Unité de longueur

Une unité de longueur est une unité, c'est-à-dire un étalon, permettant d'exprimer la mesure physique d'une longueur.

Selon les lieux et les époques, il existe différentes unités permettant d'expliquer la grandeur physique, intégrées à divers systèmes.

L'unité de longueur de référence, internationalement reconnue dans le cadre du Système international est le mètre ; il est décliné en multiples et sous-multiples décimaux.

D'autres unités de longueur issus de systèmes différents sont utilisées, soit pour simplifier les expressions dans des domaines d'activités spécifiques, soit pour des raisons culturelles et traditionnelles.

Unités de longueur du Système international

Le Système international d'unités (abrégé en SI), inspiré du système métrique[1], est le système d'unités le plus largement employé au monde. Il s’agit d’un système décimal (on passe d’une unité à ses multiples ou sous-multiples à l’aide de puissances de 10) sauf pour la mesure du temps.

C’est la Conférence générale des poids et mesures, rassemblant des délégués des États membres de la Convention du Mètre, qui décide de son évolution, tous les quatre ans, à Paris[2]. L’abréviation de « Système international » est SI, quelle que soit la langue utilisée.

Au sein de ce système est notamment nommée et définie l'unité de longueur de base reconnue internationalement : le mètre, ainsi que ses multiples et sous-multiples décimaux et ses unités dérivées (pour les superficies et les volumes).

Multiples du mètre 
  • yottamètre (Ym) : 1024 mètres = 1 000 000 000 000 000 000 000 000 mètres
  • zettamètre (Zm) : 1021 mètres = 1 000 000 000 000 000 000 000 mètres
  • examètre (Em) : 1018 mètres = 1 000 000 000 000 000 000 mètres
  • pétamètre (Pm) : 1015 mètres = 1 000 000 000 000 000 mètres
  • téramètre (Tm) : 1012 mètres = 1 000 000 000 000 mètres
  • gigamètre (Gm) : 109 mètres = 1 000 000 000 mètres
  • mégamètre (Mm) : 106 mètres = 1 000 000 mètres
  • kilomètre (km) : 103 mètres = 1 000 mètres
  • hectomètre (hm) : 102 mètres = 100 mètres
  • décamètre (dam) : 101 mètres = 10 mètres
Sous-multiples du mètre 
  • décimètre (dm) : 10-1 mètre = 0,1 mètre
  • centimètre (cm) : 10-2 mètre = 0,01 mètre
  • millimètre (mm) : 10-3 mètre = 0,001 mètre
  • micromètre ou micron (µm) : 10-6 mètre = 0,000 001 mètre
  • nanomètre (nm) : 10-9 mètre = 0,000 000 001 mètre
  • picomètre (pm) : 10-12 mètre = 0,000 000 000 001 mètre
  • femtomètre ou fermi (fm) : 10-15 mètre = 0,000 000 000 000 001 mètre
  • attomètre (am) : 10-18 mètre = 0,000 000 000 000 000 001 mètre
  • zeptomètre (zm) : 10-21 mètre = 0,000 000 000 000 000 000 001 mètre
  • yoctomètre (ym) : 10-24 mètre = 0,000 000 000 000 000 000 000 001 mètre
Anciens multiples et sous-multiples 

Mesures atomiques

Pour les distances entre les atomes et les longueurs d'onde des rayons X et gamma, on utilisait jadis le siegbahn ou unité X (symbole xu pour X-unit). Il vaut approximativement 1,0021 × 10−13 mètre.

Puis les physiciens lui préférèrent l’angström ou angstrœm (Å) :

1010 Å = 1 m, donc 1 Å = 10-10 m.

Mais ce ne sont pas des unités du Système international. On leur préfère donc le nanomètre (nm) ou le picomètre (pm) : 10 Å = nm = 1 000 pm.

On utilise parfois aussi le rayon de Bohr (a0) comme unité de distance entre les atomes d’une molécule, les longueurs des lobes électroniques, ou pour comparer les rayons atomiques dans leur état fondamental ou dans leurs états ionisés.

Une unité de longueur est une unité, c'est-à-dire un étalon, permettant d'exprimer la mesure physique d'une longueur.

