United States Space Force


L'United States Space Force (en français : « Force spatiale des États-Unis ») est une armée des Forces armées des États-Unis destinée à la conduite d'opérations militaires dans l'espace créée le [1]. Il s'agit de la sixième branche des forces armées des États-Unis, dépendant du Département de l'Air Force. Son quartier-général provisoire est Peterson Air Force Base.

United States Space Force

Sceau de la Space Force en janvier 2020.

Création
Pays États-Unis
Fait partie de Département de la Force aérienne des États-Unis
Garnison Peterson Air Force Base
Ancienne dénomination United States Space Command
Équipement Satellites, infrastructures aérospatiales
Commandant John W. Raymond

Historique

Donald Trump montrant la directive signée le 18 juin 2018.

En 2000, Donald Rumsfeld dirigeant la Commission américaine chargée d’évaluer la sécurité nationale de l’organisation et de gestion recommande une réorganisation interne de la United States Air Force pour consolider les activités liées au secteur spatial du Département de la Défense[2]. La guerre contre le terrorisme et la guerre d’Irak fait oublier cette proposition.

Le , le président des États-Unis Donald Trump a annoncé dans une allocution au National Space Council une directive créant une sixième branche des forces armées des États-Unis[3], indépendante de la United States Air Force[4].

Le , le vice-président des États-Unis Mike Pence annonce lors d'une réunion au Pentagone que le processus de création de cette nouvelle branche était en cours et précise que le processus se ferait par étapes, avec pour objectif de créer cette sixième branche d’ici 2020. Cette décision devant être approuvée par le Congrès des États-Unis pour être effective[5].

Dans le budget de la défense 2019, il est décidé de réactiver le United States Space Command comme première étape pour une force spatiale. La demande de création de celle-ci est officialisé avec la publication de la Space Policy Directive-4 le [6]. Une Agence de développement spatiale (Space Development Agency) est créée en mars 2019 pour aider le Département de la Défense à développer de nouveaux satellites militaires, mais en décembre 2019 son sort est incertain vu son manque de moyens[7].

En avril 2019, l'Air Force annonce les six sites finalistes pour la future localisation du quartier général du Space Command : Buckley Air Force Base, Cheyenne Mountain, Peterson Air Force Base, Schriever Air Force Base (en), dans le Colorado, Redstone Arsenal de l'US Army en Alabama et Vandenberg Air Force Base en Californie [8].

La force spatiale des États-Unis est officiellement créée avec la signature le du National Defense Authorization Act pour l'année 2020 par Donald Trump qui officialise la transformation du United States Space Command en United States Space Force[9]. Le budget spécifique accordé pour l'année de son démarrage est de 40 millions de dollars américain au lieu des 72,4 millions demandés[10].

Les activités d'établissement de l'USSF devraient être achevées en 2024.

L'United States Space Force réalise le 5 février 2020 son premier test de missile balistique intercontinental, un Minuteman III; le premier lancement d'un satellite, le 6e Advanced Extremely High Frequency à lieu le 26 mars 2020[11]. Le « sixième département des forces armées américaines » comprend 16 000 militaires et civils. Selon Gérard Araud, ex-ambassadeur de France aux États-Unis, le projet américain rompt « avec une vision de l’espace comme un milieu démilitarisé et régi par le droit international ». La Chine, désignée comme adversaire stratégique, réclame depuis début 2019 l’ouverture de négociations afin d’élaborer un instrument juridiquement contraignant pour le contrôle des armements spatiaux[12].

Organisation

Organisation de l'United States Space Force au sein du Départment de la Défense

Ce nouveau service est organisé comme une branche au sein du Département de la Force aérienne des États-Unis et a un Chef des Opérations Spatiales (Chief of Space Operations (en))  un peu similaire au Chef des Opérations navales (CNO) de l'US Navy  qui est un officier ayant le grade de général et est membre à part entière du comité des chefs d'état-major interarmées[9]. Le premier Chef des Opérations Spatiales est l'actuel commandant du US Space Command, le Général Raymond[13].

