Type PCC (SNCV)

Le type PCC est un type de tramway du modèle PCC (Presidents’ Conference Committee) construit par La Brugeoise Nicaise et Delcuve (BND) et les Ateliers de constructions électriques de Charleroi (ACEC) pour la Société nationale des chemins de fer vicinaux (SNCV) en .

Pour les articles homonymes, voir PCC.
PCC
Motrice PCC sur la ligne 60 en au terminus de Mellet Station.
Identification
Exploitant(s) Société nationale des chemins de fer vicinaux (SNCV)
Conduite unidirectionnelle
Concepteur Presidents’ Conference Committee
Commande 24
Construction 24
Constructeur(s)
No  de série 10395-10418
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Écartement métrique
Tension ligne de contact 600 V
Moteurs de traction 4
Largeur 2,32 m
Portes 2 doubles sur le côté droit

Histoire

Le prototype PCC en Belgique

, motrice PCC prototype en essais sur la ligne 13 du réseau de Knokke au terminus de la gare de Knokke.

À la fin des années , les constructeurs belges La Brugeoise Nicaise et Delcuve (BND) et et les Ateliers de constructions électriques de Charleroi (ACEC), filiale de Westinghouse deviennent licenciés de la Transit Research Corporation (TRC), l'organisme qui a conçu le tramway PCC les autorisant à produire ces motrices en Belgique. Une motrice américaine est amenée en Belgique en et essayée sur les réseaux urbains des Tramways bruxellois (TB) et des Tramways unifiés de Liège et extensions (TULE) avant d'être mise en service par la SNCV sur la ligne 13 du réseau de Knokke puis sur la ligne de la côte et enfin sur la ligne B de Bruxelles à Louvain avec des bogies développés par Clarck pour voie métrique.

Livraison et affectation

Avant le début des essais de la motrice américaine en , la SNCV commande une série de vingt-quatre motrices à la BND avec motorisation des ACEC. Ces motrices sont livrées à partir de , seize motrices (10395 à 10410) sont affectées au réseau de Charleroi dans la province de Hainaut sur les lignes 41 vers Trazegnies, 56 vers Châtelet, 59/63 vers Fontaîne-l'Évêque (à partir de ), 61/64 boucle de Souvret ainsi que la 62 et le service prolongé 60 vers Gosselies et Mellet. Les huit autres motrices (10411 à 10418) sont livrées à la fin de l'année à Louvain dans la province de Brabant et affectées à partir de à la ligne B entre Bruxelles et Louvain.

Caractéristiques

Conception

Les motrices conservent les dispositions de la version all-electric (« tout-électrique ») américaine tant dans ses dimensions (à l'exception de la largeur limitée à 2 320 mm) que de l'esthétique du véhicule avec la disposition à deux portes (la seconde étant placée avant le second bogie), les fenêtres surmontées de standee windows (« littéralement fenêtres pour les voyageurs debout ») et le pare-brise incliné anti-reflets, les différences majeures avec les modèles nord-américains étant les bogies pour voie métrique et l'exploitation par deux agents (conducteur et receveur, les motrices nord-américaines étant exploitées par un seul agent conducteur-receveur).

Caractéristiques générales
Écartement 1 000 mm (voie métrique)
Nombre de caisses 1
Longueur
  • hors tout
14 157 mm
Largeur
  • hors tout
2 320 mm
Entraxe bogies 6 934 mm
Porte-à-faux
  • avant
3 827 mm
  • arrière
3 396 mm
Nombre de bogies 2 (moteurs)
Disposition des essieux Bo'Bo'
Conduite unidirectionnelle

Bogies

Les motrices sont équipées de deux bogies moteurs de type B6[alpha 1], développé par la firme Clarck pour les réseaux à voie métrique d'Europe. Il constitue une variante pour voie étroite du modèle B2.

Caractéristiques techniques
Modèle B6[alpha 1] moteur uniquement
Écartement 1 000 mm
Pivotant (degré) Oui
Essieux Classiques
Empattement 1 829 mm
Suspensions
Roues élastiques Oui
Motorisation
Type Bimoteur

Motorisation et freinage

L'équipement électrique est fourni par Westinghouse via sa filiale des ACEC.

La commande de traction-freinage est effectuée au moyen des trois pédales du système PCC : veille automatique (homme mort), freinage et traction. Les motrices sont par ailleurs équipées d'un poste de conduite annexe à l'arrière.

Aménagement intérieur

Vue intérieur vers l'avant d'une motrice, avec au fond à gauche le poste du conducteur et à droite le poste du receveur.

Les véhicules retiennent un aménagement intérieur avec un large couloir similaire à celui des motrices américaines avec cependant moins de sièges dans la partie avant avec deux rangées en 1+1 sièges et 1+2 sièges après la porte arrière[alpha 2]. Elles s'en différencient également par la présence d'un poste de perception pour le receveur situé à l'avant à droite devant la deuxième fenêtre, ces motrices étant exploitées par deux agents[alpha 3].

Aménagement
Accès 2 marches intérieures aux entrées
Portes 2 doubles côté droit[alpha 4]
Type de portes pliantes intérieures à deux vantaux (et 2 parties chacune) à fonctionnement électrique
Distance entre les sièges

740 mm

Capacité assise / debout / totale 33 / . / .

Livrées

  • crème (d'origine) ;
  • crème avec bas rouge identique à celle des autobus de la SNCV.

Matériel préservé

L'Association pour la sauvegarde du vicinal (ASVi) a sauvegardé une motrice provenant du réseau de Belgrade et l'a restaurée en état d'origine. Il lui a été attribué le numéro 10409, son numéro d'origine étant inconnu[1].

Notes et références

Notes

  1. Dans la classification PCC avec les type de bogies B1, B2 et B3.
  2. Contre 1+2 ou 2+1 à l'avant et 2+2 après la porte arrière sur les versions all-electric unidirectionnelles aux États-Unis ou celles commandées à la BN pour le réseau de La Haye.
  3. L'exploitation à deux agents sur une motrice PCC peut sembler étonnant, la PCC se présentant comme un concept à la fois sur des aspects techniques et esthétiques (recherche de confort, simplicité de conception et économie à l'entretien) mais aussi sur l'exploitation avec exploitation par un agent (conducteur-receveur) montée par la porte avant et descente par la porte arrière, cependant à l'exception du réseau haguenois, peu de réseaux européens ont suivi ce principe d'exploitation et n'ont retenu de la PCC que les caractéristiques techniques. La plupart à l'exception de la SNCV et du réseau de La Haye développant également des designs différents de celui américain, abandonnant la plupart du temps les standee windows et le pare-brise incliné anti-reflets.
  4. Les portes sont moins larges que sur les modèles américains ou celles de La Haye.

Bibliographie

Monographies

  • (fr + nl) Carlos Van den Ostende et Willy Pattyn, 50 ans de PCC belges - 1re partie : En Belgique et aux Pays-Bas, Éditions H.K., 99 p.
  • (collectif), Avancez S.V.P.! : Cent ans d'histoire vicinale en Belgique, Éditions De Nederlandsche Boekhandel, , 248 p. (ISBN 90-289-1046-8), p. 105

Articles

Références

  1. « Matériel roulant », sur le site de l'ASVi (consulté le 17 juillet 2018)

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail du chemin de fer
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.