UCI World Tour

L'UCI World Tour, appelé UCI ProTour jusqu'en 2010, est une compétition cycliste regroupant des équipes et des courses cyclistes ayant obtenu une licence WorldTour (le plus haut niveau du cyclisme sur route international masculin). Elle a été créée en 2004 par l'Union cycliste internationale sous le nom d'UCI ProTour, et sa première édition a eu lieu en 2005. Un maximum de dix-huit équipes professionnelles possèdent une licence l'UCI World Tour et sont appelées WorldTeams. Ce statut leur donne l'assurance et l'obligation de participer aux épreuves du circuit. Jusqu'en 2018, celles-ci attribuent aux coureurs des points, en fonction de leur classement et de la catégorie de la course, qui permettent d'établir annuellement les classements WorldTour individuels, par équipes et par nations. Ces classements remplacent à la fois les anciens classements UCI et le classement de la Coupe du monde.

Cet article concerne la compétition masculine. Pour la compétition féminine, voir UCI World Tour féminin.
« Pro-Tour » redirige ici. Pour les autres significations, voir Pro Tour.
UCI World Tour
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 2005
Organisateur(s) UCI
Éditions 16 (en 2020)
Périodicité annuelle
Lieu(x) Europe, Océanie, Amérique du Nord, Asie
Participants Équipes World Tour, continentales pro. et nationales
Statut des participants professionnels
Site web officiel uci.org

Hiérarchie
Niveau inférieur UCI ProSeries

Palmarès
Tenant du titre Classement individuel :
Simon Yates
Classement par équipes :
Quick-Step Floors
Plus titré(s) Classement individuel :
Alejandro Valverde (4)
Classement par équipes :
Caisse d'Épargne/Movistar (5)
Classement par pays :
Espagne (10)
Pour la compétition en cours voir :
UCI World Tour 2020

Des équipes n'ayant pas le statut de WorldTeam peuvent participer à ces courses, en bénéficiant d'invitations.

En 2016, un classement mondial UCI est mis en place parallèlement au classement World Tour avec un barème différent[1]. Ce classement ne se limite pas au statut des équipes et des coureurs et prend en compte l'ensemble du calendrier international, comme cela était le cas de 1984 à 2004. En 2017 et 2018, les deux classements (World Tour et mondial) utilisent le même barème. En 2019, pour simplifier le suivi, les classements World Tour (individuel et par équipes) disparaissent définitivement au profit du classement mondial UCI[2].

Création et évolution de l'UCI WorldTour

Le ProTour est créé en 2005. Il a pour objectif de créer une hiérarchie entre les équipes cyclistes et d'obliger les meilleures équipes à participer aux courses labelisées ProTour.

Fin 2005, un nouveau conflit oppose l'UCI et les organisateurs des grands tours : Amaury Sport Organisation (ASO) pour le Tour de France, RCS pour le Tour d'Italie et Unipublic pour le Tour d'Espagne. Les organisateurs veulent en effet pouvoir décider de l'attribution des wild-cards (invitations d'équipes qui ne comptent pas parmi les vingt du ProTour). Ils décident alors de quitter le ProTour. En plus des trois grands Tours, ils retirent également d'autres courses prestigieuses du calendrier ProTour : Paris-Nice, Tirreno-Adriatico, Milan-San Remo, Paris-Roubaix, la Flèche wallonne, Liège-Bastogne-Liège, Paris-Tours, Tour de Lombardie.

En février 2006, l'UCI a cependant publié un communiqué annonçant que ces épreuves étaient bel et bien inscrites au programme du ProTour 2006.

Les courses historiques citées ci-dessus disparaissent du Pro Tour durant la saison 2008.

Le , durant la première journée de repos du Tour de France, les dix-sept équipes ProTour présentes (la formation Astana étant absente) annoncent leur renoncement à la licence ProTour pour 2009 et la signature d'un accord avec les organisateurs des trois grands tours[3].

Le classement ProTour est remplacé en 2009 et 2010 par le classement mondial UCI. Le label ProTour reste d'actualité pour certaines courses et les équipes, qui peuvent obtenir cette licence. Les courses du « calendrier historique » complètent les courses ProTour au sein du calendrier mondial. Toutes les courses historiques retrouvent ainsi leur place dans le calendrier mondial, à l'exception de Paris-Tours.

