Union mathématique internationale

L’Union mathématique internationale  en anglais : International Mathematical Union (IMU)  est une organisation internationale consacrée aux mathématiques, fondée en 1919, dissoute en 1936 et reconstituée en 1951.

Union mathématique internationale
Logo de l'Union mathématique internationale
Histoire
Fondation
Cadre
Zone d'activité
Type
Domaine d'activité
Siège social
Organisation
Président
Personnes clés
Helge Holden (en)
Affiliation
Site web

Elle fait partie du Conseil international pour la science et organise tous les quatre ans le congrès international des mathématiciens. Elle regroupe 65 organisations mathématiques nationales.

Historique

Création

En octobre 1918, peu avant la fin de la Première Guerre mondiale, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis décident de se retirer des institutions de coopération scientifique existantes et d'en fonder de nouvelles, avec les alliés et éventuellement les pays neutres. C'est ainsi que le Conseil international de la recherche et l’Union mathématique internationale sont fondés en 1919 et 1920. La première assemblée générale a lieu en 1920 à Strasbourg, en même temps que le congrès international des mathématiciens, et elle élit son premier président, Charles-Jean de La Vallée Poussin. On établit alors un lien entre l’Union mathématique internationale et le congrès international des mathématiciens.

Période moderne

En 2011, Ingrid Daubechies est la première femme présidente de l'UMI. Elle succède à László Lovász. En 2015 et pour quatre ans, Shigefumi Mori devient président de l'Union[1]. Il est le premier asiatique à occuper ce poste[2].

Le président pour la période 2019-2022 est Carlos E. Kenig[3].

Congrès international des mathématiciens et prix

L'Union organise tous les quatre ans le congrès international des mathématiciens, qui rassemble des milliers de mathématiciens pendant quelques jours. C'est à cette occasion que sont remis les médailles Fields (de deux à quatre médailles, depuis 1936), le prix Nevanlinna (depuis 1986), le prix Carl-Friedrich-Gauss (depuis 2006) et la médaille Chern (depuis 2010). Le prix Leelavati récompense depuis 2010 une contribution exceptionnelle à la sensibilisation du public pour les mathématiques.

Notes et références

Bibliographie

Plusieurs livres sur l'IMU et sur les congrès internationaux sont maintenant en libre accès. Ce sont :

sur l'Union mathématiue internationale :

  • Olli Lehto (en), Mathematics without borders : a history of the International Mathematical Union, New York, Springer-Verlag, , xvi + 399 p. (ISBN 978-1-4612-6840-6, lire en ligne).

qui est une version étoffée de l'article :

  • Olli Lehto, « IMU - Past and Present », Bulletin of the International Mathematical Union, no 39, (lire en ligne)

et l'article :

  • Jochen Brüning, Dirk Ferus et Reinhard Siegmund-Schultze, « Terror and Exile : Fersecution and Expulsion of Mathematicians from Berlin between 1933 and 1945 », Mitteilungen der Deutschen Mathematiker-Vereinigung, vol. 6, no 3, (ISSN 0942-5977, DOI 10.1515/dmvm-1998-0316, lire en ligne, consulté le 1er décembre 2019).

développé dans une brochure détaillée accompagnant l'exposition de même titre organisée à l'occasion du congrès international à Berlin en 1998 :

  • Jochen Brüning, Dirk Ferus et Reinhard Siegmund-Schultze, Terror and Exile : Fersecution and Expulsion of Mathematicians from Berlin between 1933 and 1945, , 75 p. (lire en ligne).

sur les congrès internationaux :

  • Donald J. Albers, Gerald L. Alexanderson et Constance Reid, International mathematical congresses : an illustrated history, 1893-1986, Berlin ; New York, Springer-Verlag, , 63 p. (ISBN 0-387-96479-7, lire en ligne).
  • Guillermo Curbera, Mathematicians of the World, Unite!: The International Congress of Mathematicians--A Human Endeavor, A. K. Peters/CRC Press, , 344 p. (ISBN 9780367385965, lire en ligne).

Lien externe

(en) Site officiel

  • Portail des mathématiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.