Vœux du paon

Les Vœux du paon est un poème courtois écrit par Jacques de Longuyon en 1312-1313 à la demande de Thiébaut de Bar, évêque de Liège[1].

Ne pas confondre avec le roman Le Vœu du paon de Jean-Côme Noguès.
Enluminure représentant le banquet du paon, milieu du XVe siècle

L'œuvre

L'œuvre a connu un immense succès en Europe occidentale jusqu'à la fin du Moyen Âge, engendrant traductions, continuations, réécritures et imitations. Il a aussi marqué durablement l’imaginaire chevaleresque en introduisant le motif littéraire et artistique des Neuf Preux et popularisant le rituel des vœux sur un oiseau, dont la manifestation la plus éclatante sera le Vœu du faisan en 1454[2].

Le succès des Vœux du Paon est attesté notamment par la complexité de la tradition manuscrite qui compte au moins 43 manuscrits[3], par les traductions en diverses langues, ainsi que par les continuations et mises en prose.

Voir aussi

Bibliographie

  • Hélène Bellon-Méguelle, Du Temple de Mars à la chambre de Vénus : le beau jeu courtois dans les "Vœux du paon", Paris, Champion (Essais sur le Moyen Âge, 38), 2008.

Liens externes

Articles connexes

Notes

  1. François Bonnardot, « À qui Jacques de Longuyon a-t-il dédié le poème des Vœux du Paon ? », Romania, vol. 24, no 96, , p. 576-581 (lire en ligne).
  2. Catherine Gaullier-Bougassas (dir.), Les Vœux du paon de Jacques de Longuyon. Originalité et rayonnement, Paris, Éditions Klincksieck, coll. « Circare », , 320 p. (ISBN 978-2-252-03775-1, présentation en ligne)
  3. Section romane, « Vœux du paon, Jacques de Longuyon », notice de base de données, sur Jonas-IRHT/CNRS, Centre national de la recherche scientifique / Institut de recherche et d'histoire des textes, (consulté le 30 juin 2017).
  • Portail de la littérature
  • Portail du Moyen Âge tardif
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.