Selon les lieux et les époques, il existe différentes unités permettant d'exprimer cette grandeur physique, intégrées à divers systèmes.

L'unité de longueur de référence, internationalement reconnue dans le cadre du Système international est le mètre ; il est décliné en multiples et sous-multiples décimaux.

D'autres unités de longueur issues de systèmes différents sont utilisées, soit pour simplifier les expressions dans des domaines d'activités spécifiques, soit pour des raisons culturelles et traditionnelles. On peut aussi parfois utiliser un sous-multiple de la seconde (ou respectivement un multiple du hertz ou encore du joule ou un sous-multiple du kilogramme), pour désigner en fait la période (ou son inverse la fréquence, ou encore l’énergie propre d’un photon, ou l’énergie propre ou la masse d’une particule au repos) d’un rayonnement électromagnétique émis dans le vide correspondant à une longueur d’onde équivalente (par l’intermédiaire de la constante universelle de la vitesse de la lumière dans le vide pour les unités de temps ou de fréquence, et celle de la permittivité du vide pour les unités d’énergie propre des particules, et encore la vitesse de la lumière pour les unités de masse de particules au repos grâce à la relation d’Einstein)[pas clair].

Toutefois contrairement aux unités de temps, les unités de fréquence, d’énergie ou de masse ne s’ajoutent pas de façon linéaire comme celles de longueur, mais seulement via leurs inverses.

Mesures de fabrication industrielle

Dans le domaine industriel, les tolérances de fabrication sont parfois très petites, de l'ordre de 1 à 10-4 millimètre.

Dans ce domaine, les anglo-saxons utilisent une unité particulière, le thou (en) ou mil, valant un millième de pouce.

Mesures marines et aériennes

Les marins et les aviateurs utilisent le mille marin ou mille nautique (nautical mile, NM) : 1 mille marin = 1 852 m (exactement).

Contrairement à ce que l’on croit souvent, le mille nautique est dérivé du système métrique : c’est la distance parcourue le long d’un méridien terrestre de référence pour parcourir une minute d'angle, le méridien terrestre de référence étant arbitrairement choisi pour mesurer exactement 40 003,2 km, c’est-à-dire 1 852 m multiplié par 21 600 (le nombre de minutes d’arc dans un tour complet)

À l’origine, la référence était une circonférence de 40 000 km (la longueur alors estimée de l’équateur terrestre et des méridiens ayant servi à définir initialement le mètre, avant même que ne soit établi physiquement le mètre étalon, puis les définitions suivantes plus précises du mètre), ce qui aurait alors donné la longueur du mille nautique approximativement égale à 1 851,851 851 m.

Mais le choix du méridien de référence a depuis été ajusté pour tenir compte de la forme non parfaitement sphérique de la Terre, en fixant la définition exacte actuelle du mille nautique, pour ne retenir qu’une longueur moyenne d’un méridien passant par les pôles, et en arrondissant cette longueur à une valeur précise pour tenir compte de la définition actuelle très précise du mètre.

Aujourd’hui ce n'est plus l’équateur terrestre ni aucun méridien terrestre qui sert de référence mais un cercle théorique peu éloigné d’un méridien ou d’un parallèle de part ou d’autre de l’équateur : en effet l’équateur terrestre est légèrement plus long quand on le mesure avec la définition précise actuelle du mètre, et la longueur actuelle est plus proche de celle d’un méridien passant par les pôles que de celle de l’équateur.

De fait c’est la définition actuelle du mètre qui permet alors de dériver précisément la longueur précise du mille nautique international (avec une précision suffisante pour simplifier les calculs de distances cartographiques à l’échelle de la surface de la Terre entière) et non plus une mesure sur le géoïde terrestre réel.

