Union nationale des associations de tourisme et de plein air

L'Union nationale des associations de tourisme (UNAT), devenue l'Union nationale des associations de tourisme et de plein air en 1966 des suites de sa fusion avec le Comité national du plein air, est un organisme à but non lucratif du tourisme solidaire/social et associatif qui regroupe une cinquantaine d'acteurs du secteur. Elle offre des services à ses adhérents dont la promotion. Elle représente également le secteur auprès des pouvoirs publics.

Union nationale des associations de tourisme et de plein air

Cadre
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 1920
Identité
Siège 8, rue César Franck 75015 Paris
France
Président Michelle Demessine
Vice-président Sophie Delhaye
Georges Glandières
Philippe-Henri Dutheil
Jean-Paul Giraud
Secrétaire Jean-Karl Deschamps
Trésorier Serge Poisnet
Membres 71 adhérents nationaux
(2017)
Site web www.unat.asso.fr/

Historique

L'Union nationale des associations de tourisme et de plein air (UNAT) a été mise en place en 1920, par l'Automobile Club de France, le Club alpin français et le Touring club de France[1]. Elle est reconnue d'utilité publique en 1929[2],[3]. Parmi la cinquantaine de membres des origines, on trouve l'Aéro-Club de France, le Club des Cent, la Fédération nationale des Clubs Automobiles, la Ligue Aéronautique de France, l’Union motocycliste de France, l’Union vélocipédique de France ainsi que quelques organismes régionaux ou locaux comme le Club vosgien, le Nord Touriste, les Excursionnistes marseillais[3].

L'UNAT est habilitée, le , à fournir des avis sur la capacité des candidats au permis de conduire les automobiles[4].

En 1966, l'UNAT fusionne avec le comité national du plein air (créé en juin 1957 par Maurice Herzog[5]) pour donner naissance à l'Union nationale des associations du tourisme et de plein air[6],[7].

L'organisme met en place des structures régionales au cours des années 1980[6].

En 1997, l'UNAT organise un classement de 560 villages de vacances, avec une labellisation de qualité à travers la marque « Loisirs de France »[2],[6].

À partir de 1999, l'UNAT organise des « Rendez-vous de l'UNAT »[2],[6].

Adhérents

Évolutions

En 1926, elle regroupe 15 grandes associations touristiques, cumulant ainsi 700 000 membres[8].

En 2001, elle fédérait 58 associations de niveau national et 447 membres régionaux[1].

Dans les années 2000, l'association assemblent 55 membres nationaux et 490 membres régionaux[9]. Elle regroupe ainsi les principaux acteurs français du tourisme social[9].

En 2014, le site de l'organisme présente 56 membres nationaux.

En 2017, elle compte 68 adhérents nationaux et plus de 500 membres régionaux.

Liste des adhérents

Chiffres

En 2001, selon un article paru dans Les Échos, les associations et membres correspondent à environ 1530 hébergements soit entre 220 000 lits[10] et 242 000 lits[2]. Ils ont fait voyager plus de 5 millions de vacanciers[10],[2]. Le chiffre d'affaires de l'organisme était estimé à 1,295 milliards d'euros[10],[2]. Ces structures emploient 11 660 salariés[2].

Communication

Activité de lobbying auprès de l'Assemblée nationale

L'Union nationale des associations de tourisme et de plein air (UNAT) était inscrite comme représentant d'intérêts auprès de l'Assemblée nationale. Elle déclarait à ce titre que les coûts annuels liés aux activités directes de représentation d'intérêts auprès du Parlement sont compris entre 50 000 et 100 000 euros[11].

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

Notes et références

  1. Vincent Vlès, Politiques publiques d'aménagement touristique: objectifs, méthodes, effets, Presses universitaires de Bordeaux, , 483 p. (lire en ligne), p. 94.
  2. Catherine Dreyfus-Signoles, L'espace touristique, Éditions Bréal, , 255 p. (ISBN 978-2-8429-1907-8), p. 222-223.
  3. André Rauch, « Le voyageur et le touriste », In Situ, Revue des patrimoines, no 15, , « Le familier des routes et détours touristiques », ainsi que la note 18 (lire en ligne).
  4. Jean Orselli, Usages et usagers de la route, mobilité et accidents (1860 – 2008) : Rapport n° 2005-0457-01 au Conseil général de l'environnement et du développement durable, Paris, , 1386 p. (lire en ligne), p. 501
  5. Publication Claude Lafabrègue, « Les écoles de voile, une innovation dans l’immédiat après-guerre », Association Française de Sociologie, vol. IVe Congrès de l’Association française de sociologie - ”Création et innovation”, (lire en ligne).
  6. UNAT, « Les grandes dates de l'Unat », Connaître l'UNAT> Qu'est-ce que l'UNAT ?, sur site de l'UNAT - unat.asso.fr (consulté en décembre 2014).
  7. Philippe Duhamel, Géographie du tourisme et des loisirs. Dynamiques, acteurs, territoires, Armand Collin, coll. « U », , 283 p. (ISBN 978-2-200-62101-8), p. 104-105.
  8. Louis Baudry de Saunier, « L'examen pour le permis de conduire », Brochure officielle de l'U.N.A.T, Flammarion, 1930, 32 pages, (ASIN B003WPHX8C), p. 5.
  9. Article « Union nationale des associations de tourisme et de plein air (Unat) », dans L'économie sociale de A à Z, Alternatives Économiques Poche n°022, janvier 2006.
  10. Christophe Palierse, « Tourisme sociale : 304,90 millions d'euros d'investissements immobiliers en vue », Les Échos, .
  11. « Tableau des représentants d'intérêts », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 4 novembre 2016), onglet : Données financières
  • Portail des associations
  • Portail du tourisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.