Type de médias

Un type de médias (media type en anglais)[1], à l'origine (et toujours communément) appelé type MIME, est un identifiant de format de données sur internet en deux parties.

Les types de médias étaient à l'origine définis dans la RFC 2046[2] (publiée en novembre 1996) pour leur utilisation dans les courriels à travers le protocole SMTP, mais ils ont été étendus à d'autres protocoles comme le HTTP ou le SIP dans la RFC 6838[3] (publiée en janvier 2013).

Un type de médias est composé d'au moins deux parties : un type et un sous-type structuré en arbre avec un suffixe optionnel, et de paramètres optionnels :

type "/" [arbre "."] sous-type ["+" suffixe] *[";" paramètre]

L'IANA définit actuellement les dix types suivants : application, audio, example, font, image, message, model, multipart, text et video, ainsi que les quatre arbres de sous-type suivants : arbre standard (sans préfixe), arbre éditeur (préfixe vnd.), arbre personnel (préfixe prs.) et arbre non enregistré (préfixe x.).

Par exemple, le type de médias text/html; charset=UTF-8 est composé du type text, du sous-type html de l'arbre standard et du paramètre optionnel charset=UTF-8.

D'après la RFC 6838[3], l'utilisation de la catégorie de sous-type non enregistré (préfixe x.) est fortement déconseillée. De plus les sous-types préfixés par x- ou X- ne sont plus considérés comme appartenant à cette catégorie.

Liste des types de média courants

L'IANA entretient un registre des types de médias et des codages de caractères.

Quelques-uns des types de médias les plus courants sont listés ci-après :

Liste des types en évaluation

  • Type application : fichiers pluri-usages.
    • application/x-javascript : En évaluation.

Notes et références

Liens externes

  • Portail de l’informatique
  • Portail d’Internet
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.