min 42 s Magali Messmer2 h 1 min 8 s

Relais mixte

Palmarès relais mixte aux Jeux olympiques
AnnéeLieu Champions olympiqueTemps Médailles d'argentTemps Médailles de bronzeTemps
2020 Tokyo, Japon

Médaillés multiples

Le Britannique Alistair Brownlee est le plus médaillé du triathlon aux Jeux Olympiques, il a remporté l'or en 2012 et en 2016. En cinq éditions, seule la Suissesse Nicola Spirig a remporté deux médailles olympiques dans les épreuves féminines.

Médaillés multiples
TriathlèteDisciplineAnnéesMédailles
Alistair BrownleeHommes2012, 2016
Simon WhitfieldHommes2000, 2008
Bevan DochertyHommes2004, 2008
Jonathan BrownleeHommes2012, 2016
Nicola SpirigFemmes2012, 2016

Tableau des médailles

Rang Nation Or Argent Bronze Total
Le tableau ci-dessous présente le bilan, par nations, des médailles obtenues au triathlon lors des Jeux olympiques d'été, de 2000 à 2016. Le rang est obtenu par le décompte des médailles d'or, puis en cas d'ex æquo, des médailles d'argent, puis de bronze.
1 Grande-Bretagne2125
Suisse2125
3 Australie1225
4 Nouvelle-Zélande1113
5 Allemagne1102
Canada1102
7 États-Unis1012
8 Autriche1001
9 Espagne0101
Portugal0101
Suède0101
12 Afrique du Sud0011
République tchèque0011
Total 13 nations 10101030

Tableaux des diplômés olympiques

Les tableaux présentent les bilans, par nations et par continent, des diplômés olympiques obtenus au triathlon lors des Jeux olympiques d'été. Depuis la première édition en l'an 2000, 22 pays appartenant aux cinq continents ont déjà vu l'un de leurs ressortissants prendre une des places de finalistes (« Top 8 ») d'un triathlon olympique.

Classement par nation de 2000 à 2016
Rang Nation Total Diplômés olympiques
1 Australie10Loretta Harrop (2) Emma Moffatt (2) Greg Bennett (1) Erin Densham (1) Emma Jackson (1) Michellie Jones (1) Emma Snowsill (1) Miles Stewart (1)
Suisse10Nicola Spirig (3) Sven Riederer (2) Reto Hug (1) Olivier Marceau (1) Brigitte McMahon (1) Magali Messmer (1) Daniela Ryf (1)
3 Royaume-Uni8Alistair Brownlee (2) Jonathan Brownlee (2) Michelle Dillon (1) Vicky Holland (1) Helen Jenkins (1) Non Stanford (1)
4 Espagne7Francisco Gómez (2) Ivan Rana (2) Mario Mola (1) Ainhoa Murúa (1) Ana Burgos (1)
États-Unis7Laura Bennett (1) Gwen Jorgensen (1) Hunter Kemper (1) Sheila Taormina (1) Sarah True (1) Susan Williams (1) Joanna Zeiger (1)
France7Frédéric Belaubre (1) David Hauss (1) Christine Hocq (1) Vincent Luis (1) Olivier Marceau (1) Isabelle Mouthon (1) Laurent Vidal (1)
7 Nouvelle-Zélande6Andrea Hewitt (3) Bevan Docherty (2) Hamish Carter (1)
8 Allemagne5Jan Frodeno (2) Andreas Raelert (1) Daniel Unger (1) Stephan Vuckovic (1)
9 Portugal3Vanessa Fernandes (2) João Pereira (1)
10 Afrique du Sud2Richard Murray (1) Henri Schoeman (1)
Belgique2Kathleen Smet (1) Marten Van Riel (1)
Canada2Simon Whitfield (2)
Danemark2Rasmus Henning (2)
14 Autriche1Kate Allen (1)
Bermudes1Flora Duffy (1)
Chili1Barbara Riveros Diaz (1)
Italie1Nadia Cortassa (1)
Japon1Juri Ide (1)
Kazakhstan1Dmitriy Gaag (1)
République tchèque1Jan Řehula (1)
Russie1Alexander Bryukhankov (1)
Suède1Lisa Nordén (1)
Nombre de diplômes8031 hommes et 33 femmes = 64 triathlètes
Classement par continent de 2000 à 2016
Rang Continent Diplôme olympique
1 Europe49
2 Océanie16
3 Amérique11
4 Afrique2
4 Asie2
Nombre de diplômes80

Triathlètes portes-drapeaux

Références

  1. En 2013 l’appellation en France de cette distance est devenue : distance « M ».
  1. « Histoire du triathlon : 1994 », sur http://fftri.com (consulté le 11 novembre 2015).
  2. « France Olympique », sur franceolympique.com.
  3. (en) Olalla Cernuda, « IOC includes the Triathlon Mixed Relays on the Tokyo 2020 Olympics », sur triathlon.org, (consulté le 10 juin 2017).
  4. Alexandre Saint-Jalm, « Le relais mixte désormais olympique dès les JO de Tokyo. », sur trimes.org, (consulté le 10 juin 2017).
  5. (en) « Portes-drapeaux du Costa Rica aux Jeux olympiques d'été », sur sports-reference.com (consulté le 23 juillet 2017).
  6. (en) « Simon Whitfield sera le porte-drapeau du Canada », sur lapresse.ca (consulté le 23 juillet 2017).

Liens externes

  • Portail du triathlon
  • Portail des Jeux olympiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.