En 2011, le terme UCI ProTour est remplacé par UCI WorldTour. Le fonctionnement de l'UCI ProTour est conservé et le calendrier reprend les courses des calendriers ProTour et historique de 2009 et 2010.

L'édition 2017 est marquée par une réforme importante. Le 2 août 2016, l'UCI dévoile les 10 nouvelles épreuves qui intègrent le calendrier World Tour pour trois ans, portant à 37 le nombre total d'épreuves. Les nouvelles épreuves à partir de 2017 sont : la Cadel Evans Great Ocean Road Race, le Tour du Qatar, le Tour d'Abou Dabi, le Circuit Het Nieuwsblad, À travers les Flandres, les Strade Bianche, le Tour de Turquie, le Tour de Californie en mai, le Grand Prix de Francfort et la RideLondon-Surrey Classic[4]. Le 9 novembre 2016, les médias annoncent l'ajout d'une 38e course au calendrier World Tour, le Tour du Guangxi en Chine[5]. Finalement le nombre total de courses est ramené à 37 le 28 décembre 2016, en raison de l'annulation du Tour du Qatar pour des raisons financières. Le classement par pays disparaît et est remplacé par le classement mondial UCI par pays.

En 2019, les Trois Jours de Bruges-La Panne font leur apparition au calendrier[6], portant le total à 38 courses disputées entre le 15 janvier et le 20 octobre. D'un autre côté, le Tour d'Abou Dabi est remplacé par le Tour des Émirats arabes unis. Les classements World Tour (individuel et par équipe) disparaissent définitivement au profit du classement mondial UCI, qui propose un classement individuel, par équipes et par nations[2].

Courses et classements

Courses

Ce tableau liste les 36 courses ayant le label UCI World Tour pour 2020, dans l'ordre chronologique.

Course Catégorie Pays Année d'obtention
de la première licence
Tour Down Under 3 Australie 2008
Cadel Evans Great Ocean Road Race 5 Australie 2017
Tour des Émirats arabes unis 5 Émirats arabes unis 2019
Circuit Het Nieuwsblad 5 Belgique 2017
Strade Bianche 5 Italie 2017
Paris-Nice 3 France 2005
Tirreno-Adriatico 3 Italie 2005
Milan-San Remo 3 Italie 2005
Tour de Catalogne 4 Espagne 2005
Trois Jours de Bruges-La Panne 5 Belgique 2019
E3 BinckBank Classic 4 Belgique 2012
Gand-Wevelgem 3 Belgique 2005
À travers les Flandres 5 Belgique 2017
Tour des Flandres 3 Belgique 2005
Tour du Pays basque 4 Espagne 2005
Paris-Roubaix 3 France 2005
Amstel Gold Race 4 Pays-Bas 2005
Flèche wallonne 3 Belgique 2005
Liège-Bastogne-Liège 3 Belgique 2005
Tour de Romandie 3 Suisse 2005
Eschborn-Francfort 5 Allemagne 2017
Tour d'Italie 2 Italie 2005
Critérium du Dauphiné 3 France 2005
Tour de Suisse 3 Suisse 2005
Tour de France 1 France 2005
Tour de Pologne 4 Pologne 2005
Classique de Saint-Sébastien 4 Espagne 2005
Tour d'Espagne 2 Espagne 2005
EuroEyes Cyclassics 4 Allemagne 2005
RideLondon-Surrey Classic 5  Grande-Bretagne 2017
Bretagne Classic 4 France 2005
BinckBank Tour 4 Belgique / Pays-Bas 2005
Grand Prix cycliste de Québec 3 Canada 2010
Grand Prix cycliste de Montréal 3 Canada 2010
Tour de Lombardie 3 Italie 2005
Tour du Guangxi 5 Chine 2017

Sept courses ont figuré au calendrier de l'UCI World Tour et n'en font plus partie, soit parce qu'elles ont disparu, soit parce que la licence leur a été retirée.

