Veracruz (État)

L'État de Veracruz de Ignacio de la Llave[1] est un État du Mexique situé dans l'Est du pays.

Pour les articles homonymes, voir Veracruz.

Veracruz de Ignacio de la Llave

Héraldique

Drapeau

Localisation de l'État de Veracruz au Mexique.
Administration
Pays Mexique
Capitale Xalapa-Enríquez
Adhésion à la République  (7e)
Municipalités ou équivalent 212
Gouverneur Cuitláhuac García Jiménez (Morena)
Sénateurs Ricardo Ahued Bardahuil (Morena)
Arturo Herviz Reyes (Morena)
Dante Delgado (MC)
Nombre de députés 21
ISO 3166-2 MX-VER
Fuseau horaire UTC-6
Langue(s) régionale(s) De jure : Espagnol mexicain
Démographie
Gentilé Veracruzano(a), Jarocho(a)
Population 7 643 194 hab. (2010)
Densité 106 hab./km2
Rang 3e
Ville la plus peuplée Veracruz
Géographie
Coordonnées 19° 26′ 05″ nord, 96° 22′ 59″ ouest
Altitude Max. (Pic d'Orizaba) 5 610 m
Superficie 71 823 km2
Rang 11e
Coordonnées géographiques 19° 26′ 05″ N, 96° 22′ 59″ O
Latitude 22° 28' N à 17° 09' N
Longitude 93° 36' W à 98° 39' W
Liens
Site web veracruz.gob.mx

    Plusieurs îles du golfe du Mexique sont rattachées à l'État de Veracruz. La partie continentale s'étend sur 72 815 km2 et les îles occupent une surface de 58 km2. Il est entouré par sept autres États : au nord se trouve Tamaulipas, au sud Oaxaca et Chiapas, au sud-est Tabasco, à l'ouest Puebla, Hidalgo, San Luis Potosí. À l'est se trouve le golfe du Mexique.

    L'État de Veracruz comptait environ 7,6 millions d'habitants en 2010, répartis dans 212 municipalités. C'est Xalapa (ou Jalapa ou Jalapa-Enríquez / Xalapa-Enríquez) qui en est la capitale et non la ville homonyme de Veracruz (la plus peuplée de l'État).

    Histoire

    Le , à la tête d'une expédition espagnole venue de Cuba, Hernán Cortés débarque sur la côte du golfe du Mexique, où il fonde la ville de Villa Rica de la Vera Cruz qui fut renommée par la suite Vera Cruz, puis Veracruz.

    Veracruz est la plus ancienne ville d'Amérique continentale.

    En 1907, la grève des ouvriers du textile de Rio Blanco est réprimée par les troupes fédérales[2].

    Origine du nom

    Le nom de l’État est dû à sa ville la plus peuplée, Veracruz, fondée le par Cortés sous le nom de Villa Rica de la Vera Cruz : Villa (« ville ») ; Rica (« riche ») car les autochtones l'accueillent en lui offrant des vivres, de l'or et des bijoux[3] : « Rica por la cantidad de oro rescatado a los indígenas » (« Riche de par la quantité d'or prise aux indigènes »)[4], et Vera Cruz (« vraie croix ») en raison de la date de débarquement de Cortés sur ce rivage un Vendredi saint (jour de la mort de Jésus-Christ sur la croix)[5].

    Lorsque la Constitution de 1824 est promulguée, l’État reçoit pour la première fois le nom de Veracruz et se constitue officiellement comme l’État Libre et Souverain de Veracruz (Estado Libre y Soberano de Veracruz). Par le décret du , l’État prend officiellement le nom de Veracruz-Llave, en l'honneur du général et gouverneur de la ville Ignacio de la Llave.

    Culture

    L'une des composantes majeures de la culture populaire de l'État de Veracruz est le son jarocho, un style musical dont le plus célèbre représentant est la chanson La bamba.

    Architecture et patrimoine

    Événements culturels et festivals

    Le carnaval de Veracruz est l'un des plus réputés après Rio de Janeiro au Brésil.

    Éducation

    Économie

    Géographie

    Hydrologie

    Paysages et végétation

    Climat

    Flore et faune

    Villes et urbanisme

    Sports

    En Ligue mexicaine de baseball, les Rojos del Águila de Veracruz sont basés à Veracruz où se trouve leur stade, le Estadio Universitario Beto Ávila (en), enceinte de 7 822 places. L'équipe de football de la ville de Veracruz est les Tiburones Rojos.

    Notes et références

    1. (es) « Justia Mexico :: Constitución Política del Estado de Veracruz de Ignacio de la Llave > TÍTULO PRIMERO > CAPÍTULO I :: Ley de Mexico », sur mexico.justia.com (consulté le 5 septembre 2019).
    2. Leslie Manigat, L’Amérique latine au XXe siècle,1889-1929, Points, , p. 314-319
    3. « http://www.e-local.gob.mx/work/templates/enciclo/veracruz/municipios/30193a.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?)
    4. Bernard Grunberg, « La folle aventure d’Hernan Cortés », L'Histoire, no 322, juillet-août 2007,, p. 22
    5. (en) « Veracruz », sur HISTORY (consulté le 16 août 2019)

    Annexes

    Lien externe

    • Portail du Mexique
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.