Ainsi, en décembre 2019, l'Air Force Space Command (AFSPC) est restructuré en USSF, constituant ainsi la première étape de cette nouvelle branche. Bien que la Force spatiale soit initialement organisée en tant que service au sein du Département de la Force aérienne, l'intention est qu'à un moment ultérieur, l'USSF soit transféré à un nouveau Département de la Force spatiale. Cependant, la Force spatiale ne comprendra pas le National Reconnaissance Office, ni la National Aeronautics and Space Administration, la National Oceanic and Atmospheric Administration, ni d'autres agences spatiales non militaires[9].

L'USSF sera responsable de tous les principaux programmes d'acquisitions spatiales, gérera son propre budget et est un réservoir de forces au profit de l'U.S. Space Command. Ce nouveau service comprendra tout le personnel en uniforme et civil du Département de la défense qui mène et soutient les opérations spatiales. Une fois établies, les responsabilités de l'USSF comprendront la doctrine spatiale, l'organisation, la formation, le matériel, le personnel et les installations.

Moyens

Les actifs de l'USSF comprendront la plupart des actifs spatiaux de la United States Air Force, tels que les installations de lancement de satellites à la Vandenberg Air Force Base, la base de contrôle au sol des engins spatiaux de la Schriever Air Force Base (en) contrôlant le Air Force Satellite Control Network (en) et le réseau de satellites GPS[9].

Il absorbe, entre autres, le Air Force Space Command de la United States Air Force, qui est le principal utilisateur de satellites gouvernementaux au monde avec 77 satellites officiellement en service au 4 mai 2018[14], et possède, dans les années 2010, deux navettes spatiales inhabitées Boeing X-37.

Voici quelques-unes des constellations de satellites artificiels exploitées par le Air Force Space Command qui opèrent souvent pour l'ensemble des forces armées américaines :

Au total, au 30 novembre 2018, les États-Unis ont officiellement 167 satellites militaires et 170 autres gouvernementaux[15].

Ils sont lancés, depuis les années 2000, par les fusées retenus dans le cadre du programme Evolved Expendable Launch Vehicle, le lanceur Delta IV de Boeing et l'Atlas V de Lockheed Martin opérationnels depuis 2002 et la Falcon 9 de SpaceX depuis mars 2015[16].

Notes et références

  1. (en) « U.S. SPACE FORCE FACT SHEET », sur United States Space Force, (consulté le 21 décembre 2018).
  2. (en) « Report of the Commission to Assess United States National Security, Space Management and Organization », sur Federation of American Scientists, .
  3. (en) « Trump orders establishment of 'space force' as 6th branch of military », sur Fox News, (consulté le 19 juin 2018)
  4. (en) ABC News, « The Latest: Trump signing directive to clean up space junk », sur ABC News, (consulté le 19 juin 2018)
  5. « États-Unis : Pence annonce la création d’une «force de l’espace» », (consulté le 9 août 2018).
  6. (en) Donald Trump, « SPD-4 », sur United States Space Force, (consulté le 21 décembre 2019).
  7. (en) Sandra Erwin, « Space Development Agency in state of uncertainty », sur spacenews.com, (consulté le 21 décembre 2019).
  8. (en) « Trump's Space Command to be based in Colorado, Alabama or California », sur cnn,
  9. (en) Marshall H. Kaplan, « The United States Space Force », sur www.spacedaily.com, (consulté le 21 avril 2019).
  10. (en) « Bipartisan spending deal cuts funding for Space Force by $32 million », sur spacenews.com, (consulté le 21 décembre 2019).
  11. (en) Mike Wall, « The first US Space Force national security mission will launch today. Here's how to watch live », sur spaceflightnow.com, (consulté le 28 mars 2020).
  12. Vadim Kamenka, « Défense. Les États-Unis relancent la guerre des étoiles », L'Humanité, (lire en ligne)
  13. (en) « GENERAL JOHN W. "JAY" RAYMOND », sur United States Space Force, (consulté le 21 décembre 2019).
  14. https://www.af.mil/News/Article-Display/Article/1512949/af-plans-to-accelerate-defendable-space-with-next-gen-opir/
  15. https://www.ucsusa.org/nuclear-weapons/space-weapons/satellite-database#.XDx8do3fs0N
  16. (en) « SpaceX Awarded Two EELV-Class Missions from the United States Air Force », SpaceX, (consulté le 9 aout 2018)

Voir aussi

Articles connexes

Commandements et agences américaines ayant un rôle dans le domaine spatial :

Liens externes

  • Portail de l’astronautique
  • Portail des forces armées des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.