Unité nautique
Unités métriques
mille(s)
nautique(s)

(en)nautical
mile(s)
mètre(s)

(en)
meter(s)
01,000 0001 852,000 000
0,000 5400 001,000 000

Mesures astronomiques

En astronomie, pour désigner les distances entre les astres, on utilise :

  • l'unité astronomique (ua) pour les distances interplanétaires qui peuvent être mesurées avec une très bonne précision et datées précisément ;
  • l'année-lumière (a.l.) pour les distances intersidérales (et ses parties, rarement utilisées à cause de la non-précision de l’unité de temps réelle sur laquelle s'appuient ces unités secondaires : mois-lumière, semaine-lumière, jour-lumière, heure-lumière, minute-lumière, seconde-lumière) ;
  • le parsec (pc), appuyée sur une mesure angulaire et proportionnelle à l’unité astronomique ; cette unité correspond mieux aux mesures angulaires effectuées pour estimer les distances intersidérales et est donc préférée à l'année-lumière (et ses multiples) par les professionnels pour ne souvent qu'estimer ces distances (avec une marge d'incertitude), qui ne sont pas exactement comparables entre elles à cause de la méthode de mesure angulaire employée : en effet, la distance intersidérale réelle peut être altérée par d’autres phénomènes physiques (tels que les déformations de l’espace-temps sous l’effet gravitationnel d’objets très massifs de l’univers qui induisent une courbure des « rayons » lumineux perçus et mesurés, d’une façon comparable aux lentilles optiques), et la datation de la distance estimée reste souvent imprécise, un amas de parsec se nomme un gigaparsecs (3,3 x 10^25 mètres, 3,3 milliards d'années-lumière).

Autres unités hors du Système international

Mesures anglo-saxonnes

Graphe de dépendance des mesures anglo-saxonnes.

Les Anglo-saxons utilisent couramment le pouce (en:inch, inches), le pied (en:foot, feet), la verge (en:yard) et le mille terrestre (en:mile).

Au Royaume-Uni, les distances routières sont très souvent indiquées en miles, fractions de miles (chiffres en petit caractère sans barre de fraction) et en yards. Aux États-Unis en revanche, les distances sont indiquées en miles et fraction de miles (chiffres en petit caractère avec barre de fraction) mais jamais en yards. Les panneaux temporaires signalant les travaux utilisent aussi le foot (1 000 feet, 1 500 feet, etc.)

D'autres unités spécialisées et/ou désuètes sont plus rares.

Dans la liste et le tableau de correspondance ci-dessous sont mises en exergue quelques-unes de ces unités anglo-saxonnes. Une liste plus complète est disponible dans l'article détaillé mentionné en début de cette section.

  • 1 pouce (en:inch) = 2,54 centimètres c'est-à-dire 0,0254 mètre exactement ; donc 1 mètre39,370 079 pouces ou inches environ ;
  • 1 main ou levée [réf. nécessaire] (en: hand) = 4 pouces exactement, soit 0,1016 mètre exactement ; donc 1 mètre9,842 520 mains ou hands environ ;
  • 1 chaînon (en) (en:link) est un centième de chaîne (cf infra) ; il vaut également exactement 3350 du survey foot US qui valait lui-même exactement 12003937 mètre, soit finalement 0,201 168 mètre environ ; donc 1 mètre4,970 970 chaînons ou links environ ;
  • 1 grand empan (en) ou parcours[réf. nécessaire] (en : span ou great span) = 9 pouces, soit 0,2286 mètre ; donc 1 mètre4,374 453 grand empan ou (great) span environ ;
  • 1 pied (en:foot) = 3 mains = 12 pouces, soit 0,3048 mètre exactement ; donc 1 mètre3,280 840 pieds ou feet environ ;
  • 1 verge (en:yard) = 9 mains = 4 grands empans = 3 pieds, soit 0,9144 mètre exactement ; donc 1 mètre1,093 613 verge ou yard environ ;
  • 1 brasse (en : fathom) = 2 verges, soit 1,8288 mètre exactement ; donc 1 mètre0,546 807 brasse ou fathom environ ;
  • 1 perche (en:rod ou perch ou pole) = 16 ½ pieds = 5 ½ verges ou yards = 22 grands empans, soit 5,0292 mètres exactement ; donc 1 mètre0,198 839 perche ou rod ou pole environ ;
  • 1 chaîne (en:chain) = perches = 100 chaînons, soit 20,1168 mètres exactement ; donc 1 mètre0,049 710 chaîne ou chain environ ;
  • 1 furlong (en:furlong) = 660 pieds ou 220 verges soit 201,168 mètres exactement ; donc 1 mètre = 0,004 971 furlong environ ;
  • 1 mille terrestre international (en:mile) = 80 chaînes = 1 760 verges, soit 1 609,344 mètres exactement ; donc 1 mètre = 0,000 621 mille ou mile environ ;
  • 1 lieue (en:league) = 3 milles terrestres, soit 4 828,032 mètres exactement ; donc 1 mètre = 0,000 207 lieue ou league environ ;
Table des conversions exactes entre quelques unités de longueur anglo-saxonnes et le mètre
(Les nombres précédés du signe « » correspondent à des valeurs approchées, issues d'inverses d'autres valeurs de la table.)
SI Unités de mesure anglo-saxonnes non métriques
mètre(s)