Course Pays Années
Championnat de Zürich Suisse 2005-2006 (disparition)
Eindhoven Team Time Trial Pays-Bas 2005-2007 (disparition)
Paris-Tours France 2005-2007 (rétrogradation)
Tour d'Allemagne Allemagne 2005-2008 (disparition)
Tour de Pékin Chine 2011-2014 (disparition)
Championnat du monde du contre-la-montre par équipes Variable 2012-2015 (changement de format)[7]
Tour d'Abou Dabi Émirats arabes unis 2017-2018 (disparition)
Tour de Californie États-Unis 2017-2019 (disparition)
Tour de Turquie Turquie 2017-2019 (rétrogradation)

Équipes

Règlement

Règlement officiel : Titre II: Épreuves sur Route (version au 23.10.2019)

L'Union cycliste internationale délivre pour un maximum de 18 équipes une « licence UCI WorldTour » (jusqu'à deux licences additionnelles peuvent être délivrées lors de la période 2020-2022). Pour la sélection de ces équipes, l'UCI a créé un barème complexe au fonctionnement non public qui permet d'établir une « hiérarchie mondiale » entre les équipes candidates aux licences World Tour et continentales professionnelles[8].

L'UCI WorldTeam porte soit le nom de son « partenaire principal, ou de ses deux partenaires principaux, ou de l'un des deux, soit le nom [de son] responsable financier ». Un autre nom en lien avec le projet de l'équipe peut être autorisé. « Sa nationalité est déterminée, au choix de l'UCI WorldTeam, par le pays du siège du responsable financier, ou le pays du siège du titulaire de la licence, ou un pays où se commercialise un produit ou un service du ou d'un partenaire principal sous le nom de l'UCI WorldTeam ou d'un composant de ce nom ».

L'équipe est constituée du titulaire de la licence, de son responsable financier, de ses sponsors, de ses coureurs et des autres personnes assurant son fonctionnement (managers, directeurs sportifs, assistants paramédicaux, mécaniciens, etc.). Une équipe doit engager au minimum 23 coureurs, 2 directeurs sportifs et 8 autres personnes.

Jusqu'en 2016, les équipes titulaires de la licence UCI World Tour, dites « UCI WorldTeam», sont tenues de participer à toutes les compétitions cyclistes ayant obtenu une licence UCI World Tour (au nombre de 28 en 2012). En 2017, la participation est sur la base du volontariat sur les 10 courses World Tour ajoutées. Ces 10 nouvelles courses doivent compter sur la participation d'au moins 10 équipes World Tour pour conserver leur licence. En cas de manquement à cette règle lors de deux éditions consécutives, l’enregistrement de l’épreuve en question est retiré du calendrier UCI WorldTour. Les équipes UCI WorldTeam peuvent être invitées à participer à des courses ne faisant pas partie du World Tour, mais de l'un des cinq circuits continentaux (uniquement les courses de catégories HC et 1 et dans la limite de 50 % des équipes participantes). Parallèlement, depuis 2011, les coureurs d'équipes continentales professionnelles participant à des épreuves du World Tour n'y marquent pas de points.

UCI WorldTeams actuelles et anciennes

Équipes actuelles (WT)

UCI WorldTeams
Nom de l'équipe Pays Code
AG2R La Mondiale FranceALM
Astana KazakhstanAST
Bahrain-McLaren BahreïnTBM
Bora-Hansgrohe AllemagneBOH
CCC PologneCCC
Cofidis FranceCOF
Deceuninck-Quick Step BelgiqueDQT
EF États-UnisEF1
Groupama-FDJ FranceGFC
Ineos Royaume-UniINS
Israel Start-Up Nation IsraëlICA
Jumbo-Visma Pays-BasTJV
Lotto-Soudal BelgiqueLTS
Mitchelton-Scott AustralieMTS
Movistar EspagneMOV
NTT Afrique du SudNTT
Sunweb AllemagneSUN
Trek-Segafredo États-UnisTFS
UAE Emirates Émirats arabes unisUAD

