Tupolev

Tupolev (russe Туполев, prononcé : Toupoliev) est une entreprise russe de défense et de conception aérospatiale. Son nom officiel est PSC Tupolev et elle est le successeur du bureau d'études et d'ingénierie (OKB-156) dirigé par le célèbre ingénieur soviétique Andreï Tupolev, ancien élève de l'École Bauman. Le 22 octobre 2012, elle a célébré ses 90 années d'existence.

Tupolev

Création 1922
Fondateurs Andreï Tupolev
Forme juridique Open joint-stock company (en)
Siège social Moscou
 Russie
Activité Aérospatiale et défense
Produits Avions civils et militaires
Société mère OAK
Effectif 4 049 ()[1] et 9 648 ()[2]
Site web www.tupolev.ru
Chiffre d'affaires 25 507 293 000 rouble russe ()[3]
Résultat net -103 637 000 rouble russe ()[3]

Son champ d'action est principalement le développement, la construction et la révision d'avions civils et militaires. Elle s'occupe également des technologies concernant les missiles et l'aviation navale. Depuis sa fondation, elle a mené à bien plus de 300 projets, et plus de 18 000 avions furent produits pour l'URSS et le Bloc de l'Est.

Histoire

En 1922, Andreï Nikolaïevitch Tupolev fonde la Commission de construction d'avions métalliques. En 1936, cette commission est reconnue comme un bureau d'étude et d'ingénierie.

Dans les années 1990, Tupolev devient le « Complexe scientifique et technologique de l'aviation Tupolev » (Tupolev ANTK) ou ANTK Tupolev ou encore AO ANTK Tupolev.

Avions produits

Avions à pistons :

Avions expérimentaux :

Bombardiers et autres avions militaires :

Chasseurs :

Avions de ligne ou de transport :

Missiles, drones, etc.

  • Tupolev Tu-121 « C »
  • Tupolev Tu-123 « Yastreb-1 »
  • Tupolev Tu-139 « Yastreb-2 »
  • Tupolev Tu-141 « Strizh »
  • Tupolev Tu-143 « Reis »
  • Tupolev Tu-243 « Reis-D »
  • Tupolev Tu-300

Notes

Voir aussi

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Portail de l’aéronautique
  • Portail de la Russie
  • Portail de l’URSS
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.