(en)
meter(s)
pouce(s)

(en)
inch(es)
main(s)

(en)
hand
chaînon(s)

 (en)
link(s)
grand(s)
empan(s)

(en)
span(s)
pied(s)

(en)
foot/feet
verge(s)

(en)
yard(s)
brasse(s)

(en)
fathom(s)
perche(s)

 (en)rod(s)
or perch(es)
chaîne(s)

 (en)
chain(s)
Furlong(s)

(en)
furlong(s)
mille(s)
 terrestre(s) 

(en)
mile(s)
lieue(s)

(en)
league(s)
4 828,032 000190 080,00 047 520,0024 0000021 12000 015 84000 05 280,002 640,000960,000 0240,000 0024,000 0003000 0001000 000
1 609,344 00063 360,0015 840,008 00007 040,005 280,001 760,0000880,000320,000 0080,000 0008,000 00001,000 0000,333 333
0201,168,0007 920,0001 980,001 00000 880,000 660,000 220,0000110,000040,000 0010,000 0001,000 00000,1250000,041 667
0 020,116 80000 792,0000 198,000 10000 0880000 066,000 022,0000011,000004,000 0001,000 0000,1,0000000,012 500,004 167
0 005,029 20000 198,0000 049,500 02500 0220000 016,500 005,5000002,750001,000 0000,25,00000,025,000000,003 1250,001 042
0 001,828 80000 072,0000 018,000009,10 008,000 0060 002,0000001,00000,363 600,091,000,009 1,0,00,001 1360,000 379
0 000,914 40000 036,0000 009,000004,50 004,000 0030 001,0000000,50000,181 800,045,000,004 5,0,00,000 5680,000 189
0 000,304 80000 012,0000 003,000001,50 01,330 0010 00,330000,16700,060 600,015,000,001 5,0,00,000 1890,000 063
0 000,228 60000 009,0000 002,250001,10 001,00000 000,750 000,2500000,12500,045 500,011,000,001 1,0,00,000 1420,000 047
0 000,201 16800 007,9200 001,980 0010 000,88000 000,660 000,2200 000,11,0000,012 5000,01,000000,001,00000000,000 1250,000 042
0 000,101 60000 004,0000 001,0000000,50 00,44000 00,330 00,110000,05600,020 200,005,000,000 5,0,00,000 0630,000 021
0 000,025 40000 001,0000 000,2500000,10 00,11000 00,080 00,030000,01400,005 100,001,000,000 1,0,00,000 0160,000 005
0 001,000 00039,370 0799,842 5204,970 9704,374 4533,280 8401,093 6130,546 8070,198 8390,049 7100,004 9710,000 6210,000 207

Remarque : le terme équivalent à « borne kilométrique » est « milestone », qui vient lui-même du terme latin qui signifie « pierre milliaire », au sens différent (voir Voie romaine).

Autres mesures traditionnelles

On retrouve des unités de longueur dans différents autres systèmes d'unités de mesure anciennes, généralement reliées entre elles par des ratios simples.

Notes et références

  1. Le Système international d'unités (SI), Sèvres, Bureau international des poids et mesures, , 9e éd., 216 p. (ISBN 978-92-822-2272-0, lire en ligne [PDF]) [PDF]
  2. Conférence générale des poids et mesures sur le site du Bureau international des poids et mesures

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la physique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.