Anciennes équipes

Classées par chronologie de disparition ou de perte de la licence

Code Nom officiel Pays Années Pro/World Tour
FAS Fassa Bortolo Italie 2005 : disparition
LST Liberty Seguros-Würth Espagne 2005 : disparition
PHO Phonak Suisse 2005-2006 : disparition
DSC Discovery Channel États-Unis 2005-2007 : disparition
TMO T-Mobile Allemagne 2005-2007 : disparition
UNI Unibet.com Suède 2007 : disparition
C.A Crédit agricole France 2005-2008 : disparition
GST Gerolsteiner Allemagne 2005-2008 : disparition
MRM Milram Allemagne 2006-2010 : disparition
OLO Silence-Lotto
Omega Pharma-Lotto
Belgique 2005-2011 : disparition
THR HTC-Highroad
Columbia-HTC
États-Unis 2007-2011 : disparition
RSH RadioShack États-Unis 2010-2011 : disparition
FOT Saunier Duval-Prodir
Footon-Servetto
Espagne 2005-2010 : rétrogradée
2012 : disparition
EUS Euskaltel Euskadi Espagne 2005-2013 : disparition
VCD Vacansoleil-DCM Pays-Bas 2011-2013 : disparition
BBO BBox Bouygues Telecom France 2005-2009 : rétrogradée (devenue Europcar en 2011)
2014 : rétrogradée
TNK CSC/Saxo Bank
Tinkoff
Danemark
Russie
2005-2016 : disparition
IAM IAM Suisse 2015-2016 : disparition
TKA Katusha-Alpecin Russie
Suisse
2009-2019 : disparition

Palmarès

Les classements World Tour ne sont plus calculés et sont remplacés par le classement mondial UCI.

Classement individuel

Année Vainqueur Deuxième Troisième
2005 Danilo Di Luca (LIQ) Tom Boonen (QSI) Davide Rebellin (GST)
2006 Alejandro Valverde (CEI) Samuel Sánchez (EUS) Fränk Schleck (CSC)
2007 Cadel Evans (PRL) Davide Rebellin (GST) Alberto Contador (DSC)
2008 Alejandro Valverde (GCE) Damiano Cunego (LAM) Andreas Klöden (AST)
2009 Alberto Contador (AST) Alejandro Valverde (GCE) Samuel Sánchez (EUS)
2010 Joaquim Rodríguez (KAT) Philippe Gilbert (OLO) Luis León Sánchez (GCE)
2011 Philippe Gilbert (OLO) Cadel Evans (BMC) Joaquim Rodríguez (KAT)
2012 Joaquim Rodríguez (KAT) Bradley Wiggins (SKY) Tom Boonen (OPQ)
2013 Joaquim Rodríguez (KAT) Christopher Froome (SKY) Alejandro Valverde (MOV)
2014 Alejandro Valverde (MOV) Alberto Contador (TCS) Simon Gerrans (OGE)
2015 Alejandro Valverde (MOV) Joaquim Rodríguez (KAT) Nairo Quintana (MOV)
2016 Peter Sagan (TNK) Nairo Quintana (MOV) Christopher Froome (SKY)
2017 Greg Van Avermaet (BMC) Christopher Froome (SKY) Tom Dumoulin (SUN)
2018 Simon Yates (MTS) Peter Sagan (BOH) Alejandro Valverde (MOV)

Classement par équipes

Année Vainqueur Deuxième Troisième
2005 CSC Phonak Rabobank
2006 CSC Caisse d'Épargne-Illes Balears Rabobank
2007 CSC Liquigas Caisse d'Épargne
2008 Caisse d'Épargne Astana CSC Saxo Bank
2009 Astana Caisse d'Épargne Columbia-HTC
2010 Saxo Bank Liquigas-Doimo Rabobank
2011 Omega Pharma-Lotto Sky Leopard-Trek
2012 Sky Katusha Liquigas-Cannondale
2013 Movistar Sky Katusha
2014 Movistar BMC Racing Tinkoff-Saxo
2015 Movistar Katusha Sky
2016 Movistar Tinkoff Sky
2017 Sky Quick-Step Floors BMC Racing
2018 Quick-Step Floors Sky Bora-Hansgrohe

Classement par pays

Année Vainqueur Deuxième Troisième
2005 Italie États-Unis Espagne
2006 Espagne Italie Allemagne
2007 Espagne Italie Australie
2008 Espagne Allemagne Italie
2009 Espagne Italie Australie
2010 Espagne Italie Belgique
2011 Italie Belgique Australie
2012 Espagne  Grande-Bretagne Italie
2013 Espagne Italie Colombie
2014 Espagne Italie Belgique
2015 Espagne Italie Colombie
2016 Espagne Colombie  Grande-Bretagne

Notes et références

Notes

    Références

    Lien externe

    • Portail du cyclisme
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.